Une longue récession

Maîtriser la crise financiere et le ralentissement économique
Économiste en chef de l'OCDE

De nombreux pays de l’OCDE subissent ou vont connaître une récession prolongée d’une ampleur qui est sans précédent depuis le début des années 80. En conséquence, le nombre de chômeurs dans la zone de l’OCDE pourrait augmenter de 8 millions ces deux prochaines années. Dans le même temps, l’inflation refluera dans tous les pays de l’OCDE, certains étant même exposés à un risque – certes faible – de déflation.

Ce numéro des Perspectives économiques contient des prévisions nettement plus pessimistes que celles qu’on pouvait faire il y a seulement quelques mois ; en effet, un grand nombre des risques d’évolution négative qu’on avait pu recenser précédemment se sont concrétisés.

Les turbulences financières qui ont éclaté aux États-Unis vers le milieu de 2007 ont gagné le secteur financier non bancaire et ont rapidement contaminé le reste du monde. Après la faillite de Lehman Brothers à la mi-septembre, une perte générale de confiance dans les relations entre les institutions financières a déclenché des réactions proches du « black-out » sur les marchés mondiaux de capitaux. Les écarts de taux sur les marchés du crédit et les marchés obligataires sont rapidement montés à des niveaux très élevés, paralysant les marchés du crédit et les marchés monétaires.De nombreux pays de l’OCDE subissent ou vont connaître une récession prolongée d’une ampleur qui est sans précédent depuis le début des années 80. En conséquence, le nombre de chômeurs dans la zone de l’OCDE pourrait augmenter de 8 millions ces deux prochaines années. Dans le même temps, l’inflation refluera dans tous les pays de l’OCDE, certains étant même exposés à un risque – certes faible – de déflation.Ce numéro des Perspectives économiques contient des prévisions nettement plus pessimistes que celles qu’on pouvait faire il y a seulement quelques mois ; en effet, un grand nombre des risques d’évolution négative qu’on avait pu recenser précédemment se sont concrétisés. Les turbulences financières qui ont éclaté aux États-Unis vers le milieu de 2007 ont gagné le secteur financier non bancaire et ont rapidement contaminé le reste du monde. Après la faillite de Lehman Brothers à la mi-septembre, une perte générale de confiance dans les relations entre les institutions financières a déclenché des réactions proches du « black-out » sur les marchés mondiaux de capitaux. Les écarts de taux sur les marchés du crédit et les marchés obligataires sont rapidement montés à des niveaux très élevés, paralysant les marchés du crédit et les marchés monétaires.L’action rapide et massive des pouvoirs publics pour le rétablissement de la confiance et l’apport de liquidités paraît être parvenue à limiter la période de panique, mais l’impératif demeure pour les institutions financières de se désendetter et d’assainir leurs bilans. Ce processus d’ajustement, qui prendra du temps et nuira à la distribution du crédit, est le principal facteur qui pèsera à l’avenir sur l’activité.Je tiens à souligner d’emblée l’extrême incertitude qui entoure ces Perspectives économiques de l’OCDE, surtout en ce qui concerne les hypothèses sur le rythme auquel la crise des marchés de capitaux – responsable au premier chef du ralentissement économique – pourra être surmontée. Plus précisément, nous supposons que les énormes tensions financières qui se manifestent depuis la mi-septembre seront de brève durée, mais ouvriront une longue période de dérèglements financiers jusqu’à la fin de 2009, le retour à la normale se faisant ensuite progressivement. Lire l’éditorial completVoir les données et projections©L’Observateur de l’OCDE n° 270, décembre 2008


Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,2% août 2017
Chômage 5.8% août 2017
Mise à jour: 20 oct 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017