De nombreux pays de l’OCDE subissent ou vont connaître une récession prolongée d’une ampleur qui est sans précédent depuis le début des années 80. En conséquence, le nombre de chômeurs dans la zone de l’OCDE pourrait augmenter de 8 millions ces deux prochaines années. Dans le même temps, l’inflation refluera dans tous les pays de l’OCDE, certains étant même exposés à un risque – certes faible – de déflation.Ce numéro des Perspectives économiques contient des prévisions nettement plus pessimistes que celles qu’on pouvait faire il y a seulement quelques mois ; en effet, un grand nombre des risques d’évolution négative qu’on avait pu recenser précédemment se sont concrétisés.

Cliquer pour agrandir

Les crédits fondés sur le marché sont l’un des moyens de maîtriser les émissions de CO2. Mais il faut perfectionner ce dispositif… Et lui donner du temps.

©David Rooney

Depuis plusieurs mois, la presse internationale révèle de façon pratiquement quotidienne son lot d’affaires présumées ou réelles de corruption transnationale qui portent souvent sur des entreprises réputées. Cela ne veut pas forcément dire que le niveau de corruption a augmenté depuis dix ans, mais il s’agit sans aucun doute d’une prise de conscience des médias et de l’opinion publique ainsi que d’une perception différente d’un phénomène longtemps toléré et même parfois encouragé en sous-main.
La Convention de l’OCDE de 1997 sur la lutte contre la corruption constitue le premier instrument mondial de lutte contre la corruption dans les transactions commerciales internationales. Elle a été ratifiée par les 30 pays membres de l’OCDE et six pays non membres, et aide les pouvoirs publics et les entreprises à améliorer leur législation et leurs normes.
Quelles mesures prenez-vous pour rendre l'énergie plus sûre, plus propre et moins chère ? Table ronde ministérielle de L'Observateur de l'OCDE

Cliquer pour agrandir

Design scolaire

L’innovation dans la conception, l’utilisation et la gestion des infrastructures physiques contribuent sans nul doute à la qualité de l’enseignement. Depuis 10 ans, Le Programme de l’OCDE pour la construction et l’équipement de l’éducation (PEB) a mis en place un jury international qui désigne un certains nombre d’établissements novateurs dans les domaines de la sûreté, de la durabilité, des modes de financement, des besoins de la collectivité et de la souplesse de la conception. Outre une sélection d’écoles et d’universités de 20 pays différents, le troisième Florilège du PEB couvre l’éducation préscolaire, offrant ainsi au total 65 exemples d’établissements.ISBN 9264022392. Voir www.ocdelibrairie.org pour commander. ©L'Observateur de l'OCDE No. 256, July 2006

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

D’après les dernières estimations de l’OCDE, l’investissement direct étranger (IDE) dans les pays de l’OCDE a connu un bond de 27 % en 2005, pour atteindre 622 milliards de dollars US, contre 491 milliards en 2004 et 465 milliards en 2003. Il s’agit des plus fortes entrées depuis 2001. Les perspectives à court terme de l’IDE restent bien orientées.
Résumé de la présidence*, Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres, Paris, 23-24 mai 2006 : «Dans le contexte de généralisation de l’expansion mondiale, les Ministres ont défini et examiné deux séries de grands enjeux pour l’action des pouvoirs publics.
L’enseignement supérieur suscite un intérêt sans précédent dans les pays de l’OCDE. En Allemagne, le projet de création d’universités d’élite provoque un débat passionné. En France, les discussions continuent sur le fossé entre universités à la traîne et Grandes Écoles mieux loties. Le débat britannique porte sur l’éducation comme bien public par opposition à la gestion des universités selon les lois du marché. Aux États-Unis, le problème demeure celui de l’accessibilité, de la compétition et des tarifs élevés.
Malgré l’éclatement de la bulle Internet en 2001, des chiffres récents montrent que le haut débit est resté dynamique. Le nombre de connexions haut débit à Internet dans l’OCDE a décollé, passant d’une moyenne de 2,9 pour 100 habitants en 2001 à 13,6 en décembre 2005.
Si l’éducation secondaire devait disparaître, quelle serait son épitaphe ? Des administrateurs d’établissements aux Pays-Bas ont utilisé cette question pour tenter de prendre du recul par rapport aux besoins actuels pressants et susciter de nouvelles idées sur ce que pourrait être l’école de demain. L’école de demain. Repenser l’enseignement : Des scénarios pour agir souligne que, bien que l’école d’aujourd’hui ait un impact sur la vie de chacun et sur le bien-être de communautés entières pendant des décennies, la plupart des décisions prises en la matière portent sur des problèmes à court terme.
Une nouvelle tendance dangereuse se profile dans de nombreux pays industrialisés. Des poussées de fièvre antimondialisation, qui seraient justifiées par des considérations de sécurité nationale et la prétendue nécessité de protéger des secteurs « stratégiques », ont débouché sur une résurgence du protectionnisme. Même dans des pays qui ont longtemps encouragé la mondialisation des marchés, et en ont bénéficié, des barrières cachant des motivations politiques sont érigées. Ce mauvais vent a temporairement ralenti le progrès économique.
Cette année, la recherche de l’équilibre est au coeur du programme du Forum des 22-23 mai. Parmi les thèmes abordés : les déséquilibres économiques ; la contribution des marchés financiers ; la technologie et de l’innovation ; la gestion des défis mondiaux tels que les pandémies et les catastrophes naturelles ; l’intégration de la Chine et de l’Inde dans l’économie mondiale ; la création des emplois du XXIe siècle ; l’efficacité et le caractère éthique du commerce et de l’investissement.
La situation économique à court terme ; comment garantir la stabilité économique et améliorer la performance de l’économie ; comment mettre en oeuvre des réformes économiques propres à favoriser la croissance et l’emploi ; le suivi de la réunion ministérielle de l’OMC à Hong Kong - Chine en décembre dernier ; et les futures orientations stratégiques de l’OCDE seront les principaux sujets de discussion à la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres (RCM) à Paris les 23 et 24 mai 2006.

