Le solaire par-delà les toits

Courrier des lecteurs
Les pistes de réflexions lucides et mesurées du professeur Vaclav Smil soulignent à juste titre la nécessité d’être réaliste sur l’avenir des énergies renouvelables (n° 258/259, décembre 2006).
Mais n’expédie-t-il pas un peu trop vite la question de l’énergie solaire ? Certes, la technologie offre un rendement bien inférieur aux sources d’énergies fossiles et nucléaires, mais M. Smil explique que la densité de puissance du solaire est 20 fois supérieure à celle de l’exploitation énergétique de la biomasse, et deux fois plus importante que l’hydraulique ou l’éolien.Pourquoi alors ne pas miser sur le solaire ? Selon M. Smil, le principal inconvénient réside dans les gigantesques surfaces de panneaux solaires qui seraient nécessaires pour satisfaire nos besoins énergétiques actuels. Par exemple, l’alimentation énergétique d’un supermarché nécessiterait un champ photovoltaïque dix fois supérieur à la taille de son toit.C’est sans doute ce qui pousse votre lecteur R. Cleirigh à prôner l’exploitation à une micro-échelle des sources d’énergies renouvelables pour alimenter en énergie villages et communes (courrier du n° 262, juillet 2007). Mais le grand public sait-il qu’il existe de grandes centrales solaires, qui n’occupent pas beaucoup plus d’espace que les centrales électriques classiques ?Ainsi, la plus importante centrale thermosolaire du monde, qui sera bientôt opérationnelle en 2008 dans la région de Grenade en Espagne, pourra générer une puissance de 50 MW, et elle sera bientôt surclassée par une centrale d’une puissance de 62 MW à Moura au Portugal.De plus, il existe d’autres moyens que les panneaux solaires. Ainsi, l’héliothermodynamisme combine chaleur solaire et eau pour produire une vapeur à grand rendement énergétique, pas très éloignée des rendements du pétrole et du charbon. Un grand complexe de centrales solaires utilisant ce procédé sur le site de Sanlùcar La Mayor, près de Séville, alimentera dans quelques années 150 000 foyers. Il y en a aussi un en Allemagne. J’ajoute que la NASA élabore depuis quelques années un projet consistant à envoyer de gigantesques panneaux solaires dans l’espace, capables d’alimenter en énergie plusieurs millions d’habitants. Ce ne serait donc pas un problème d’espace. Louis DervierParis, France©L’Observateur de l’OCDE n°263, octobre 2007



Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019