Dragon latin

The Visible Hand of China in Latin America

Cliquez ici

L’Amérique latine regarde vers la Chine et l’Asie – et celles-ci lui rendent ses regards. Pour la première fois de son histoire, l’Amérique latine peut profiter non pas d’un seul, mais de trois moteurs de la croissance mondiale.
Jusqu’aux années 80, les États-Unis étaient le principal partenaire commercial de l’Amérique latine. Puis la région a profité du boom de l’investissement européen. Maintenant, l’émergence de l’Asie, notamment de la Chine, peut devenir un troisième moteur de croissance car ces pays recherchent des ressources et de nouveaux marchés.

Cette situation est porteuse d’opportunités, mais aussi de défis, selon The Visible Hand of China in Latin America, une publication récente du Centre de développement de l’OCDE. « Ange ou démon ? », interroge l’un des chapitres en étudiant l’impact commercial de la Chine sur les marchés émergents d’Amérique latine. Un autre chapitre s’intéresse à la manière dont l’Amérique latine « concurrence le dragon » et compare les exportations chinoises et latino-américaines vers les États-Unis. Le livre examine aussi le poids de la Chine dans les investissements directs étrangers en Amérique latine.

La croissance chinoise a sans doute profité à l’Amérique latine, ne serait-ce que parce que la Chine est une puissante source de croissance mondiale. Les marchés étendus et les prix favorables à l’exportation de la Chine sont une source importante de revenus pour l’Amérique latine. Cependant, la Chine oblige l’Amérique latine à restructurer rapidement certains de ses secteurs  productifs pour défendre sa position sur les marchés internationaux.

La Chine et l’Amérique latine ont fortement développé leurs relations commerciales pendant la dernière décennie. Le poids des échanges est passé de 2 milliards de dollars au début des années 90 à 15 milliards en 2001.

Alors que les investissements directs étrangers en Amérique latine ont chuté au début des années 2000, ils ont grimpé en flèche en Chine. Pour l’Europe et les États-Unis, la « main visible » de la Chine en Amérique latine est aussi une piqûre de rappel.

ISBN 9789264028388©L’Observateur de l’OCDE n°261, mai 2007

Voir www.oecd.org/developpement
et le site du Centre de développement : www.oecd.org/dev-fr
 


Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017