En bref - septembre 2005

Une croissance inégale et un indicateur avancé hésitant ; L’inflation carbure au pétrole ; Investissement au Moyen-Orient ; Construction navale ; Chômage en baisse ; Récompense pour StatLink ; Best of
Une croissance inégale...
...et un indicateur avancé hésitant
L’inflation carbure au pétrole
Investissement au Moyen-Orient
Construction navale
Chômage en baisse
Récompense pour le service StatLink
Best of
Une croissance inégale...La croissance a suivi un rythme modéré durant le deuxième trimestre, alors que le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 0,7 % par rapport au trimestre précédent. Ce résultat confirme la tendance des cinq trimestres précédents, et est légèrement inférieur à la croissance soutenue d’environ 1 % enregistrée pendant la seconde moitié de l’année 2003 et le premier trimestre 2004. Cependant, il est proche de la moyenne du taux de croissance trimestriel des neuf dernières années.Cette moyenne cache en fait les performances variables de certains pays de l’OCDE. Le PIB de la zone euro a augmenté de 0,3 %, sans évolution par rapport à la croissance faible des trois trimestres précédents. Le taux de croissance trimestriel du PIB a été de 0,8 % aux États-Unis pour le deuxième trimestre 2005, soit 0,1 point de moins que le trimestre précédent. Le PIB japonais a augmenté de 0,3 % par rapport aux 1,3 % de croissance enregistrés au premier trimestre 2005.Par ailleurs, l’estimation intérimaire de l’OCDE du 6 septembre, qui met à jour les Perspectives économiques de juin 2005, a montré des prévisions à la baisse pour le PIB allemand (1 % au lieu de 1,2 %) et le Royaume-Uni (1,9 % au lieu de 2,4 %), mais à la hausse pour la France (de 1,4 % à 1,6 %), l’Italie (de -0,6 % à 0,2 %) et le Japon (de 1,5 % à 1,8 %). Les prévisions pour les États-Unis sont restées stables, à 3,6 % en 2005. Les prochaines Perspectives économiques de l’OCDE paraîtront en novembre....et un indicateur avancé hésitantL’indicateur avancé de l’OCDE du mois de juillet montre un taux de variation sur six mois en hausse pour plusieurs grandes économies, bien que l’évolution soit mineure, indiquant au mieux une activité modérée à l’avenir, selon des chiffres récents. L’indicateur composite avancé de l’OCDE, conçu pour signaler à l’avance les variations de l’activité économique, comprend de nombreux indicateurs clés de la conjoncture économique : permis de construire, évolution des commandes, taux d’intérêt à long terme et indicateurs de confiance. Dans l’ensemble, cet indicateur a augmenté de 0,3 point, de 103,6 en juin à 103,9 en juillet.L’inflation carbure au pétroleL’inflation annuelle dans la zone OCDE s’est établie à 2,8 % en août 2005, après 2,2 % en juin. Les prix de l’énergie ont contribué largement à cette hausse (13,6 % sur un an en août comparé à 10,9 % en juillet). Hors variations de l’alimentation et de l’énergie, l’inflation annuelle des prix à la consommation est restée stable, à 1,8 % en août 2005 contre 2 % en janvier. L’inflation mensuelle dans la zone OCDE s’est établie à 0,3 % en août, après 0,2 % en juillet.Dans la zone Euro, l’indice des prix à la consommation était de 2,2 % en août 2005, tandis que la variation mensuelle était de 0,3 % en août, comparée à une baisse de 0,2 % en juillet. Aux États-Unis, l’inflation a augmenté de 3,6 % en août 2005 par rapport au même mois de l’année précédente. Au Japon, les prix à la consommation ont diminué de 0,3 % au cours des douze mois précédant août 2005, une baisse inférieure à celle de 0,5 % en juin.D’août 2004 à août 2005, l’indice des prix à la consommation a augmenté dans les pays du G7, de 2,8 % au Royaume-Uni, de 2,6 % au Canada, de 2 % en Italie, de 1,9 % en Allemagne et de 1,8 % en France. Hors variations de l’alimentation et de l’énergie, la hausse des prix sur un an était de 1,3 % en août 2005, inchangée par rapport à juillet mais en baisse par rapport à juin (1,5 %).Investissement au Moyen-Orient
