Une nouvelle ère d’investissement pour l’Egypte

Le ministre de l'Investissement égyptien Mahmoud Mohieldin (à gauche) avec Angel Gurría Michael Sawyer/OECD

L’Égypte va être le premier pays arabe et africain à signer la Déclaration de l’OCDE sur l’investissement international et les entreprises multinationales. Ces dernières années, l’Égypte a accompli des progrès remarquables dans la réforme de sa politique d’investissement – l’investissement industriel étranger a été totalement libéralisé, par exemple, à l’exception des industries liées à la défense – mais les entreprises tant étrangères que nationales restent confrontées à de sérieux obstacles.
Selon un nouveau rapport sur les politiques égyptiennes d’investissement présenté lors de la signature en juillet, les obstacles à l’entrée ont été allégés pour les investisseurs nationaux et étrangers, les formalités douanières ont été simplifiées et un ministère a été créé en 2004 pour promouvoir et gérer les investissements. Le système fiscal en particulier a été simplifié, avec la réduction du taux d’imposition des sociétés de 32 et 40 % à un taux uniforme de 20 %, et l’élimination d’environ 3000 exonérations diverses.L’examen 2007 de la politique d’investissement de l’Égypte relève que les entrées d’investissements directs étrangers ont été multipliées par douze entre 2001 et 2006, pour atteindre 9 milliards USD sur les trois premiers trimestres de l’exercice 2007, par rapport aux 6,1 milliards pour l’ensemble de l’année 2006. L’Égypte a accepté de revoir les restrictions pesant sur des secteurs comme le tourisme, la construction, les services de messagerie et les exportations. Un assouplissement de ces restrictions aurait pour effet d’attirer davantage d’investissements et d’intensifier la concurrence, pour le plus grand bien de l’économie tout entière, selon l’étude de l’OCDE.Voir www.oecd.org/investissement
Voir aussi www.oecd.org/developpement
©L’Observateur de l’OCDE nº 262, juillet 2007


Données économiques

PIB +0.6% T3 2017
Échanges exp +4.3% ; imp +4.3% T3 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017