Cliquer pour agrandir le graphique

« La tradition est un guide, pas un geôlier », écrivait W. Somerset Maugham. Se pourrait-il pourtant que certaines traditions, issues d’histoires et de cultures illustres, enferment désormais des pays dans la pauvreté ? Cela semble être le cas, à en juger par l’influence des règles sociales et culturelles sur la condition de la femme.
Le secteur privé de l’eau est plus grand qu’on ne le croit, avec des milliers d’entreprises qui travaillent chaque jour, principalement pour exécuter des politiques publiques. Ces entreprises en font-elles assez ? Peuvent-elles faire plus ?
Les océans couvrant trois quarts de la surface terrestre, on a évidemment tendance à les voir comme une source potentielle d’eau douce. Cela signifie qu’il faudrait dessaler l’eau pour la rendre propre à un usage agricole, ou même potable. Comment faire ? La distillation est l’option la moins chère, et la plus utilisée. Cependant, un nouveau procédé utilisant des membranes filtrantes, l’osmose inversée, représente maintenant presque la moitié de la capacité mondiale de dessalement d’eau de mer.

Tout le monde connaît l’histoire du jeune Néerlandais qui a sauvé son pays en mettant son doigt dans la fuite d’une digue, en attendant les secours. Pour les Néerlandais, cette histoire s’est bien terminée, mais des millions de gens qui vivent en bord de mer à travers le monde n’ont pas eu cette chance l’an dernier.

Cliquer pour agrandir le graphique

Il y a trois ans, à la veille du troisième Forum mondial de l’eau à Kyoto, nous écrivions qu’il était possible de réaliser l’Objectif du millénaire pour le développement (OMD) de réduire de moitié la population dépourvue d’accès à l’eau potable d’ici à 2015, quoique difficile, surtout dans un contexte marqué par la stabilisation voire le recul de l’aide bilatérale au développement de la part des pays de l’OCDE. La situation s’est-elle améliorée depuis ? Il y a des signes encourageants, mais pas là où ils auraient été le plus nécessaires.

Cliquer pour agrandir le graphique

En signant la Déclaration du millénaire des Nations unies, en 2000, les dirigeants de la planète se sont fixé des objectifs ambitieux de réduction de la pauvreté dans le monde, réitérés en 2002 au Sommet mondial sur le développement durable : les Objectifs du millénaire pour le développement. L’un d’entre eux est de « réduire de moitié, d’ici à 2015, le pourcentage de la population qui n’a pas accès de façon durable à un approvisionnement en eau potable et à des services d’assainissement de base ». Ce but se révèle plus difficile à atteindre que beaucoup le croyaient.
Bien qu’abondamment débattu, l’impact de la science sur la société suscite une attention particulière en 2005, année qui marque le centenaire de la découverte de la théorie de la relativité par Albert Einstein, et a été de ce fait désignée année internationale de la physique. Pour les dirigeants des pays de l’OCDE, il est prioritaire d’investir dans la physique et les disciplines voisines, et un certain nombre de projets, comme un nouveau collisionneur électron-positron ou un radiotélescope géant, sont à l’étude. Mais dans un monde de concurrence et de budgets serrés pour la recherche, les scientifiques doivent se demander quel est véritablement l’impact de ces projets pour les citoyens « ordinaires ».
L’égalité des sexes a connu des progrès indéniables depuis la première célébration de la journée internationale de la femme en Europe, le 8 mars 1911. Mais s’il y a beaucoup à célébrer, il reste aussi beaucoup à faire. La base de données Égalité homme-femme, Institutions et Développement (EID) de l’OCDE, créée récemment (voir lien ci-dessous), peut aider à indiquer la voie à suivre. Elle montre que, dans de nombreux pays, des traditions et des normes sociales profondément ancrées entravent l’émancipation économique des femmes.Des pratiques discriminatoires à l’égard des femmes, comme les mariages forcés, les mutilations génitales ou les restrictions en matière d’héritage ou de droit de propriété, font obstacle à l’égalité entre les sexes et au développement économique. Grâce à des outils tels que l’EID, nous parvenons enfin à avoir une idée de l’ampleur d’une discrimination qui n’est pas seulement indéfendable moralement, mais représente également un véritable gaspillage économique et social.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le sommet mondial des Nations unies de 2005 représente une remarquable avancée dans le domaine du développement.
Améliorer la performance sociale est dans l’intérêt des entreprises.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le Protocole de Kyoto, en vigueur depuis le 16 février, peut-il fonctionner ?

Il paraît évident que des interactions existent entre le développement et les changements climatiques, mais les spécialistes du climat et les experts du développement travaillent-ils pour autant de concert ? Si ce n’est pas le cas, il est temps d’agir, comme l’a souligné le forum mondial de l’OCDE sur le développement durable : développement et changement climatique, qui s’est tenu les 11 et 12 novembre 2004 à l’OCDE.

Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017