©André Faber

Bordeaux est bien connue pour ses vins, certes chers, mais de grande qualité. Mais que dire de son eau ? Selon une récente étude de l’Union fédérale des consommateurs sur le prix de l’eau en France, la boisson que commandent discrètement les clients distingués au restaurant sous l’appellation « château de la pompe » est elle aussi devenue fort onéreuse. À 3,20 € le m3 (moins de 0,05 centime le litre), la facture d’eau moyenne des ménages y est supérieure à Paris, où elle est de 2,35 €/m3. Certaines autorités de l’eau facturent moins de 2 € le m3, mais d’autres facturent davantage. La taxe sur la valeur ajoutée représentant seulement 5,5% du prix de l’eau, les auteurs se demandent si ces prix reflètent les profits réalisés par les opérateurs privés. Comme l’indique l’enquête, la réponse n’est pas si simple.
La recherche en biotechnologie et en génétique a donné lieu à des investissements de grande envergure de la part des secteurs public et privé, avec un impact grandissant sur les soins de santé. Les progrès de la génétique médicale permettent d’espérer un diagnostic plus rapide et précis et une nouvelle génération de thérapies ciblées. Les principales applications comprennent des tests diagnostiques pour certains types de cancers et de maladies génétiques comme la mucoviscidose et la maladie de Huntington, mais aussi des thérapies pour traiter des maladies ayant une composante génétique avérée, notamment de nombreuses maladies métaboliques et cancéreuses.

©David Rooney

Tous les réseaux numériques ont mené à Rome en janvier dernier, alors que des centaines de représentants de gouvernements, d’experts et d’entreprises se sont rendus dans la capitale italienne pour une conférence sur l’avenir de l’économie numérique. Conjointement organisée par l’OCDE et le gouvernement italien, la rencontre a marqué un tournant dans le débat sur les contenus numériques, mettant au premier plan des préoccupations depuis longtemps latentes.

Capitales de la démocratie

Cliquer sur la photo pour voir les parlements de tous les pays de l'OCDE.©L’Observateur de l’OCDE, n°252/253, novembre 2005
La technologie peut-elle améliorer l’administration ? Quiconque a rempli une déclaration de revenus en ligne répondra probablement oui. Mais ce n’est sans doute pas suffisant. Le nouveau rapport intitulé Vers une meilleure administration, qui constitue la seconde phase d’un projet de l’OCDE lancé en 2001, indique que l’administration électronique peut en principe améliorer l’efficacité, sensibiliser davantage les citoyens et aider à promouvoir de nouvelles initiatives. Mais les défis fondamentaux demeurent les mêmes dans le monde virtuel : être plus réactif, réceptif et responsable.

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

De nombreux gouvernements se sont efforcés de réduire l’emploi public au cours des dernières années, afin de maîtriser les dépenses publiques et aussi dans le cadre de vastes réformes réglementaires. Les effectifs de la fonction publique dans l’administration centrale, régionale et locale ont diminué, parfois rapidement, dans certains pays, mais ont augmenté sensiblement dans d’autres, comme l’Irlande, les Pays-Bas et l’Espagne. Les effectifs à l’échelon régional ou local ont augmenté dans certains pays, dont les États-Unis et le Japon.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le déploiement de l’énergie éolienne s’est accéléré ces dernières années grâce à la baisse des coûts et au progrès technologique.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Les biocarburants peuvent-ils vraiment concurrencer l’essence ? Des projections récentes montrent que l’éthanol pourrait représenter jusqu’à 5 % de la consommation mondiale de carburant d’ici 2010. Ce chiffre peut sembler modeste, mais aucun autre carburant de substitution n’a eu un impact équivalent sur le marché de l’essence depuis plus d’un siècle.

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017