Pour célébrer la Journée internationale des femmes, l’OCDE organise une série d’événements cette semaine. L’entreprise, la finance et l’égalité hommes-femmes ont été les thèmes d’une première conférence le 8 mars. Le 10 mars, une autre conférence portera sur l’égalité hommes-femmes devant la Justice.

©Rights reserved

Cette année, la Réunion du Conseil au niveau des ministres (RCM), que préside le Chili, est consacrée à la productivité. Les ministres débattront de ce que les États, les entreprises et les individus peuvent faire pour améliorer la productivité afin de soutenir une croissance inclusive. Leurs avis seront sans aucun doute nourris par les discussions publiques du Forum de l’OCDE, qui précède la RCM. Le renforcement de la productivité devrait servir à accélérer la croissance et à la rendre plus intelligente, tout en réduisant les inégalités et en permettant à chacun de prendre part au système productif. L’objectif final est d’améliorer le bien-être de nos citoyens, et de leur donner les moyens de répondre aux exigences du marché du travail et de réaliser pleinement leur potentiel. C’est l’un des grands défis de notre époque, à l’heure où le capital intellectuel s’impose comme l’un des principaux moteurs de la croissance et du bien-être.

©Droits réservés

Lancé en 2015 par le G20, le Women 20 (W20) marque une étape importante sur la voie de l’égalité hommes-femmes. Pour relever ce défi, l’implication des hommes pourrait être décisive en 2017.

Vers le changement ©Dinodia Photos/Getty Images

Le Prince William, Justin Timberlake, David Cameron et Mark Zuckerberg : tous ont pris un congé de paternité pour passer du temps avec George, Charlotte, Silas, Florence et Max. Ces précurseurs montrent l’exemple et prouvent qu’il est possible de conjuguer vie familiale et vie professionnelle, au moins lorsqu’un bébé arrive, mais les hommes du monde entier tardent encore à les imiter. Et ce, alors que plus de la moitié des pays de l’OCDE accordent un congé de paternité rémunéré à la naissance d’un enfant et que de plus en plus de pays accordent un congé parental rémunéré, c’est-à-dire une période de congés assortie d’une protection de l’emploi plus longue et proposée aux deux parents.

Il n’existe aucun endroit sur terre où les femmes ont autant d’opportunités – économiques, sociales ou politiques – que les hommes. Pour que nos engagements au titre des Objectifs de développement durable comptent, nous devons commencer par là.

©Parth Sanyal/REUTERS

Adoptée en 2000, la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît pour la première fois la contribution essentielle des femmes à la prévention et au règlement des conflits. Cette résolution, acte symbolique et appel concret à l’action, confirme ce que nous avons constaté durant notre carrière diplomatique : l’implication des femmes dans les processus de paix accroît sensiblement les chances d’instaurer une paix durable. Depuis, le rôle des femmes dans la préservation et le renforcement de la paix est davantage souligné lors la Journée internationale des femmes, fêtée le 8 mars. Avec raison.

©Hello Ruby

Le code est le prochain langage universel. Dans les années 1970, le punk rock a été le moteur de toute une génération, remplacé par l’argent dans les années 1980. Aujourd’hui, l’interface entre notre imagination et le monde est le logiciel. C’est pourquoi il faut qu’un nombre croissant de personnes variées cessent de considérer les ordinateurs comme des objets ennuyeux, machinaux et solitaires pour les voir comme des choses qu’ils peuvent manipuler, bricoler et tourner dans tous les sens.

Cliquer pour agrandir

En Corée, les hommes sont traditionnellement plus instruits que les femmes, avec un décalage particulièrement notable dans le supérieur : 34 % seulement des titulaires d’un doctorat ou équivalent sont des femmes, soit l’une des proportions les plus faibles des pays du G7 et de l'OCDE. Cependant, l’éducation des Coréennes a considérablement progressé pendant la dernière décennie.

Le 30% Club est un groupe de présidents, présidentes et PDG dont l’objectif est d’obtenir, par des actions volontaires, un meilleur équilibre entre hommes et femmes à tous les niveaux de leurs entreprises.

©David Rooney

Dans tous les pays, il est difficile de concilier activité professionnelle et vie de famille, mais cela est d’autant plus vrai au Japon. Encore plus qu’ailleurs dans l’OCDE, les Japonais et les Japonaises doivent choisir entre famille et travail. Les hommes choisissent le travail, les femmes moins, mais dans l’ensemble, les naissances sont rares et l’emploi des femmes est trop faible. Ces défaillances sont de plus en plus importantes et doivent être redressées.

Le Forum de l’OCDE coïncide cette année avec le 20e anniversaire de la Déclaration de Beijing, qui marque une étape importante en faveur de l’égalité entre hommes et femmes dans le monde. De nombreux progrès ont été accomplis depuis 1995, mais il reste malheureusement beaucoup à faire pour réduire les discriminations et accroître la participation économique et sociale des femmes.

De toutes les ressources mises à la disposition de l’humanité, quelle est la plus sous-utilisée ? Les femmes, assurément !

©Photosensitive/Reuters

Les Objectifs de développement durable des Nations Unies pourraient réellement changer la donne pour les femmes, car ils intègrent des avancées dans des domaines sensibles comme les droits reproductifs. Il faut s’attendre à des obstacles et à des résistances dans les années à venir.

©Reuters/Thomas Mukoya

Consommatrices, créatrices et dirigeantes d’entreprises, agricultrices, salariées : les femmes dépendent des mécanismes du marché et doivent avoir accès aux financements nécessaires à leurs activités.

