Sponsorisé par la BVRM

L’Afrique peut-elle maintenir sa récente performance économique et mieux tirer parti de ses abondantes ressources ?

©Reuters/Amr Abdallah Dalsh

Du grain à moudre

En Turquie, les petites exploitations mettent en péril la productivité agricole et procurent de maigres revenus aux travailleurs du secteur. Les politiques publiques ont amélioré la situation, mais beaucoup reste à faire.

Lire la suite

©OECD/Benjamin Renout

Résoudre la crise alimentaire

Mettre un terme à la faim et à la malnutrition, et plus généralement garantir la sécurité alimentaire mondiale, constitue l’un des problèmes les plus insolubles de l’humanité. Si de nombreux pays autrefois pauvres se développent rapidement aujourd’hui, l’atteinte du premier objectif du Millénaire pour le développement, à savoir diviser par deux la proportion de la population souffrant de la faim au cours de la période 1990-2015, est peu probable. La malnutrition a globalement reculé, mais cette évolution s’est ralentie et les chiffres restent élevés en valeur absolue. En outre, certains pays – principalement en Afrique et en Asie de l’Est – n’ont enregistré aucune amélioration.

Lire la suite

©Reuters/Jason Lee

Les défis de l’Asie

Les moteurs de la croissance rapide de l’Asie – nouvelles technologies, mondialisation et réformes favorisant les mécanismes de marché – accroissent également les inégalités. Un essor économique rapide s’accompagne inévitablement de certaines disparités de revenus, mais l’on ne saurait s’en accommoder. Surtout lorsque ces disparités reflètent l’inégalité des chances d’améliorer son capital humain et ses revenus.

Lire la suite

Les pays en développement forment un vaste groupe. En haut de l’échelle, de grandes puissances émergentes telles que le Brésil et la Chine. En bas, un ensemble pauvre appelé États fragiles, comme l’Afghanistan et la Somalie. Ces États manquent de moyens pour assurer des fonctions fondamentales de gouvernance ou établir des relations constructives avec la société. Ils abritent la moitié des enfants privés d’accès à l’école primaire dans le monde et la moitié de ceux qui meurent avant leur cinquième anniversaire. Les dix prochaines années, ces pays, sources d’instabilité avec des conséquences régionales voire internationales, seront les principaux champs de bataille dans la guerre contre la pauvreté mondiale.

Cliquez pour agrandir

En général, les diplômés du supérieur peuvent espérer gagner plus que les autres, mais les pouvoirs publics et la société bénéficient aussi des investissements consentis. En moyenne, dans la zone OCDE, l’investissement public dans les études supérieures est de 39 000 dollars plus élevé que celui consenti dans les études du deuxième cycle du secondaire ou dans le post-secondaire. Pourtant, dans la plupart des pays, les retombées publiques de l’enseignement supérieur sont nettement supérieures à celles du deuxième cycle du secondaire ou des études postsecondaires non universitaires, grâce aux impôts et contributions sociales qui accompagnent les revenus plus élevés de ces diplômés. En moyenne, les retombées publiques nettes des études supérieures dépassent 100 000 dollars pour un homme et 57 000 dollars pour une femme. En tenant compte des coûts directs, du manque à gagner et des dotations publiques, les avantages publics sont quatre fois supérieurs aux coûts publics pour un homme et plus de deux fois supérieurs pour les femmes.

Promouvoir une croissance inclusive, restaurer la confiance, favoriser la durabilité: tels étaient les trois thèmes centraux des débats du Forum annuel de l’OCDE en mai 2013. Depuis 2000, le Forum s’est imposé comme un sommet international d’importance majeure. Il se tient en parallèle à la Réunion ministérielle du Conseil et ouvre la Semaine de l’OCDE. Cet événement public permet aux citoyens de tous les pays et milieux – entreprises, syndicats, société civile, étudiants et universitaires, ainsi que ministres – de débattre des défis mondiaux, et d’alimenter les débats ministériels. Cette année, 1 520 participants originaires de 63 pays ont débattu avec 176 intervenants d’un ensemble de questions mondiales de première importance, et des millions d’internautes ont pu participer en ligne.

© OECD/Herve Cortinat

Parler de dignité, c’est parler des hommes. La dignité est une valeur intrinsèque de l’homme, elle lui est innée. La dignité naît aussi des relations entre les hommes. Nous n’y pensons pas ou n’y prêtons guère attention au quotidien parce que nos familles, nos amis, ont la chance de mener une vie relativement privilégiée. D’autant qu’il est difficile de savoir vraiment combien de personnes ont des conditions de vie difficiles – sans compter que leurs voix sont moins souvent entendues.

©G20 Russie 2013

La Fédération de Russie a pris la présidence du G20 le 1er décembre 2012, alors que l’ensemble des organisations internationales et des pays avaient revu à la baisse les prévisions de croissance pour l’année suivante. Dans ce contexte, des mesures rapides et coordonnées pour accompagner la reprise s’imposaient, et nous avons décidé de recentrer les travaux du G20 sur la croissance et l’emploi, en visant des actions et des engagements très concrets que les dirigeants du G20 pourraient examiner et éventuellement approuver à Saint-Pétersbourg en septembre 2013. En nous appuyant sur les précédents résultats du G20, nous espérons avoir progressé vers cet objectif durant notre présidence.

