Aide environnementale

Cliquer pour agrandir

Bien que l’environnement soit très présent sur la scène politique internationale, la part de l’aide au développement pour l’environnement dans l’aide totale a décliné depuis 1996. Cette tendance intervient malgré une augmentation du financement de l’aide : l’aide publique au développement (APD) totale a augmenté de 32 % entre 2004 et 2005, pour atteindre le record de 107,1 milliards de dollars, puis a légèrement décru en 2006. En 2005, l’aide liée à l’environnement représentait environ 12 milliards, contre 10 en 1997. Cependant, sa part dans l’APD totale a presque été réduite de moitié sur la même période, passant de 19,6 % à 10,2 %. Elle est restée stable autour de 10 % entre 2002 et 2005.
Des changements dans la structure d’ensemble de l’aide expliquent partiellement ce déclin. Ainsi, les fonds sont souvent acheminés à travers les budgets généraux d’aide, il est donc difficile de s’assurer qu’ils aillent bien à l’environnement. Par ailleurs, le « coeur » de l’aide environnementale (protection de la nature, gestion des déchets, énergies renouvelables) a decliné, notamment parce que les donateurs bilatéraux – fournissant plus de 80 % de cette aide – se sont davantage portés sur l’aide liée à l’eau. Il y a eu des réductions dans l’aide non environnementale également, alors que davantage d’APD a été allouée à l’allègement de la dette, aux urgences ou autres projets non spécifiques.La situation est contrastée pour l’eau. L’aide en direction de ce secteur restera probablement au-dessus de 40 % du total de l’aide environnementale, selon une définition large prenant en compte les Objectifs du millénaire pour le développement et la gestion des ressources. Mais une définition plus étroite montre un déclin de l’APD au secteur de l’eau et de l’assainissement, de 11 % de l’APD totale en 1997 à 8 % en 2006.Pour plus de statistiques de l’OCDE sur le développement, voir le Système de notification des pays créancier (SNPC) : www.oecd.org/cad/stats/sdienligne ©L’Observateur de l’OCDE n° 266, mars 2008



Données économiques

PIB +0,2% T4 2019
Échanges exp -0,7% ; imp -0,9% T3 2019
Inflation annuelle 2,1% décembre 2019
Chômage 5,1% décembre 2019
Mise à jour: 20 février 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes sur Issuu

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019