En bref - juin 2009

©Jo Yong-hak/Reuters

Chute record du PIB ; Économie ; Verbatim ; Matières sexuées ? ; Discipline fiscale ; Comité d'aide au développement ; Chômage des jeunes ; Aide irlandaise ; Best of...

Chute record du PIB     putain
Économie     de
Verbatim   connerie
Matières sexuées ?   de
Discipline fiscale  merde
Comité d'aide au développement de back-office
Chômage des jeunes à
Aide irlandaise la
Best of... con

 

Chute record du PIB

Les pays de l'OCDE ont enregistré une baisse du PIB réel de 2,1% au premier trimestre 2009, la chute la plus importante depuis que l'OCDE a commencé à relever ces données en 1960. Cette baisse trimestrielle suit un ralentissement de 2 % au trimestre précédent, qui constituait déjà un record. Le PIB américain s'est contracté de 1,6 % au quatrième trimestre 2008 comme au premier trimestre 2009, alors que le PIB japonais a baissé de 7,8 % au cours des six mois précédant avril 2009.

Le déclin est encore plus marqué au regard du même trimestre de l'année dernière. La production économique de la zone OCDE a baissé de 4,2 % en avril 2009 par rapport à l'année précédente.

La France est le seul pays du G7 où la contraction a été moins marquée au premier trimestre, avec une baisse de 1,2 %. Toutefois, le PIB de la zone euro en général était en recul de 2,5 %, après une contraction de 1,6 % au trimestre précédent.

Une bonne nouvelle s'esquisse néanmoins : les indicateurs composites avancés de l'OCDE pour avril 2009 indiquent une atténuation du rythme de détérioration dans la plupart des économies de l'OCDE ; une tendance qui pourrait se confirmer plus nettement pour le Canada, la France, l'Italie et le Royaume-Uni. Les indicateurs avancés pour la zone OCDE ont augmenté de 0,5 point en avril 2009 par rapport à mars, mais restent inférieurs de 8,3 points au niveau d'avril 2008. Cette baisse est légèrement inférieure à celle de mars en glissement annuel. Les indicateurs avancés pour les États-Unis restent inférieurs de 10,8 points à leur niveau de l'année dernière, et ceux pour le Japon sont inférieurs de 11,9 points à l'année précédente. Dans la zone euro, la différence avec l'année précédente, de 6,3 points, est légèrement moins importante. Pour plus de détails, voir www.oecd.org/statistiques

 

Économie

Les échanges internationaux de biens dans les pays du G7 ont connu une baisse sans précédent au quatrième trimestre 2008, mais cette baisse a ralenti au cours du premier trimestre 2009. Aux États- Unis, les exportations en volume ont baissé de 7,8 % et les importations de 5,1%, tandis que les exportations japonaises ont plongé de 19,1 % par rapport au trimestre précédent, soit deux fois plus vite que la moyenne du G7.

Pendant ce temps, les prix à la consommation ont augmenté de 0,6 % dans la zone OCDE en avril 2009 par rapport à l'année précédente, contre 0,9 % en mars. La hausse mensuelle des prix a été de 0,2 % en avril, après 0,3 % en mars. Les prix à la consommation de l'énergie ont chuté de 13,3 % en avril en rythme annuel, après une baisse de 11,9 % en mars. Les prix à la consommation de l'alimentation étaient en hausse de 3,3 % en avril en rythme annuel, après une progression de 4,5 % en mars. Hors alimentation et énergie, les prix à la consommation ont augmenté de 1,9 % en rythme annuel en avril 2009, contre 1,8 % en mars 2009.

Le taux de chômage a continué sa progression dans la zone OCDE, pour atteindre 7,8 % en avril 2009, soit 0,1 point de plus qu'en mars et 2,2 points de plus qu'un an auparavant. Entre avril 2008 et avril 2009, le taux de chômage a augmenté de presque 2 points dans la zone euro, et même de 3,8 points aux États-Unis.

Pour plus de données économiques, voir www.oecd.org/statistiques

 

Verbatim

Nouveau traitement...

« Le système de santé français, un modèle pour les États-Unis ? » Titre d'un article de Jim Landers, Dallas News, 18 mai 2009.

...transparence bancaire offshore...

« Ne pas jouer le jeu serait catastrophique en termes d'image (...). La discipline de l'OCDE s'impose à tous. » Le directeur juridique d'une grande banque, Le Monde, 16 juin 2009.

... et différences sexuelles

« Les hommes, en particulier les jeunes hommes, ont provoqué des catastrophes. » Kristjan Kristjanson, porte-parole du Premier ministre islandais Johanna Sigurdardottir, à propos de la crise financière, Washington Post, 10 février 2009.

 

Matières sexuées ?

