Remue-méninges

Comprendre le cerveau, vol. 2 : Naissance d’une science de l’apprentissage
OCDE Observateur
Utilisez-vous plutôt votre hémisphère droit, ou gauche ? Apprenez-vous en dormant ? Les hommes et les femmes ont-ils des cerveaux différents ? Les pubs, les magazines et les conversations sont truffés de ce genre d’idées reçues. Quelle est la part du vrai et du faux, et comment ces idées sont-elles nées ?
Comprendre le cerveau : Naissance d’une science de l’apprentissage, le deuxième et dernier rapport du projet lancé par l’OCDE en 1999, questionne ces « neuromythes » et étudie la manière dont la science du cerveau peut être appliquée aux sciences de l’apprentissage.« Sciences de l’apprentissage et recherche sur le cerveau », le projet du Centre pour la recherche et l’innovation dans l’enseignement (CERI) de l’OCDE, a été créé pour encourager la collaboration entre les sciences de l’apprentissage et la recherche sur le cerveau d’une part, et les chercheurs et les décideurs d’autre part. La première phase en a été résumée en 2002 dans Comprendre le cerveau : Vers une nouvelle science de l’apprentissage, qui faisait un état des lieux des plus récentes découvertes et avancées de la recherche sur le cerveau. La deuxième phase s’est plus précisément intéressée au fonctionnement du cerveau, à la manière dont les personnes apprennent et aux méthodes éducatives qui peuvent les aider au mieux.Par exemple, il y a effectivement des différences entre les cerveaux féminins et masculins. Le cerveau masculin est plus gros, tandis que les zones utilisées pour le langage sont plus sollicitées chez les femmes.Cependant, aucune étude n’a établi jusqu’ici de relation entre le sexe et les processus spécifiques de construction de réseaux de neurones pendant l’apprentissage. Comprendre le cerveau explique qu’adapter l’enseignement selon le sexe n’aurait pas de sens. À la place d’une approche exclusivement cognitive orientée vers les performances, les auteurs suggèrent le besoin de méthodes globales reconnaissant les étroites interactions entre le cognitif et l’émotionnel, l’analytique et le créatif.Le rapport s’intéresse également à l’apprentissage de la langue et des chiffres, traite de l’impact de l’environnement, parle du cerveau comme d’une « sculpture taillée par l’expérience » et insiste sur l’importance de comprendre l’adolescence comme une période de « puissance importante mais de faible direction ».Si les jeunes ont de grandes capacités, l'importance de l'apprentissage tout au long de la vie va croître dans nos sociétés vieillissantes. En 2001, on estimait que 18 millions de personnes environ étaient atteintes de la maladie d'Alzheimer, et ce chiffre devrait doubler d'ici 2025 pour atteindre 34 millions. Bien que le cerveau décline avec l'âge, l'apprentissage tout au long de la vie aide les cellules grises à rester en forme. Plus il y aura de possibilités pour les personnes âgées de continuer à apprendre et à utiliser leur savoir, plus la lutte contre les maladies neuro-dégénératives sera efficace. L’Observateur de l’OCDE N°261 Mai 2007


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017