©Charlotte Moreau

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le « triple bilan comptable » permet aux entreprises de présenter, outre leurs traditionnels résultats financiers, les pertes et profits que leurs activités engendrent pour la société et la planète. En effet, leurs actionnaires et clients tiennent de plus en plus à ce qu’elles ne polluent pas et adoptent des pratiques responsables, au point que cela influe parfois sur leur cours en bourse.

©Integrity Action, www.integrityaction.org

En 1954, Linda Brown n’avait que neuf ans quand elle s’est élevée contre la ségrégation scolaire dont elle était victime dans l’Arkansas. La cour suprême lui donna raison : cette ségrégation (qui interdisait à des écoliers noirs de s’inscrire dans des écoles « blanches ») était contraire à la Constitution. Linda Brown nous a légué ce que d’aucuns décrivent comme la « décision de la Cour suprême la plus importante du XXe siècle ». Elle nous a aussi montré qu’une petite fille pouvait contribuer à changer le monde.

©Grigory Dukor/REUTERS

La Coupe du monde 2018 a démarré en Russie, et le monde entier est maintenant rivé à son poste de radio, de télévision, ou à son ordinateur pour vivre chaque arrêt, chaque but, chaque victoire et chaque défaite. Si l’excitation est à son comble, certains pensent déjà à l’avenir, à 2022 et au-delà. L’organisation et l’accueil d’un événement tel que la Coupe du monde est une entreprise colossale, comme le savent bien la FIFA, instance dirigeante du football mondial, l’OCDE, et jusqu’aux électeurs du canton suisse du Valais.

©Droits réservés

Notre monde semble être à la croisée des chemins, et avec lui, le multilatéralisme qui a été le socle de la coopération internationale depuis la 2e Guerre mondiale. Où en sommes-nous ? Comment aller de l’avant ? Les dernières discussions internationales apportent des éléments de réponse…

Le système international a atteint un point critique, confronté à une croissance économique mondiale en berne, des inégalités croissantes, et une remise en question de l’ordre mondial fondé sur des règles, garant de la paix et de la prospérité dans le monde depuis des décennies. De nombreux gouvernements s’efforcent de réajuster leur engagement mondial et de faire ce qui est en leur pouvoir pour que le monde reste ouvert et progressiste.*

©Shutterstock

« Désolés, notre site est momentanément indisponible. » Si ce message est synonyme de désagrément pour les internautes, il a surtout un coût pour les entreprises. De fait, pour plus de 50 % d’entre elles, l’indisponibilité de leur site internet peut leur faire perdre jusqu’à 1 000 USD par minute. Les défaillances techniques n’en sont pas la seule cause : s’y ajoutent aujourd’hui les cyberattaques ciblées.

Jean-Jacques Rousseau et Du Contrat social ©Leemage/AFP et ©Alamy

La confiance entre les citoyens et leur administration est-elle en train de s’effondrer ? C’est l’idée même du « contrat social » cher à Jean-Jacques Rousseau, par lequel les citoyens libres acceptent volontairement, dans leur propre intérêt, de remettre le pouvoir entre les mains de l’État, qui pourrait être en jeu. Selon l’édition 2017 du rapport de l’OCDE Comment va la vie ?, 38 % seulement des citoyens des pays de l’OCDE déclarent avoir confiance en l’État ; contre environ 42 % en 2006. Pourquoi une telle « déconnexion » les citoyens et leurs élus ? 

©Hiroko Masuike/The New York Times-REDUX-REA

En 2016, le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni a donné à DeepMind, filiale de Google spécialisée dans l’intelligence artificielle, accès aux données de santé de 1,6 million de patients ayant fréquenté l’hôpital. Ces données devaient être utilisées pour une application permettant de déceler les troubles rénaux. Les patients concernés n’ayant pas été contactés pour donner leur consentement explicite, l’autorité britannique de protection des données personnelles, l’Information Commission, a conclu que le NHS n’avait pas suffisamment assuré la protection des données personnelles des patients.

2001, l’Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick ©PHOTO12/AFP

Les données massives sont de nouveau sous le feu des projecteurs, avec la controverse sur la gestion par Facebook des données personnelles. Alors que les technologies et les médias sociaux évoluent constamment, les intérêts des utilisateurs sont-ils vraiment pris en compte ? Bill Below se penche sur la question. 

©Droits réservés

Plus de sept ans après la révolution ayant mené à la chute du régime de Ben Ali, la Tunisie fait encore aujourd’hui face à de nombreuses tensions, palpables lors des manifestations de janvier 2018 contre les mesures fiscales impopulaires et la corruption. Comme en 2011, c’est la jeunesse tunisienne qui incarne le visage de la dénonciation. Un de ses mots d’ordre est de mettre un terme à la corruption endémique qui continue à sévir dans le pays. Ses slogans expriment aussi son mécontentement face aux espoirs déçus d’une société qui s'est élevée contre la dictature et les abus. 