Les stéréotypes sexuels influencent-ils le choix des matières à l'école et les choix de carrière qui s'ensuivent ? L'étude PISA de l'OCDE (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) réalisée auprès d'élèves de 15 ans montre que les garçons choisissent plus souvent l'informatique et les filles les sciences naturelles, alors même que filles et garçons ont sensiblement les mêmes résultats en sciences naturelles.

Cela dit, les sciences en général ne semblent attirer ni les filles ni les garçons, ce qui risque de poser des problèmes pour la productivité et l'innovation. Dans les pays de l'OCDE, près de 40 % des étudiants du secondaire qui réussissent dans les matières scientifiques ne souhaitent pas faire carrière dans ce domaine, et presque 45% ne souhaitent pas continuer à étudier les sciences.

Pour plus d'informations, voir www.oecd.org/enseignement

 

Les Bermudes et les Pays-Bas viennent de signer un accord bilatéral d'échange de renseignements fiscaux. Les Bermudes ont été l'une des premières juridictions à s'engager à respecter la norme internationale de transparence et d'échange de renseignements en mai 2000, et l'une de celles qui ont contribué à l'élaboration du Modèle d'accord sur l'échange de renseignements en matière fiscale en 2002.

Récemment, le Luxembourg a également poursuivi ses efforts pour lutter contre la fraude fiscale et le secret bancaire excessif en signant des protocoles, qui viennent renforcer les accords d'échange de renseignements avec le Danemark, la France et les Pays-Bas.

Dans le même temps, lors du Forum de l'OCDE sur l'administration fiscale de mai, les autorités fiscales se sont mises d'accord sur un nouveau plan. Ce plan, qui encourage le respect des normes fiscales, se concentre sur les banques, les particuliers aisés et les activités offshore. « Les individus qui dissimulent leurs avoirs à l'étranger doivent s'attendre à ce qu'un nombre croissant d'administrations fiscales coopèrent et partagent leurs informations afin de s'assurer que chacun s'acquitte de ses impôts d'une manière équitable pour contribuer au financement des États », a déclaré Douglas H. Shulman, commissaire au Service des Impôts américain, lors du forum.

Voir www.oecd.org/fiscalite

Un plan d'action pour venir en aide aux pays pauvres en difficultés du fait de la crise économique et financière a été lancé par les membres du Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE, les principaux pays donneurs, lors de leur réunion fin mai à Paris avec d'autres donneurs. Ils se sont engagés à honorer leurs promesses et à travailler avec les pays bénéficiaires afin de soutenir leur stratégie de développement à long terme, d'investir pour les femmes et de réfléchir à des financements plus prévisibles des institutions internationales d'aide.

Voir www.oecd.org/developpement

Un nouveau rapport affirme que la France doit soutenir en priorité l'emploi des jeunes les moins qualifiés. De nombreux jeunes Français (18-25 ans) sont éloignés du marché du travail et risquent de constituer une « génération perdue », a déclaré le Secrétaire général Angel Gurría lors de la présentation du rapport en mai. Des emplois pour les jeunes : France est disponible sur www.oecd.org/librairie. Voir aussi www.oecd.org/emploi

Selon l'OCDE, l'Australie devrait elle aussi agir rapidement pour éviter une importante hausse du chômage des jeunes. Les jeunes Australiens travaillent plus que dans les autres pays de l'OCDE, mais les autorités devraient davantage encourager les jeunes à poursuivre leurs études après 16 ans afin d'acquérir plus de compétences. Des emplois pour les jeunes : Australie souligne qu'entre juillet 2008 et janvier 2009, le taux de chômage des 15-24 ans est passé de 8,7 à 9,7%. Voir www.oecd.org/australie

L'aide publique au développement nette (APD) de l'Irlande s'est élevée à 1,3 milliard de dollars en 2008, une hausse de 90 % par rapport à 2003 en termes réels. L'aide irlandaise est passée de 0,39 % du revenu national brut en 2003 à 0,58 % en 2008 au cours d'une période de croissance économique exceptionnelle dans le pays. L'Irlande visait à rejoindre le petit groupe des pays de l'OCDE qui atteindront l'objectif de l'ONU de consacrer 0,7 % du RNB à l'aide, mais le ralentissement économique rend cette perspective plus incertaine. Le rapport félicite l'Irlande de ses efforts pour rendre son aide plus efficace et de se concentrer sur la réduction de la pauvreté dans certains pays africains particulièrement pauvres.

 

Best of...

« Plus d'électricité à meilleur prix, telle est la voie nouvelle ouverte à l'Europe. »

« Vers un marché européen de l'électricité », n°1, décembre 1963

 

©L'Observateur de l'OCDE n° 273, juin 2009




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016