Ces dix dernières années, la France a nettement amélioré ses performances environnementales. En témoignent la signature de l’Accord de Paris ainsi que l’entrée en vigueur de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, qui favorisent protection de la biodiversité, gestion responsable des ressources, lutte contre le gaspillage et dessinent un nouveau modèle de gouvernance participative. Toutefois, sa politique environnementale demeure lacunaire, selon le dernier Examen environnemental de la France, qui recommande au pays de mettre rapidement en œuvre la transition énergétique.

©Droits réservés

L'innovation numérique est une opportunité pour les pouvoirs publics, les entreprises, les citoyens transformant les rapports qu’ils entretiennent entre eux. Les nouveaux outils numériques bouleversent les relations institutionnelles et le fonctionnement de la société, au bénéfice du « pouvoir d’agir » de chacun, de sa capacité à participer et à contribuer à la décision et à la production. Les exemples sont nombreux, de l’utilisation des réseaux sociaux dans l’émergence de mouvements démocratiques à la mise en commun des ressources dans les domaines du logement ou de la mobilité, en passant par l’association des citoyens à la décision publique sur un budget municipal ou un projet de loi.

Thomas J. Vilsack, ministre de l’agriculture, États-Unis, et Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, France M Thomas J Vilsack et M Stéphane Le Foll; ©DR

La réunion 2016 des ministres de l’agriculture de l’OCDE, que nous avons l’honneur de coprésider, a pour thème « Des politiques meilleures pour un système alimentaire productif, durable et résilient » et vient à point nommé. 

L’un des objectifs majeurs de la rénovation du premier étage de la tour Eiffel, propriété de la Ville de Paris, était de répondre à une volonté forte de réduction de son empreinte écologique dans le cadre du Plan Climat de la Ville.

CBADET

Aux confins du périphérique, isolé par une barre d’immeuble des rumeurs de l’autoroute, entre deux tours de béton, se trouve un havre de paix, un « refuge urbain » : c’est ainsi que Multi’colors nomme les jardins solidaires qu’elle crée dans les quartiers sensibles franciliens.

©Charlotte Moreau

Le chantier de la rue Saint-Charles (XVe arrondissement) a été la première opération de réhabilitation conduite par la RIVP dans le cadre du Plan Climat de la Ville de Paris. Retour sur cette opération qui s’est révélée complexe mais aussi exemplaire, tant sur le plan de la mise en œuvre que sur le plan humain.

Vectuel-Studiosezz-PBA

À Paris, l’ambition environnementale inédite du grand projet d’aménagement urbain du quartier Clichy-Batignolles ouvre des pistes pour une meilleure intégration des questions énergétiques et climatiques dans l’édification de la ville contemporaine.

Jackie Naegelen/Reuters

Confrontée à des problèmes de pollution et de congestion automobile, la capitale a fait de la mobilité électrique son cheval de bataille pour la reconquête d’une bonne qualité de l’air. Sa politique incitative sur tous les modes de transport a de quoi inspirer de nombreuses villes du monde entier.

©Carole Bellaïche

À la perspective d’une destruction radicale de l’homme et de son environnement, nous devons opposer une prise de conscience tout aussi radicale du lien qui unit l’homme et la nature.

©Shadi Hatem/Anadolu Agency/AFP

Le ministre de l'Économie Emmanuel Macron s'est rendu à l'OCDE le 18 septembre pour s'entretenir des perspectives et réformes économiques en France avec le Secrétaire général de l'OCDE Angel Gurría.

À la suite des attentats terroristes perpétrés à Paris, les 7 et 9 janvier 2015, au cours desquels 17 personnes ont été abattues.

©Julien Daniel/OECD

La ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem s’est rendue au siège de l’OCDE le 10 juillet 2015 pour discuter des réformes du système scolaire en France.

Le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría, a envoyé une lettre au président François Hollande pour présenter ses condoléances ainsi que celles de l'ensemble du personnel de l'OCDE, suite à l’attentat qui a eu lieu au siège de l’hebdomadaire français Charlie Hebdo à Paris.

Si la France a relativement mieux résisté à la crise financière que nombre de ses partenaires, sa performance économique au cours des dernières décennies a toutefois été fragile, selon un nouveau rapport de l’OCDE, France : Redresser la compétitivité

A 102 ans, Robert Marchand a parcouru 26,9 km en une heure, pulvérisant son propre record dans la catégorie des plus de 100 ans. © Lionel Bonaventure/AFP PHOTO

En France, la palme de la longévité revient aux habitants du Sud-Ouest : la région est réputée compter le plus de centenaires. Pourtant, avec ses champions sportifs du quatrième âge, la Picardie n’a rien à lui envier. 

Cliquer pour agrandir

L’absence de crue majeure de la Seine depuis plus d’un demi-siècle a éloigné la crainte d’une inondation de la mémoire collective. Pourtant, la croissance urbaine et la densité des réseaux de transports ou d’énergie autour de la capitale française ont accru l’exposition à un tel risque. 