Un nouveau plan d’actionDans le cadre de l’Initiative MENA-OCDE sur l’Investissement et la Gouvernance à l’Appui du Développement, des représentants des pays de la région MENA et de l’OCDE, ainsi que d’organisations internationales et du secteur privé, se réuniront à Istanbul en octobre pour examiner comment relever ce défi. Selon les organisateurs, l’investissement est essentiel pour relancer la croissance et l’emploi dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), et ces pays peuvent faire plus pour attirer l’investissement étranger.Un certain nombre de pays de cette région ont élaboré des Programmes nationaux de réforme qui seront examinés lors de cette réunion, et des recommandations dans des domaines tels que l’ouverture et la transparence des mesures en faveur de l’investissement, la mise en place de régimes fiscaux et la gouvernance d’entreprise, seront débattues.La réunion préparera le terrain pour une réunion ministérielle qui se tiendra à Amman le 17 novembre 2005, et lors de laquelle les pays de la région MENA mettront la dernière main à une déclaration sur le thème : « attirer l’investissement ». Pour plus d’informations sur le Programme MENA-OCDE pour l’investissement, veuillez consulter le site web MENA (en anglais) : www.oecd.org/mena/investment. Construction navale
Un temps pour la réflexionLes représentants des gouvernements, réunis à Paris, ont convenu de faire une pause dans leurs travaux d’élaboration d’un accord visant à remédier aux mesures de distorsion dans l’industrie de la construction navale. La décision a été prise lors d’une réunion à haut niveau des représentants de 26 économies membres et non membres de l’OCDE, qui tentait de régler un certain nombre de questions, dont le traitement différencié en faveur des économies en développement et émergentes, ainsi que la fixation des prix.À l’issue de discussions franches et ouvertes, le Président, Wilhelm Jaggi, ambassadeur de Suisse auprès de l’OCDE, a conclu que les terrains d’entente n’étaient pas suffisants pour conclure un accord satisfaisant, notamment sur la question de la fixation des prix. Cette pause permettra aux participants d’explorer les possibilités de faire avancer les discussions sur des points fondamentaux et de renforcer le soutien de l’industrie de la construction navale, qui est nécessaire au succès des négociations.Chômage en baisseLe taux de chômage dans la zone OCDE était de 6,5 % en juillet 2005, soit 0,4 point de moins que l’année précédente. Dans la zone euro, le taux de chômage normalisé est tombé à 8,6 % en juillet, soit 0,1 point de moins que le mois précédent, et 0,3 point de moins qu’en juin. Le taux de chômage normalisé aux États-Unis était de 4,9 % en août, soit 0,1 point de moins que le mois précédent, et 0,5 point de moins qu’en 2004. Au Japon, ce taux était de 4,4 % en juillet 2005, 0,2 point de moins que le mois précédent et un demi point de moins qu’en juillet 2004.Récompense pour le service StatLinkLe service StatLink de l’OCDE a reçu les félicitations de l’Association of Learned and Professional Society Publishers (ALPSP), pour son caractère innovant. Les StatLinks sont des adresses URL Internet apposées au bas de nombreux graphiques et tableaux des publications de l’OCDE (voir exemples dans la section Banque de données, page 41). Ces liens renvoient vers les feuilles de calcul qui contiennent les données ayant servi aux graphiques et tableaux.Selon l’ALPSP, StatLink est une « innovation étonnamment simple et facile à utiliser ». Les lecteurs peuvent cliquer sur n’importe quel tableau/graphique et télécharger ainsi les données correspondantes. Mieux encore, ils peuvent télécharger ces feuilles de calcul même s’ils ont accès uniquement à la version imprimée d’une publication de l’OCDE, en transférant dans leur navigateur le lien DOI qui est imprimé en dessous des tableaux et des graphiques. Le jury a estimé qu’il s’agissait d’une idée simple et bien réalisée, qui renforce l’intérêt des publications de l’OCDE.Toby Green, chef de l’unité Marketing et Diffusion, est très heureux de l’attribution de ce prix qui, comme il l’a fait remarquer, « confirme les marques de satisfaction dont nous font part nos lecteurs au sujet de StatLink ». Pour plus d’informations sur StatLink, voir www.oecd.org/statistiques/statlink.Best of…Le politique isole l’agriculture comme une chasse gardée, comme un bien de main-morte dont il espère bénéficier au moment des élections. La profession s’isole d’elle-même, en vertu d’un réflexe naturel à toute profession. Nous nous trouvons devant une terrible entreprise, qui est de briser un isolement, alors que toutes les puissances se liguent en faveur de cet isolement. Edgard Pisani, ministre français de l’Agriculture, cité dans L’Observateur de l’OCDE, n° 6, octobre 1965.©L’Observateur de l’OCDE n° 251, septembre 2005


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016