Les combustibles fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon), qui représentent encore environ 80 % des dépenses énergétiques mondiales, sont à l’origine de la grande majorité des polluants, gaz ou particules. Ils sont notamment utilisés pour le transport, l’industrie, le chauffage et se concentrent donc en toute logique dans les agglomérations urbaines.

AdStock RF. Licence accordée à Shutterstock.com

En juillet 2008, la province canadienne de Colombie britannique a créé, pour la première fois en Amérique du Nord, une taxe sur le carbone sans incidence sur les recettes. « The Political Economy of British Columbia’s Carbon Tax », document de travail de l’OCDE sur l’environnement rédigé par Kathryn Harrison, est consacré à cette taxe, de ses origines à ses perspectives d’évolution en passant par le rejet dont elle a un temps fait l’objet. 

Le marché du travail canadien a été préservé des soubresauts les plus violents de la crise économique. Pourquoi ?

Le Canada est une nation de commerce. Ce pays vaste, riche en ressources naturelles et relativement peu peuplé, a des prédispositions naturelles pour le commerce. Mais le Canada a su aussi exploiter ce potentiel et peut aujourd’hui s’enorgueillir d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée et diplômée, d’une infrastructure physique et financière bien développée, d’un cadre réglementaire transparent et prévisible et d’un degré élevé d’ouverture au commerce et à l’investissement.

©REUTERS/Ho New

Les Indiens Cris des alentours du lac Athabasca utilisaient les boules de goudron qu’ils y trouvaient pour imperméabiliser leurs canoës. La possibilité de tirer du pétrole de ce produit banal est mise à profit depuis le début du XXe siècle ; ainsi, l’Athabasca, dans la province canadienne de l’Alberta, est situé sur les ressources pétrolières les plus abondantes de la planète : plus de 2 000 billions de barils, soit autant que le total mondial des réserves récupérables restantes de pétrole conventionnel dans le monde.

©MAECI

L’OCDE est un lieu de rencontre des décideurs pour identifier les meilleures pratiques qui forment nos politiques publiques. Cela nous permet de comparer et d’évaluer nos performances et d’apprendre des meilleurs. En participant au processus d’examen par les pairs de l’OCDE, nous bénéficions de discussions franches sur nos forces et nos faiblesses dans des domaines variés allant de l’économie aux politiques de développement. Les analyses objectives et crédibles du Secrétariat de l’OCDE renforcent ces discussions. Dans l’ensemble, la performance socio-économique du Canada est forte comparée aux pays de l’OCDE. Cependant, pour progresser encore plus, nous devons savoir dans quels domaines les autres font mieux et apprendre de leurs résultats.

©OCDE/NguyenTien

Nous célébrons cette année le 50e anniversaire d’une organisation remarquable qui a apporté une contribution immense et, à bien des égards, inestimable, au développement économique et social non seulement de ses propres membres, mais aussi de la communauté internationale des nations.

©Gouvernement du Canada

L’Observateur de l’OCDE : Au moment où le monde sort d’une crise prolongée, comment caractériseriez-vous l’état actuel de l’économie canadienne ?

©BIS

Pourquoi certaines entreprises, organisations, économies et même nations parviennent-elles à atteindre leurs objectifs et d’autres pas ? Un angle intéressant est de considérer chacune de ces entités comme un système adaptatif complexe, soumis aux mêmes processus d’évolution que les organismes vivants.

©REUTERS/Chris Wattie

Certaines entreprises de hautes technologies bien connues siègent au Canada. Mais le pays innove-t-il suffisamment ? Le tableau est contrasté, une certaine autosatisfaction figurant parmi les défis à relever.

©REUTERS/Mark Blinch

Le système éducatif canadien jouit d’une solide réputation, tant auprès des Canadiens qu’à l’étranger, grâce aux bonnes performances mesurées par des études de renom comme le programme PISA de l’OCDE, qui évalue les acquis des élèves de 15 ans. Il y a plusieurs raisons à ce succès, notamment la mise en place de réformes favorisant l’équité et l’intégration. Mais certains défis restent à relever.

©REUTERS/Lucas Jackson

Suite aux avanies environnementales et économiques subies par le secteur de la pêche, le Canada met en oeuvre d’importantes réformes. Une renaissance s’annonce, mais certains défis demeurent.

©Gary Hershorn/Reuters

Les grands événements sportifs peuvent à la fois stimuler l’économie et la société. C’est ce qu’ont fait les Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, en 2010, qui ont été largement applaudis malgré d’importantes difficultés au départ. Pourquoi un tel succès, et quelles leçons en ont tiré les organisateurs ? Réponses de John Furlong, président du comité d’organisation des Jeux de 2010.

Alors que nous entrevoyons les signes d’une reprise fragile, le Forum 2010 soulignera l’importance de l’innovation pour l’avenir du secteur des transports. Les décideurs, experts et professionnels de tous horizons se pencheront sur les transports de demain et sur les obstacles à surmonter, ainsi que sur les technologies, les politiques et les partenariats innovants à mettre en place.

La contraction qui a débuté au dernier trimestre de 2008 semble avoir pris fin au second semestre de 2009. La demande extérieure et l’investissement intérieur paraissent maintenant rebondir, mais ils représentent les plus grands facteurs de risque pour la durabilité de la reprise. Le chômage devrait continuer à augmenter jusqu’à la fin de 2009 et la désinflation sousjacente devrait se poursuivre pendant plusieurs trimestres, compte tenu du sous-emploi persistant des capacités.

La Banque du Canada devrait maintenir son taux directeur à son niveau actuel proche de zéro au moins jusqu’à la fin de juin 2010, comme elle s’y est engagée, et sans doute au-delà. Compte tenu des délais nécessaires à la mise en oeuvre des mesures de relance budgétaire et de la reprise qui se fait jour, les autorités doivent se garder de prendre de nouvelles mesures expansionnistes, notamment d’élargir la période d’éligibilité pour les prestations de chômage exceptionnelles. Les pouvoirs publics devraient plutôt préparer un programme détaillé et crédible d’assainissement budgétaire à moyen terme, qui serait annoncé prochainement et appliqué lorsque la reprise sera fermement engagée.



©L'Observateur de l'OCDE N° 276-277, décembre 2009-janvier 2010

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016