Lorsqu’on cherche  un pays modèle  pour les réformes  de la gouvernance  publique, la France  ne vient pas  spontanément à  l’esprit. Ceci est-il  en passe de  changer ? En juin  2007, la France  a lancé un programme dit de « Révision  générale des politiques publiques » (RGPP).  Mise en place au niveau national, la RGPP  adopte une nouvelle approche qui pourrait  faire figure d’exemple pour d’autres pays  de l’OCDE. 

François Hollande à l'OCDE : relever le « triple défi » de la France

Le Président de la République française a rencontré les chefs du FMI, de la Banque mondiale, de l'OMC, de l'OIT et de l'OCDE, au siège de celle-ci, le lundi 29 octobre. Dans son introduction, le Président Hollande a noté que c'était « la première fois que le Président de la République en France a rendez-vous avec les cinq grandes Organisations Internationales ». 

Lire la suite

©OECD

Le Président Nicolas Sarkozy célèbre le 50ème anniversaire de l’OCDE au Palais de l’Élysée, le 13 décembre 2010.

Au cours des 50 dernières années, l’OCDE s’est profondément transformée pour prendre en compte l’émergence de nouvelles puissances et surtout de nouveaux défis. En 1989, avec la chute du mur de Berlin, puis la disparition de l’Union Soviétique, l’OCDE a tissé de nouveaux liens avec les pays nouvellement libérés du joug communiste.

Après une baisse de 2,2 % en 2009, le PIB réel devrait enregistrer une croissance lente, de 1,4 % en 2010 et 1,7 % en 2011, tirée par l’investissement des entreprises et les exportations. Cela ne sera pas suffisant pour empêcher le taux de chômage d’augmenter jusqu’au début de 2011, et l’inflation devrait être inférieure à 1 % par an. Les ménages ont réagi à la montée de l’incertitude sur les marchés de l’emploi et des capitaux en accroissant leur épargne, compensant du même coup les répercussions positives de l’augmentation des transferts publics et de l’amélioration des termes de l’échange.

Des mesures discrétionnaires opportunes, conjuguées au jeu des stabilisateurs automatiques, ont amorti l’impact de la crise. La suppression de la taxe professionnelle dans le projet de budget 2010 est également bienvenue, mais les autorités devraient maintenant se garder d’engager des dépenses supplémentaires. L’élaboration d’une stratégie pluriannuelle crédible de sortie de crise, communiquée clairement, revêt une importance prioritaire. L’assainissement budgétaire qui s’impose offre l’occasion de rééquilibrer les finances publiques grâce à une réduction des dépenses inefficaces, à un relèvement des impôts sur les successions, sur les biens immobiliers et sur les émissions de carbone, ainsi qu’à la poursuite de la réforme du système de retraite.


©L'Observateur de l'OCDE N° 276-277, décembre 2009-janvier 2010

©Jo Yong-hak/Reuters

Chute record du PIB ; Économie ; Verbatim ; Matières sexuées ? ; Discipline fiscale ; Comité d'aide au développement ; Chômage des jeunes ; Aide irlandaise ; Best of...

Malgré les progrès réels des politiques et des législations vertes, les pays de l'OCDE auront du mal à tenir leurs grands engagements et objectifs environnementaux. Plusieurs raisons expliquent cet écart entre les intentions et les faits. Le respect des exigences environnementales est rarement - sinon jamais - absolu. Fixer le degré d'exigence souhaitable peut être difficile, et en déceler les manquements, puis les sanctionner, s'avérer complexe et coûteux. De plus, les institutions qui veillent au respect des réglementations environnementales doivent être indépendantes et capables de résister aux pressions politiques et à la corruption.

©Charles Platiau/Reuters

Face au défi du changement climatique, l’année 2008 sera décisive. J’espère qu’elle permettra de bâtir un consensus international afin d’aboutir à un accord à Copenhague en 2009, propre à approfondir les acquis de Kyoto.

Cliquer pour agrandir

Tandis que le changement climatique oblige les gouvernements à s'intéresser de nouveau à l'énergie nucléaire, la plupart des pays ont réduit leurs financements dans la recherchedéveloppement nucléaire.

Alfonso Pecoraro Scanio, ministre italien de l’Environnement et président de la
Réunion des ministres de l’environnement de l’OCDE 2008 ©Reuters/Alessandro Bianchi

Le changement climatique est un défi pressant, qui demande de la volonté et une action résolue. Par ailleurs, le public craint que les politiques mises en oeuvre ne lui causent un préjudice économique, ou ne réduisent inutilement son bien-être.

Les pouvoirs publics peuvent-ils répondre à ces inquiétudes? Le Comité des politiques d’environnement de l’OCDE se réunit au niveau ministériel les 28-29 avril 2008, sur le thème de la compétitivité mondiale. Certains pays en développement non membres de l’OCDE participeront, de même que des acteurs du monde des affaires, du travail et de la société civile.

3 octobre 2005 – Xavier Darcos est le nouvel ambassadeur de France auprès de l’OCDE.

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016