Cliquez pour agrandir

Quelque 18 % de la zone totale arable et permanente de l’OCDE a été ensemencée avec des produits transgéniques entre 2008 et 2010. Les États-Unis dominent la production commerciale de cultures génétiquement modifiées dans l’OCDE, alors que les pays européens de l’OCDE et la Corée en empêchent l’exploitation commerciale, sauf sur quelques petites parcelles à des fins d’expérimentation.

Cliquez pour agrandir

En général, les diplômés du supérieur peuvent espérer gagner plus que les autres, mais les pouvoirs publics et la société bénéficient aussi des investissements consentis. En moyenne, dans la zone OCDE, l’investissement public dans les études supérieures est de 39 000 dollars plus élevé que celui consenti dans les études du deuxième cycle du secondaire ou dans le post-secondaire. Pourtant, dans la plupart des pays, les retombées publiques de l’enseignement supérieur sont nettement supérieures à celles du deuxième cycle du secondaire ou des études postsecondaires non universitaires, grâce aux impôts et contributions sociales qui accompagnent les revenus plus élevés de ces diplômés. En moyenne, les retombées publiques nettes des études supérieures dépassent 100 000 dollars pour un homme et 57 000 dollars pour une femme. En tenant compte des coûts directs, du manque à gagner et des dotations publiques, les avantages publics sont quatre fois supérieurs aux coûts publics pour un homme et plus de deux fois supérieurs pour les femmes.

© OECD/Herve Cortinat

Parler de dignité, c’est parler des hommes. La dignité est une valeur intrinsèque de l’homme, elle lui est innée. La dignité naît aussi des relations entre les hommes. Nous n’y pensons pas ou n’y prêtons guère attention au quotidien parce que nos familles, nos amis, ont la chance de mener une vie relativement privilégiée. D’autant qu’il est difficile de savoir vraiment combien de personnes ont des conditions de vie difficiles – sans compter que leurs voix sont moins souvent entendues.

©OCDE

La tenue du sommet des chefs d’État et de gouvernement à Saint-Pétersbourg les 5 et 6 septembre a marqué le point d’orgue de la présidence russe du G20 – « premier forum de coopération économique internationale ». La Russie a mis à profit la position privilégiée que lui conférait la présidence d’un groupe représentant 80 % du PIB mondial et parfois surnommé le « comité directeur » de l’économie mondiale pour apporter une contribution notable à la reprise de l’économie mondiale.

Vous allez acheter  un biberon, un vélo,  une voiture, et vous  avez des doutes sur  sa conception ? Selon l’OCDE, les produits  mal conçus, parfois sources de décès et de  blessures graves, coûtent à l’échelle mondiale  plus d’un billion de dollars chaque année.  

Le mois de novembre marque le cinquantenaire  de L’Observateur de l’OCDE, le magazine phare  de l’organisation. Créé par Thorkil Kristensen,  premier secrétaire général de l’organisation,  L’Observateur de l’OCDE a vu le jour à l’occasion  de la deuxième réunion ministérielle annuelle   les 27 et 28 novembre 1962. M. Kristensen  nomma à la barre du navire un journaliste  politique danois et ancien résistant, Anker  Randsholt. Le lectorat ? Des responsables  politiques trop occupés pour lire plus « qu’une  très petite partie » des travaux déjà considérables  et quelque peu techniques de l’OCDE.

Après cinq années de crise, l’économie  mondiale fléchit à nouveau. En soi, le  phénomène n’a rien de nouveau. Ces  dernières années, des signes de reprise ont  plus d’une fois cédé le pas à un nouveau  ralentissement, voire à une récession dans  certains pays. Le risque d’une nouvelle  contraction majeure ne peut être écarté. Une  récession est en cours dans la zone euro,  l’économie des États-Unis est en expansion,  mais à un rythme plus lent que celui envisagé  en début d’année, et un ralentissement  apparaît dans de nombreuses économies  émergentes.           

©André Faber

La crise de l’UE est autant une question  de leadership et de solidarité que de  budgets et de dettes publiques. Il est  temps d’en finir avec les caricatures  et d’écrire le prochain chapitre de  l’histoire de l’Union. Pour cela, nous  aurons besoin de données précises et  transparentes. 

©Rune Kongsro

La féminisation de la main-d’œuvre a un  impact décisif sur les résultats d’un pays,  comme le démontre la Norvège.

Cliquer pour agrandir

De plus en plus d’étudiants cherchent  à donner à leur formation un avantage  concurrentiel en traversant les frontières.  Malgré la contraction du soutien aux  bourses et des budgets voyage, 4,1 millions  d’étudiants ont poursuivi leurs études  supérieures à l’étranger en 2010. 

La crise creuse les  dépenses sociales…; … tandis que les recettes  fiscales augmentent; Verbatim; Économie; Pays en bref; Les nouveaux géants; Fonds de pension à perte; Best of        

La gastronomie serait-elle la recette miracle pour sortir du marasme économique ? Food and the Tourism Experience ne va pas jusqu’à l’affirmer, mais elle montre qu’il s’agit d’un ingrédient important du dynamisme économique. Les articles de ce recueil avaient été réunis pour un atelier organisé en Corée en décembre 2010 : en guise d’amuse-bouche, deux chapitres évoquent la contribution de la gastronomie au tourisme et à la croissance ; ils sont suivis d’un buffet de chapitres sur l’Amérique latine, l’Autriche, la Corée, l’Espagne, la France, l’Italie, le Japon et les pays nordiques.

