L'école sans risque

La sécurité en milieu scolaire - Apprendre en toute sécurité.

En octobre 1966, au Pays de Galles, un terril s'effondre sur une école, tuant 144 personnes dont 116 enfants.

En 1995, l'explosion d'une voiture piégée devant une école près de Lyon blesse trois enfants et 11 adultes. En 1999, 14 élèves du lycée Colombine, aux États-Unis, sont abattus par deux adolescents munis d'armes à feu et d'explosifs, et en 2002, en Italie, 26 enfants meurent, un tremblement de terre ayant détruit leur école.L'école est généralement un lieu sûr et il est peu probable que des évènements similaires surviennent. Ces catastrophes accroissent néanmoins l'inquiétude de nombreux parents, déjà préoccupés par les vols, les brimades et la violence. Il existe, cependant, plusieurs faits positifs, notamment l'évacuation réussie, le 11 septembre, de 9 000 enfants fréquentant les écoles près des Twin Towers. Mais comment une école peut-elle faire face à pareils événements ?Elle doit se préparer au pire, conseillent les auteurs de La sécurité en milieu scolaire. Pour renforcer sa protection, elle peut faire appel à des agents d'exécution de la loi mais aussi à des architectes, des psychologues, des spécialistes de la sécurité et des responsables de l'administration. Les auteurs examinent plusieurs approches possibles pour créer un environnement scolaire sûr. Ils s'intéressent ainsi à la gestion des risques, la planification des situations d'urgence, la construction d'infrastructures plus sûres et, bien entendu, à l'éducation.Ainsi, outre les mesures habituelles - poser des clôtures et effectuer des exercices d'évacuation pour se préparer aux incendies - les écoliers sont maintenant fouillés pour contrôler qu'ils n'ont ni armes ni bombes de peinture. Les écoles expérimentent par ailleurs des outils de pointe tels les systèmes de contrôle d'accès empêchant les intrus de pénétrer dans les locaux, la télévision en circuit fermé facilitant la surveillance à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments ou les capteurs biométriques, conçus pour identifier les personnes. Une école américaine a même récemment annoncé qu'elle installerait des caméras « intelligentes », pour identifier les personnes étrangères à l'établissement et alerter le personnel. Si la technologie peut être très utile, les auteurs de La sécurité en milieu scolaire soulignent aussi la nécessité d'améliorer tout simplement les compétences du personnel. Il s'agit de former les enseignants et les administrateurs mais aussi de tirer pleinement parti des surveillants, gardiens, cuisiniers et infirmières scolaires. Enfin, s'il faut être conscient des risques, il faut aussi prendre en compte les besoins. Une enquête réalisée au Royaume-Uni auprès de 15 000 élèves, a ainsi abouti à l'élaboration du Manifeste des enfants qui prône la mise en place de dispositifs de protection comme l'utilisation de cartes magnétiques à l'entrée de l'école, les systèmes d'alarme en cas de brimades, les cours de secourisme et la présence d'un interlocuteur « à qui parler des problèmes ». ISBN 9264-017399. Pour commander cet ouvrage, voir les pages concernant les nouvelles publications ou consulter le site www.ocdelibrairie.orgL’Observateur de l’OCDE n° 246/247, décembre 2004-janvier 2005


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016