En bref - janvier 2009

Répondre à la crise ; Urgence sociale ; Confiance citoyenne ? ; Économie ; TIC atteintes ; Verbatim ; Best of

Répondre à la crise
Urgence sociale
Confiance citoyenne ?
Économie
TIC atteintes
Verbatim
Best of

 

Répondre à la crise

Face à la pire crise économique et financière de ces dernières décennies, une réponse mondiale concertée a émergé pour relancer la croissance et mieux réguler les marchés financiers. Mais qu’en est-il du long terme, et comment gérer la reprise ? Quelles mesures et quelles règles du jeu permettront de remettre durablement les économies en selle, et comment éviter un retour des facteurs de crise ?

L’OCDE s’atelle à ces difficiles questions dans une réponse stratégique à la crise, en deux volets. L’un porte sur la régulation des marchés financiers et des marchés des produits de base, la fiscalité, la concurrence et le gouvernement d’entreprise, y compris certaines questions comme les retraites ; l’autre volet concerne les politiques fiscales et monétaires, l’investissement public et d’autres mesures destinées à soutenir la reprise et la croissance, comme les politiques sociales relatives à l’emploi et à l’équité. La façon dont les gouvernements peuvent mettre fin aux plans d’urgence, une fois l’économie rétablie, est également examinée. Une croissance durable nécessite aussi une action résolue contre le changement climatique et en faveur du développement.

Pour plus d’informations sur la réponse de l’OCDE, voir www.oecd.org/discours et www.oecd.org/document/4/0,3343,fr_2649_201185_42110786_1_1_1_1,00.html

Urgence sociale

©OCDE

M. Somavia (à gauche) et M.Gurria

Le Secrétaire général, Angel Gurría, appelle à une collaboration plus étroite entre l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et l’OCDE pour faire face à la crise financière. En novembre, devant le Conseil d’administration tripartite de l’OIT, M. Gurría a rappelé que le G20, réuni ce même mois, avait donné un mandat « pour une meilleure collaboration entre les organisations internationales, y compris l’OCDE et l’OIT. La crise confère encore plus d’importance à l’action de nos deux organisations sur les marchés du travail et les politiques sociales. »

Juan Somavia, Directeur général de l’OIT, s’est référé à l’OCDE et à l’OIT comme « à des âmes sœurs dans le système multilatéral », devant favoriser des alliances politiques, et a prévenu que « si le système multilatéral ne peut pas répondre uni à la crise, il deviendra une partie du problème et non pas ce qu’il devrait être, la voie pour trouver des solutions. » L’OCDE et l’OIT collaborent déjà dans plusieurs domaines, comme l’emploi et la responsabilité sociale des entreprises, notamment avec les Lignes directrices de l’OCDE pour les entreprises multinationales et la Déclaration de principes tripartite sur les entreprises multinationales.

Pour plus d’information, voir www.ocde.org et www.oit.org

Confiance citoyenne ?

Dans un sondage d’opinion publié sur Internet cet automne, L’Observateur de l'OCDE demandait à ses lecteurs, si selon eux, les gouvernements pouvaient contribuer à éviter une dépression mondiale. Sur près de 1000 réponses,   47 % sont négatives,  32 % positives, et 21 % préfèrent attendre et voir l’évolution de la situation. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un sondage scientifique et que l’OCDE ne prévoie pas de dépression (voir les Perspectives économiques), ce sondage souligne l’importance de gagner la confiance du public dans le contexte de la crise actuelle.

Voir www.oecdobserver.org

Économie

Les derniers indicateurs composites avancés (ICA, octobre 2008) continuent à susciter des perspectives d’affaiblissement dans toutes les économies du G7. De plus, les perspectives se sont largement déteriorées dans les principales économies non membres de l’OCDE, comme la Chine, l’Inde et la Russie.

Dans le même temps, le taux annuel d’inflation de la zone OCDE est passé à 3,7 % en octobre 2008, contre 4,5 % en septembre 2008 par rapport à l’année précédente. En glissement mensuel, les prix ont chuté de 0,3 % en octobre, après avoir été stables en septembre. Excepté pour l’alimentation et l’énergie, les prix à la consommation ont augmenté de 2,2 % en octobre par rapport à l’année précédente, contre 2,4 % en septembre. Pour l’énergie, la hausse annuelle des prix à la consommation a atteint 12,3 % en octobre, contre 18,9 % en septembre. Celle des prix alimentaires était de 6,5 %, contre 6,8% en septembre.

Le volume d’importations de marchandises a chuté de 1,4 % au second semestre 2008 par rapport au trimestre précédent, tandis que le volume d’exportations a baissé de 0,3 %. En glissement annuel, le volume d’importations augmente, mais seulement de 0,3 % au deuxième semestre 2008, poursuivant un déclin commencé au deuxième semestre 2006. Les exportations ont augmenté de 4,9 %.

Le taux de chômage dans la zone OCDE atteignait 6,2% en octobre 2008, 0,1 point de pourcentage de plus que le mois précédent et 0,8 point de pourcentage de plus que l’année précédente. Dans la zone euro, la taux de chômage était de 7,8 %, soit 0,4 points de pourcentage de plus que l’année précédente. Aux États-Unis, le taux atteignait 7,3 % en décembre, soit 2,3 points de pourcentage de plus que l’année précédente. Au Japon, le taux était de 4 % en novembre 2008, soit 0,3 point de pourcentage de moins que l’année précédente.