Bretagne, 1689. Voltaire raconte l’histoire d’un Huron, trilingue, fraîchement débarqué en Bretagne, qui est convié à un dîner chez des notables de la ville. Quand on lui demande laquelle de ses trois langues il préfère, il répond que c’est le huron. « Est-ce possible ? » s’écrie mademoiselle de Kerkabon ; « J’avais toujours cru que le français était la plus belle de toutes les langues après le bas-breton. » « On disputa un peu sur la multiplicité des langues, et on convint que, sans l’aventure de la tour de Babel, toute la terre aurait parlé français. »

L’économie mondiale est entreé dans le rouge à la suite de l’effondrement de Lehman Brothers en septembre 2008, et il apparaît de plus en plus clairement aujourd’hui que la crise est entrée dans une deuxième phase. Nous sommes maintenant confrontés à une faible croissance conjuguée à des difficultés dans le secteur financier, alors que les pouvoirs publics arrivent à court de solutions économiques. 

Cliquer pour agrandir

Aujourd’hui, les gouvernements reconnaissent le rôle des énergies renouvelables, non seulement pour promouvoir le développement durable et combattre le changement climatique, mais aussi en tant que source potentielle d’innovation et de croissance économique.

Cliquer pour commander la version anglaise

… Connaît bien la crise, contrairement au refrain de la célèbre chanson de feu Alain Bashung. C’est en tout cas ce qui ressort du Financement des PME et des entrepreneurs : Tableau de bord de l’OCDE, un rapport inédit couvrant 18 pays, dont le Canada, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Suède.

Cliquer pour agrandir

En Chine, le rythme du progrès économique semble aller de pair avec celui du sommeil. Le temps de sommeil est essentiel au bien-être. C’est important pour la productivité, même lorsque l’objectif ultime est la maximisation des revenus.

©Reuters/Luke MacGregor

La concurrence mondiale et la crise financière internationale accentuent les pressions pesant sur les programmes éducatifs de nombreux pays. Des approches radicalement nouvelles de l’apprentissage sont désormais nécessaires.

Comment ouvrir les marchés du monde entier au bénéfice des consommateurs, des entreprises et de l’emploi européens ? La réponse de l’Union européenne à cette question est simple : en montrant l’exemple. Nous formons le plus grand marché unique au monde, et notre politique commerciale extérieure vise à poursuivre activement la libéralisation des échanges en négociant sur le plan multilatéral et bilatéral. Que se passe-t-il néanmoins si les autres ne suivent pas notre exemple ?

Cliquer pour agrandir

Selon le Panorama de l’entrepreneuriat 2012, les taux de création d’entreprises se rapprochent lentement de leurs niveaux d’avant la crise dans la zone OCDE, mais l’accélération n’est pas partout significative.

La mondialisation a toujours été un processus de changements importants et souvent inattendus, ainsi que de transferts de pouvoir, et cela se reflète dans l’essor et le déclin des grandes villes. Quelles leçons pouvons-nous en tirer pour l’avenir ?

Les efforts de la Turquie dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités de revenu donnent d’excellents résultats. Aujourd’hui, le pays fait figure d’exemple dans la région et au-delà. Le Premier ministre turc, M. Recep Tayyip Erdogan, revient sur ces réussites et sur le rôle du pays dans la coopération internationale.

En un clin d'oeil : PIB, production, inflation, comptes courants, taux de chômage et taux d'intérêt pour 40 pays plus la Zone euro, présentés par L'Observateur de l'OCDE.

Incertitudes face à l’avenir, désir de trouver de nouvelles manières de gérer nos économies et de participer au débat sur la mise en oeuvre de politiques meilleures pour une vie meilleure : tel était l’état d’esprit perceptible des participants au Forum de l’OCDE, les 24 et 25 mai derniers. 

Si la qualité de l’enseignement en ligne fait encore l’objet d’un débat passionné entre les éducateurs, mais aussi entre les parents et les élèves, la nécessité d’une culture numérique ne fait plus l’ombre d’un doute. Selon The Guardian, les adultes qui savent se servir d’Internet améliorent de 25 % leurs chances de trouver du travail et gagneront jusqu’à 10 % de plus que ceux qui ne possèdent pas ces compétences.

Comment l’action publique peut-elle contribuer à accroître les opportunités économiques sans surexploiter les ressources naturelles ou détruire la planète ? Comment atténuer les pressions croissantes qui s’exercent sur l’environnement et menacent déjà notre bien-être ? La Stratégie de l’OCDE pour une croissance verte pose des jalons pour l’avenir.

Dans son premier discours sur l’état de l’Union, le 30 janvier 1961, John F. Kennedy voyait la toute nouvelle OCDE comme une organisation qui « réponde (...) aux espoirs de croissance des pays peu développés ». Le président a explicité cette vision dans une déclaration sur la ratification de l’OCDE, publiée le 23 mars 1961.

On serait tenté de croire que l’organisation créée en 1961 était la suite logique de l’OECE, l’instance européenne instituée pour administrer le Plan Marshall en 1947. Mais l’OCDE ne s’est pas contentée de remplacer l’OECE, et sa création n’allait pas de soi.

©Reuters/Peter Andrews

Vous êtes dans un restaurant européen et souhaitez manger du saumon. Vous commanderez sans hésiter du salmone en Italie, du salmao au Portugal, ou encore du solomós en Grèce. Et un Allemand (lachs) commandera sans peine du laks en Norvège, du lax en Suède ou du lox dans un restaurant yiddish. Mais confronté aux termes yeono (coréen), som bali?i (turc), sake mau-rui (japonais) ou losos (croate), un dictionnaire des poissons lui serait bien utile.

Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017