Être au courant…

Cliquez ici

Nous vivons à l’époque des gadgets et des gigaoctets. Nos téléphones portables se sont transformés en équipements de survie multitâches, avec appareil photo intégré, agendas et services de messagerie. Les ordinateurs sont des jouets de plus en plus rapides, et Internet nous permet de communiquer 24h/24 avec le reste du monde. Mais tout ceci à un prix : une plus grande dépendance vis-à-vis de l’électricité.
Entre 1971 et 2004, la production mondiale d’électricité a augmenté de 3,7 % en moyenne, alors que l’approvisionnement primaire n’a progressé que de 2,1 %. Nos modes de vie modernes n’en sont pas les seuls responsables. Le chauffage électrique dans les pays développés ainsi que les programmes d’accès à l’énergie en milieu rural dans les pays en voie de développement sont également à l’origine de l’envolée de la consommation électrique.Où allons-nous donc trouver les combustibles nécessaires à notre demande croissante d’énergie ? Le charbon représente toujours la plus grande part de terawatts/heure (TWh) produits. La part du pétrole dans la production mondiale d’électricité a diminué de manière significative, passant de 20,9 % en 1971 à seulement 6,7 % en 2004, tandis que la consommation en énergie nucléaire a augmenté de 2,1 % à 15,7 %, voire beaucoup plus dans de nombreux pays, dont de grands pays industrialisés. La production de gaz naturel a également augmenté de 13,3 % à 19,6 %, alors que la part de l’hydroélectricité dans la production mondiale a diminué de 23 % à 16,1 %.En 2004, la capacité totale de production d’électricité issue d’énergies nouvelles et renouvelables (solaire, biomasse, éolien, géothermie) n’atteignait que 2,1 %, soit une infime partie de la consommation mondiale. ©L’Observateur de l’OCDE No. 261, mai 2007  


Données économiques

PIB +0.6% T3 2017
Échanges exp +4.3% ; imp +4.3% T3 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017