© Christian Charisius/Reuters

Renforcer la participation des citoyens aux décisions politiques, tel est l’un des objectifs des nouveaux indicateurs de bienêtre, élaborés pour pallier aux insuffisances du PIB.

Qu’est-ce que l’aide  au développement ?  En théorie, son  objectif est simple :  améliorer la vie des  plus pauvres de la  planète. En pratique,  elle recouvre des  activités multiples :  du creusement  d’un puits dans  un village reculé à de vastes stratégies  multilatérales pour lutter contre le sida. 

©David Rooney

Malgré l’engouement suscité par la téléphonie mobile en Afrique, la radio reste incontournable.   

Cliquez pour agrandir

Relever le défi de la mise en place de systèmes fiscaux efficaces dans les pays en développement nécessite une coopération internationale entre les pays avancés et en développement, les organisations internationales, les entreprises et la société civile.

Cliquez pour agrandir

L’aide publique au développement (APD) provenant des principaux donneurs de la zone OCDE a été réduite de près de 3 % en 2011, inversant une tendance ancienne marquée par des augmentations annuelles : de 2000 à 2010, l’aide a été constamment accrue (+63 % entre 2000 et 2010, année où elle a connu un pic).

OCDE/Hervé Cortinat

Voici les conclusions adoptées lors de la Réunion du Conseil au niveau des ministres, le 24 mai 2012. Le Résumé de la présidence et d’autres informations sur la réunion sont disponibles sur www.oecd.org/rcm

En mai 2012, la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres a entériné la Stratégie de l’OCDE pour le développement, outil essentiel pour ajuster les travaux de l’organisation à l’évolution rapide des enjeux internationaux. Quels en sont les objectifs?

© Reuters Staff/Reuters

À l’échelle de la planète, environ un milliard d’individus souffrent de la faim et, avec la persistance de la crise économique, la course à la croissance risque d’aggraver les choses.

© REUTERS/Finbarr O'Reilly

La population africaine, la plus jeune du monde, connaît une croissance démographique rapide : le nombre d’habitants âgés de 15 à 24 ans, dépassant actuellement 200 millions, aura doublé en 2045. Les prochaines décennies verront arriver sur le marché du travail des centaines de millions de jeunes de toutes qualifications.

Reuters/Finbarr O'Reilly

L’OCDE coopère avec des gouvernements et des entreprises pour lutter contre l’exploitation illégale de minerais qui alimente des conflits armés. L’organisation a publié un Guide approuvé par plusieurs pays africains. Sa mise en oeuvre donne des signes encourageants. 

Charles Platiau/Reuters

La microfinance est assez vite devenue un outil majeur de développement mondial. Mais trop d’entrepreneurs potentiels n’ont encore pas ou pas assez accès aux financements. L’innovation et les politiques gouvernementales ont un rôle crucial à jouer pour corriger ces déséquilibres. 

©Reuters/Andrew Kelly

New York investit pour un avenir plus vert et plus propre.

Une nouvelle Afrique semble voir le jour, plus confiante et plus sûre d’elle. Comme l’indiquent les Perspectives économiques en Afrique 2011, cette nouveauté se reflète aussi dans les relations entre le continent et les économies émergentes.

REUTERS/Kacper Pempel

En 2008, l’économiste chinois Justin Yifu Lin est devenu le premier Économiste en chef de la Banque mondiale issu d’un pays en développement. M. Lin y est l’inventeur du concept de « nouvelle économie structurelle », qui vise à trouver un juste équilibre entre le rôle du marché et celui de l’État dans les économies des pays en développement. Avant la Conférence annuelle de la Banque sur l’économie du développement (ABCDE), qui s’est tenue cette année à l’OCDE, M. Lin a accordé un entretien à Brian Keeley.*

Cliquer pour agrandir

Renforcer les capacités des administrations fiscales est essentiel pour stimuler le développement de l’Afrique. Selon une nouvelle étude, des actions sont déjà engagées, mais il faut faire davantage.

Au cours des 50 dernières années, le monde a connu des progrès inégalés en termes de bien-être. Mais ceux-ci ont été inégaux, et les indicateurs de progrès peuvent masquer des chiffres absolus médiocres.

L’Afrique décolle-t-elle enfin ? Certains signes sont prometteurs. Riche de ressources naturelles et de plus d’un milliard d’habitants, le continent a connu cinq années successives de croissance économique de plus de 5 % en moyenne entre 2004 et 2008.

Il n’y a pas de potion magique pour le développement humain. Plutôt que d’essayer de reproduire les expériences passées, nous devons nous concentrer sur les nouvelles opportunités. Plutôt que d’essayer d’appliquer des recettes politiques, nous devons adapter des principes généraux à des contextes locaux.

Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,2% août 2017
Chômage 5.8% août 2017
Mise à jour: 20 oct 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017