À bras ouverts

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

L’immigration peut-elle contribuer à compenser le déclin, prévu à long terme, de la population active des pays de l’OCDE ?

L’immigration économique constitue l’essentiel des flux migratoires en Europe du Sud. En Espagne, le nombre d’étrangers a triplé en 10 ans ; sans compter l’augmentation spectaculaire des naturalisations sur la même période. En Italie et au Portugal, la population étrangère a doublé. En Belgique, en France, aux Pays-Bas et en Suède, les effectifs d’étrangers ont diminué, le fort taux de naturalisations dans ces pays ayant compensé l’accroissement de l’immigration.Mais qu’en est-il de leur intégration sur le marché du travail ? Leur situation est en général plus difficile que celle des nationaux. Ainsi, au Danemark et aux Pays-Bas, le risque de chômage est plus élevé pour les étrangers.Si le vieillissement accroît les dépenses sociales dans les pays de l’OCDE, on pourrait trouver d’autres solutions que l’importation d’une main-d’oeuvre étrangère. En effet, les immigrés ont souvent du mal à trouver un véritable emploi ou à le conserver ; ce qui les rend eux-mêmes davantage dépendants des prestations sociales. En outre, le vieillissement et la baisse de la natalité les touchent aussi. Cela dit, la main-d’oeuvre immigrée peut être compétitive, en particulier dans les secteurs exigeant des qualifications, comme la santé. Mais ceci peut aboutir à une pénurie de compétences dans les pays d’émigration, déjà pauvres par ailleurs. Voir l’édition 2004 des Tendances des migrations internationales publiées par l’OCDE, disponible sur www.ocdelibrairie.org©L’Observateur de l’OCDE n° 248, mars 2005


Données économiques

PIB +0.6% T3 2017
Échanges exp +4.3% ; imp +4.3% T3 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017