Un nouvel échelon

L’échelle de la compétitivité : Comment la gravir

Les palmarès de compétitivité permettent de comparer les performances économiques des pays, mais ils laissent sans réponse des questions de fond. Pourquoi les pays « pauvres » sont-ils quatre fois moins productifs que les « riches » ? Pourquoi certains pays riches sont-ils deux fois plus productifs que d’autres ? Et que révèlent ces classements sur les rôles du capital humain, des marchés financiers ou de l’infrastructure ?

 

Pour combler cette lacune, une nouvelle étude du Centre de développement de l’OCDE, L’échelle de la compétitivité : Comment la gravir, présente trois classements soulignant divers facteurs. Le classement traditionnel couvre 51 pays et se fonde sur la productivité totale : le Japon y occupe la première position, et le Bangladesh la dernière. Un classement alternatif est destiné aux entreprises désireuses d’investir dans un pays : les États-Unis y arrivent en tête et l’Inde en dernier. Le troisième classement, destiné aux investisseurs intéressés par le commerce, débute par la Suède et se termine par la République centrafricaine.Parmi les 51 économies, des pays équilibrés comme les États-Unis, la Norvège et la Suède occupent les premiers rangs, pourtant les auteurs parviennent à la conclusion qu’en termes de compétitivité, un tel classement n’exclut pas la vulnérabilité. Ainsi, le Japon arrive en première position pour la productivité totale et au second rang du « classement investisseur », mais il chute à la 24e position dans le « classement exportateur ».ISBN 9264028285 Voir le bon de commande ou www.ocdelibrairie.org pour commander cet ouvrage.L'Observateur de l'OCDE, N° 258/259, décembre 2006


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017