Ne soyons pas les Dupond et Dupont de la lutte contre la corruption. ©SilverScreen / Alamy Stock Photo

Pourquoi est-il essentiel de renforcer la coopération entre les autorités fiscales et les autorités chargées de lutter contre la corruption ? Coup de projecteur sur une session du Forum mondial 2018 de l’OCDE sur l’intégrité et la lutte anti-corruption : fiscalité contre corruption, l’enjeu de la coopération.  

©David Rooney

Durant la majeure partie de la seconde moitié du siècle dernier, les pays du monde entier ont progressivement ouvert leurs frontières aux investissements étrangers. Cette tendance a été bénéfique, elle a contribué à la croissance et au développement, à la création d’emplois et à une amélioration du bien-être. Aujourd’hui, comme le montrent nos données, les restrictions réglementaires traditionnelles à l’investissement en provenance de l’étranger dans les pays de l’OCDE sont très limitées, qu’elles prennent la forme d’un plafonnement des participations étrangères ou d’autres conditions discriminatoires. Et si de nombreuses économies émergentes restent, d’une manière générale, moins ouvertes, elles ont pris des mesures en vue d’assouplir leurs régimes juridiques en matière d’investissement direct étranger. La veille permanente assurée par l’OCDE montre que ces efforts de libéralisation se sont poursuivis après la crise financière de 2008.

©Karim Trabelsi/AFP

Si dans l’ensemble, la pauvreté globale est relativement faible en France, elle peut être fortement concentrée au niveau de certains quartiers, où jusqu’à 40 % des ménages peuvent vivre en dessous du seuil de pauvreté. Le chômage y est élevé, les élèves sont en difficulté, les logements et les infrastructures urbaines en mauvais état, sans compter le manque d’entreprises, de services publics et privés et d’aménagements au plan local. Les pouvoirs publics déploient dans ces zones des mesures ciblées en faveur de l’éducation, de l’emploi, de la sécurité et des entreprises.

©David Rooney

Selon Aristote, « le tout est plus que la somme de ses parties ». C’est une description qui fonctionne tout à fait pour la démarche systémique, qui permet d’améliorer le fonctionnement des organisations grâce à un regard global sur les processus et les pratiques. Cette démarche peut aussi permettre de réaliser des économies.

House of Commons of the United Kingdom ©AFP PHOTO/PRU/HO

« Cingle, cingle à toutes voiles, vaisseau de la démocratie […] Avec toi, le Temps voyage en confiance », écrivait le poète américain Walt Whitman dans son poème Song of Democracy. Mais faisons-nous vraiment confiance à la démocratie pour nous mener dans la bonne direction ? Dans les pays européens, il existe une relation manifeste entre la satisfaction que l’on éprouve envers elle et la confiance que l’on accorde à sa plus éminente institution, le parlement. Or, la conviction que les parlementaires servent au mieux l’intérêt des électeurs est cruciale pour maintenir la légitimité de la démocratie.

©Hervé Cortinat/OECD

Après une grande crue de la Seine plusieurs jours durant, la région parisienne a dû faire face à de fortes chutes de neige, comme en témoigne notre photo du Château de la Muette, siège de l’OCDE. 

©Laurent Kalfala/AFP

Le bassin de la Seine connaît un hiver très pluvieux et le niveau de la Seine augmente actuellement à grande vitesse, de 2 cm environ par heure. À la station hydrométrique d’Austerlitz, celui-ci devrait afficher un peu plus de six mètres, une hauteur qui pour les Parisiens correspond aux cuisses du Zouave du Pont de l’Alma (voir photo).

Il y a dix ans, qui aurait deviné que les politiques commerciales et d’investissement seraient aujourd’hui l’un des sujets les plus controversés dans les pays de l’OCDE ? La mondialisation a déjà suscité des manifestations auparavant, mais cela semble différent cette fois. Comme l’a écrit Martin Wolf dans le Financial Times : « L’ère de la mondialisation s’inscrivant dans un ordre établi par les États-Unis touche à sa fin […]. La question est de savoir si le protectionnisme et les conflits définiront la phase suivante. »

Le développement du numérique a commencé il y a une cinquantaine d’années, pourtant c’est seulement aujourd’hui que l’on parle de révolution numérique. Comment l’expliquer ? D’abord par la généralisation d’une meilleure connectivité, plus rapide. En 2013, environ 80 % des pays de l’OCDE avaient une couverture haut débit complète, fixe ou sans fil. Mais aussi par l’explosion du nombre de smartphones : aujourd’hui, des dizaines de millions de personnes se promènent avec un mini-super-ordinateur constamment connecté dans la poche. Avec ces changements, la transformation est devenue non plus seulement économique, mais également sociale.

