Bio-social

Politiques de la biodiversité : Impacts socio-économiques, enjeux et stratégies d’action des pouvoirs publics
Améliorer la diversité des habitats biologiques et des écosystèmes est un objectif vital, pourtant les mesures encourageant la biodiversité ont leurs défenseurs et leurs opposants. Les limitations sur l’usage des sols pour protéger la biodiversité peuvent parfois réduire les revenus, mais présentent de larges bénéfices pour le grand public.
Dans les pays en développement où les ressources naturelles représentent un important moyen de subsistance, la biodiversité peut aussi être dommageable pour les revenus. Tenant compte des études sur la gestion des ressources locales en Laponie ou sur la faune et la flore au Zimbabwe, Politiques de la biodiversité indique comment additionner coûts et bénéfices sociaux et développer les bonnes pratiques.Prenons le parc naturel de Kakadu dans le nord de l’Australie, classé au patrimoine mondial, où la cogestion et le partage des ressources s’épanouissent dans la communauté locale. La moitié des terres environ appartient de façon inaliénable aux groupes aborigènes, présents dans la région depuis 50 000 ans sans interruption. Suite à la loi australienne sur la protection de l’environnement et de la biodiversité de 1999, les Aborigènes exercent leurs droits traditionnels d’activités cérémonielles et de chasse, et coopèrent avec le gouvernement sur les niveaux acceptables de chasse des différentes espèces.Une autre étude analyse la manière dont la conversion de mangroves publiques en zones privées d’agriculture et d’aquaculture au Vietnam affecte la répartition des revenus entre deux villages. Les régimes de propriété commune apparaissent plus favorable à la répartition des revenus et au développement durable. Par ailleurs, au Bangladesh, pays sujet aux inondations, les études montrent comment les mesures de gestion des zones inondables réduisent la prise de poissons, dont dépendent les populations pauvres. À paraître, ISBN 9789264034334©L’Observateur de l’OCDE n° 267, mai-juin 2008



Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019