Le solaire par-delà les toits

Courrier des lecteurs
Les pistes de réflexions lucides et mesurées du professeur Vaclav Smil soulignent à juste titre la nécessité d’être réaliste sur l’avenir des énergies renouvelables (n° 258/259, décembre 2006).
Mais n’expédie-t-il pas un peu trop vite la question de l’énergie solaire ? Certes, la technologie offre un rendement bien inférieur aux sources d’énergies fossiles et nucléaires, mais M. Smil explique que la densité de puissance du solaire est 20 fois supérieure à celle de l’exploitation énergétique de la biomasse, et deux fois plus importante que l’hydraulique ou l’éolien.Pourquoi alors ne pas miser sur le solaire ? Selon M. Smil, le principal inconvénient réside dans les gigantesques surfaces de panneaux solaires qui seraient nécessaires pour satisfaire nos besoins énergétiques actuels. Par exemple, l’alimentation énergétique d’un supermarché nécessiterait un champ photovoltaïque dix fois supérieur à la taille de son toit.C’est sans doute ce qui pousse votre lecteur R. Cleirigh à prôner l’exploitation à une micro-échelle des sources d’énergies renouvelables pour alimenter en énergie villages et communes (courrier du n° 262, juillet 2007). Mais le grand public sait-il qu’il existe de grandes centrales solaires, qui n’occupent pas beaucoup plus d’espace que les centrales électriques classiques ?Ainsi, la plus importante centrale thermosolaire du monde, qui sera bientôt opérationnelle en 2008 dans la région de Grenade en Espagne, pourra générer une puissance de 50 MW, et elle sera bientôt surclassée par une centrale d’une puissance de 62 MW à Moura au Portugal.De plus, il existe d’autres moyens que les panneaux solaires. Ainsi, l’héliothermodynamisme combine chaleur solaire et eau pour produire une vapeur à grand rendement énergétique, pas très éloignée des rendements du pétrole et du charbon. Un grand complexe de centrales solaires utilisant ce procédé sur le site de Sanlùcar La Mayor, près de Séville, alimentera dans quelques années 150 000 foyers. Il y en a aussi un en Allemagne. J’ajoute que la NASA élabore depuis quelques années un projet consistant à envoyer de gigantesques panneaux solaires dans l’espace, capables d’alimenter en énergie plusieurs millions d’habitants. Ce ne serait donc pas un problème d’espace. Louis DervierParis, France©L’Observateur de l’OCDE n°263, octobre 2007


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016