Cliquer pour agrandir

Le problème des inégalités de salaires entre hommes et femmes continue de se poser, malgré des décennies de lois telles que le Equal Pay Act américain et l’égalité de salaires stipulée par le Code du travail français depuis un demi-siècle. Non seulement les femmes gagnent toujours moins que les hommes à travers le monde, mais l’ONU prévoit un maintien de cette situation pendant encore 70 ans.

©Droits réservés

L’inégalité hommes-femmes compte parmi les formes d'inégalités les plus anciennes et les plus primitives. Hélas, elle sévit encore presque partout dans le monde. Dans de nombreux pays, les femmes accèdent plus difficilement que les hommes à l'éducation, à la santé, à la sécurité, au travail et aux responsabilités politiques.

Un rôle de composition : l’actrice Judy Davis dans le film tiré de Ma brillante carrière en 1979 AFP/Kobal/The Picture Desk

L’une des priorités du G20 consiste à accroître le taux d’emploi des femmes. L’OCDE, l’OIT et d’autres organisations ont recensé plusieurs moyens pour surmonter les obstacles liés aux inégalités entre hommes et femmes.

©Rune Kongsro

La féminisation de la main-d’œuvre a un  impact décisif sur les résultats d’un pays,  comme le démontre la Norvège.

©Dinodia Photos/Getty Images

La crise a révélé de nombreux défauts du modèle économique et social actuel dans la zone OCDE, et a mis en lumière l’un des défis les plus ardus : celui des inégalités entre les sexes. Tandis que 40 % des femmes, contre 31 % des hommes, sont diplômées de l’enseignement supérieur, seules 65 % des femmes participent au marché du travail, contre 79 % des hommes. Et les femmes qui travaillent sont moins bien payées, font davantage d’heures non payées et sont peu nombreuses à accéder aux postes à hautes responsabilités.

La moitié de la main-d’oeuvre mondiale, soit 1,5 milliard de travailleurs et de travailleuses, occupe des postes vulnérables. Avec la crise, plus de 100 millions de personnes, principalement des femmes, sont venues gonfler les rangs des « travailleurs pauvres », ceux dont le salaire ne suffit pas à satisfaire les besoins essentiels.

Cherie Blair ©OCDE

Les discriminations à l’encontre des femmes nous pénalisent tous. Comme l’explique Cherie Blair, fondatrice de la Cherie Blair Foundation for Women, les femmes chefs d’entreprise sont une ressource économique que les pays, riches ou pauvres, ne devraient pas négliger.

Les milieux d’affaires sont loin de tirer pleinement parti de la diversité hommes-femmes au travail. Mais certaines entreprises trouvent des moyens innovants pour changer la situation. 

La longue route vers l’égalité des sexes a permis une élévation du niveau d’éducation et du taux d’activité des femmes ainsi que des avancées dans le monde politique et le monde des affaires. Mais il reste encore du chemin à parcourir. 

Cliquer ici pour agrandir

Pour la plupart des gens, emploi féminin et congé maternité sont liés. Mais saviez-vous que le taux d’emploi des femmes n’est pas forcément le plus élevé dans les pays où le congé maternité rémunéré est le plus long ?

Marie Curie fut l’une des plus grands scientifiques du XXème siècle. Avec la découverte du radium, cette scientifique franco-polonaise a ouvert la voie à la physique nucléaire et au traitement du cancer. En 1903, elle obtint avec deux autres personnes le prix Nobel de physique et fut la première femme en Europe à obtenir un doctorat dans cette même discipline.

Cliquer pour agrandir.

Aujourd’hui, plus de femmes travaillent qu’il y a 40 ans, mais leurs salaires n’ont pas suivi ceux des hommes. Alors qu’environ 45 % des femmes de la zone OCDE travaillaient en 1970, elles étaient 58 % en 2008, de 70 % dans les pays du Nord à moins de 50 % en Grèce, en Italie, au Mexique et en Turquie.

Quelques pionnières de la région MENA favorisent des évolutions progressives dans l'entreprise et dans la société. Comment développer le potentiel de la moitié féminine de la population ?

Cliquez ici

Les dirigeantes politiques restent une espèce rarissime dans les pays de l’OCDE. Certes, il y a la Chancelière allemande Angela Merkel et la Première ministre de Nouvelle-Zélande, Helen Clark, et des femmes très connues sont candidates aux élections présidentielles en France et aux États-Unis. Mais savez-vous que dans les parlements du monde entier, les femmes restent sous-représentées ?

©ACJA-Fonds Curie & Joliot-Curie

Marie Curie fut l’une des plus grands scientifiques du XXème siècle. Avec la découverte du radium, cette scientifique franco-polonaise a ouvert la voie à la physique nucléaire et au traitement du cancer. En 1903, elle obtint avec deux autres personnes le prix Nobel de physique et fut la première femme en Europe à obtenir un doctorat dans cette même discipline. Huit ans plus tard, elle reçut le prix Nobel de chimie. Plusieurs autres distinctions lui furent également attribuées, notamment aux États-Unis. Un siècle plus tard, la réussite de Marie Curie semble vraiment exceptionnelle, notamment en matière d’égalité des sexes.

Cliquer pour agrandir le graphique

« La tradition est un guide, pas un geôlier », écrivait W. Somerset Maugham. Se pourrait-il pourtant que certaines traditions, issues d’histoires et de cultures illustres, enferment désormais des pays dans la pauvreté ? Cela semble être le cas, à en juger par l’influence des règles sociales et culturelles sur la condition de la femme.

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017