Pour plus d’informations, voir www.oecd.org/statistiques

La Corée, dont la croissance a été exceptionnelle ces 10 dernières années, a été durement touchée par la crise financière mondiale, et a de nombreux défis à relever.

Voir la dernière étude économique sur www.oecd.org/coree

La Turquie connaît une situation comparable à d’autres pays développés en matière de biodiversité et d’émissions de gaz à effet de serre par personne, mais les derniers Examens environnementaux de l'OCDE : Turquie 2008 relèvent une « mince » infrastrucuture environnementale, et une forte pression sur la qualité de l’air, de l’eau, et la gestion des déchets, l’érosion des sols et la conservation des ressources.

Voir www.oecd.org/turquie et www.oecd.org/env-fr

Les gouvernements et les industriels doivent faire plus pour mettre fin à la fraude et aux gaspillages dans les marchés publics, comme ceux portant sur la construction d’écoles et de routes, qui coûtent chaque année des millions de dollars aux contribuables, selon les Principes de l’OCDE pour renforcer l’intégrité dans les marchés publics, publiés en octobre.

Voir www.oecd.org/gov/ethique

L’Irlande devrait améliorer ses lois anti-corruption, et surtout, devrait rapidement étendre la responsabilité des entreprise aux actes de corruption commis à l’étranger, selon un rapport sur l’application par l’Irlande de la Convention anti-corruption de l’OCDE.

Israël a officiellement rejoint le Groupe de travail de l’OCDE sur la corruption, un pas important dans son processus d’adhésion à l’OCDE. Israël devient ainsi le 38ème signataire et le premier pays du Moyen-Orient à signer la Convention anti-corruption de l’OCDE.

Entre temps, l’OCDE a lancé l’Initiative en faveur de la lutte contre la corruption et de l’intégrité des entreprises en Afrique, en association avec la Banque africaine de développement (AFDB).

Pour plus d’informations, voir www.oecd.org/corruption-fr

L’Inde a rejoint les grands pays exportateurs qui s’engagent à continuer de soutenir le crédit destiné aux importations issues des pays en développement durant la crise, aux côtés de 35 pays exportateurs, comprenant les 29 pays membres de l’OCDE, le Brésil, l’Estonie, Israël, la Roumanie, la Russie et la Slovénie.

Voir www.oecd.org/echanges

Les gouvernements devraient lutter contre l’évasion fiscale pour augmenter les recettes fiscales, et continuer ainsi à maintenir l’aide aux pays développés pendant le ralentissement économique mondial. C’est ce qu’a affirmé le Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría dans un discours prononcé lors de la Conférence internationale des Nations Unies sur le Financement du Développement.

Voir au 29 novembre sur www.oecd.org/discours

TIC atteintes

Le ralentissement économique atteindra l’industrie des technologies de l’information en 2009, selon les dernières estimations de l’OCDE. Les Perspectives des technologies de l’information 2008 indiquent que l’industrie des TI n’a pas dépassé 4 % de croissance en 2008 et que cette croissance devrait stagner en 2009, suite au ralentissement économique mondial et à la perte de confiance des consommateurs et des entreprises. Les dépenses des gouvernements et des entreprises, en matière de logiciels et de services de TI, externalisation incluse, devrait continuer à augmenter, et les investissements dans les infrastrucutures Internet resteront importants. Mais une moindre demande des banques, des assurances et du commerce de détail affectera la croissance globale du secteur. L’industrie des semi-conducteurs devrait chuter de 6 % en 2009, et les entreprises de télécommunications pourraient connaître des difficultés.

Voir www.oecd.org/sti/telecoms

Verbatim

C’est en forgeant…

« Il ne s’agit pas pour moi d’épouser un nouveau système idéologique, il s’agit d’être pragmatique devant une situation économique que l’on n’a jamais connue. »

Nicolas Sarkozy, Président de la République française, Le Figaro, 21 novembre 2008

« La réponse initiale de l’Union européenne était inadéquate, mais c’est toujours lors des crises, en aval, que l’Union s’avère un peu moins inadéquate. »

Mario Monti, ancien commissaire de l’Union européenne, Financial Times, 21 novembre 2008

« Nous, les humains, n’apprenont pas facilement. Nous essayons, puis échouons, puis essayons encore. »

Prof. Tom Burke, d’E3G, à propos du changement climatique dans The Independent, 4 janvier 2009

Best of

« Des dangers potentiels résultent des nouvelles possibilités offertes par l’informatique et les télécommunications. L’électronique a donné naissance à une nouvelle génération de spécialistes maîtrisant parfaitement l’ingénierie financière et capable de créer, à la demande et à un coût marginal très bas une dérivation ou une combinaison d’instruments financiers.(…) L’existence de passifs occultes menacent ainsi la sécurité des créanciers, des salariés, des actionnaires. »

Hélène Chadzynska, « Nouveaux instruments financiers : une « ménagerie » financière à réglementer », n° 157, avril-mai 1989




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016