©Reuters

La confiance des citoyens s’érode dans de nombreuses démocraties modernes. Une tendance qui se confirme enquête après enquête.

Qui voudrait prouver l’efficacité des conventions internationales ferait bien de s’intéresser à la Convention anticorruption de l’OCDE. Prenons l’investissement : les 43 pays signataires investissent davantage à l’étranger que les autres.

©Droits réservés

La réunion ministérielle de l’OCDE sur la santé du 17 janvier à Paris a pour ambition d’ouvrir la voie à « La prochaine génération des réformes de la santé » qui placera « l’usager au premier plan ». Représentant la Commission syndicale consultative auprès de l'OCDE (TUAC) à cette occasion, et en partenariat étroit avec l’Internationale des services publics (représentante des syndicats du secteur public), je porte la voix du mouvement syndical dans ces débats.

Excès, insuffisance, pollution : tels sont les trois risques auxquels sont exposées de nombreuses zones urbaines. D’ici à 2050, la demande d’eau augmentera de 55 %, et la concurrence s’intensifiera entre les différents utilisateurs : agriculture, industrie, ménages, etc. Partout dans le monde, les villes, confrontées aux inondations comme Paris, à la sécheresse comme San Francisco ou à la contamination des aquifères comme Mexico, cherchent à savoir comment anticiper, éviter et surmonter les crises de l’eau à venir. 

©Droits réservés

L’évolution de la démographie, de l’épidémiologie et des modes de vie implique de nouveaux défis pour les systèmes de santé. Selon l’OCDE, la part des plus de 65 ans dans la population devrait avoisiner 30 % d’ici 2060. Compte tenu des contraintes budgétaires, les systèmes de santé peinent à faire face au vieillissement de la population et au fardeau croissant des maladies chroniques et de leurs comorbidités.

Sept ans après avoir créé le portail Wikigender en anglais, le Centre de développement de l’OCDE en a lancé la version française le 16 décembre 2015. Le ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, l’Organisation internationale de la francophonie et l’Agence française de développement ont été associés à cet événement.

©Photosensitive/Reuters

Les Objectifs de développement durable des Nations Unies pourraient réellement changer la donne pour les femmes, car ils intègrent des avancées dans des domaines sensibles comme les droits reproductifs. Il faut s’attendre à des obstacles et à des résistances dans les années à venir.

De toutes les ressources mises à la disposition de l’humanité, quelle est la plus sous-utilisée ? Les femmes, assurément !

©Droits réservés

La Corée a rejoint l’OCDE le 12 décembre 1996. Ce fut le premier pays d’Asie à devenir membre de l’Organisation en plus de 30 ans. À tous points de vue, la transformation économique du pays est unique : il est passé de l’un des plus pauvres du monde dans les années 1960, à l’une de ses principales économies. Lors de cette Table ronde de l’Observateur de l’OCDE, nous avons posé à divers experts témoins de l’essor coréen cette question :

Ugo Rossi ©Droits réservés

Créé en 1982, le Programme d’action et de coopération concernant le développement économique et la création d’emplois au niveau local (LEED) conseille les gouvernements et les autorités locales sur les réponses à apporter aux grands problèmes économiques dans un monde en mutation. C’est dans ce cadre qu’a été créé en 2003, en partenariat avec le gouvernement italien et la province autonome de Trente, le Centre de Trente pour le développement local, dont la mission est de contribuer au développement des capacités et d’éclairer l’action publique. À ce jour, le Centre de Trente a publié plus de 127 rapports, études, guides et manuels, et rassemblé plus de 21 000 décideurs et spécialistes du développement local à l’occasion de séminaires et d’autres activités. En mai 2016, le mandat du Centre OCDE-LEED de Trente pour le développement local a été renouvelé jusqu’en 2020. Nous avons demandé au Président de la région du Trentin, Ugo Rossi, de réagir à cet événement.

Si le numérique est un levier d’innovation et de productivité, il pose des problèmes de sécurité, la vulnérabilité sur internet pouvant entraîner des pertes financières et compromettre la vie privée et la réputation.

Données économiques

PIB +0.6% T2 2018
Échanges exp +2.7% ; imp +3.0% T4 2017
Inflation annuelle 2,9% sept 2018
Chômage 5.2% sept 2018
Mise à jour: 13 nov 2018

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2018