©OECD

Faire redémarrer l'investissement, peu dynamique aujourd'hui, afin de relancer la croissance mondiale et de créer des emplois ont été les sujets de discussion principaux lors du Conseil ministériel annuel de l'OCDE, présidé par les Pays-Bas, qui s'est achevé le 4 juin 2015.

OCDE/Hervé Cortinat

Voici les conclusions adoptées lors de la Réunion du Conseil au niveau des ministres, le 24 mai 2012. Le Résumé de la présidence et d’autres informations sur la réunion sont disponibles sur www.oecd.org/rcm

Incertitudes face à l’avenir, désir de trouver de nouvelles manières de gérer nos économies et de participer au débat sur la mise en oeuvre de politiques meilleures pour une vie meilleure : tel était l’état d’esprit perceptible des participants au Forum de l’OCDE, les 24 et 25 mai derniers. 

Discours de Mme Hillary Rodham Clinton, Secrétaire d’État des États-Unis et présidente de la réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres 2011, à l’occasion de la célébration du 50e anniversaire de l’OCDE, le 25 mai 2011

Ron Blackwell (à gauche), Angel Gurría et Soumitra Dutta écoutent Jacob Lew lors du Forum ©OCDE

L'économie mondiale s'est heurtée à un mur ces 12-18 derniers mois. Telle était la remarque d'introduction de Soumitra Dutta, de l'INSEAD, au Forum de l'OCDE 2009, lors du débat qui a suivi la session sur les dernières prévisions économiques de l'OCDE publiées quelques instants plus tôt (Perspectives économiques de l'OCDE n° 85, version préliminaire, juin 2009).

« L’innovation : programme d’action de l’OCDE pour la croissance et l’équité » : voici le thème de la réunion ministérielle du Conseil de l’OCDE les 15 et 16 mai prochains. Il reflète ce que beaucoup de gouvernements considèrent comme des priorités.
Résumé de la présidence*, Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres, Paris, 23-24 mai 2006 : «Dans le contexte de généralisation de l’expansion mondiale, les Ministres ont défini et examiné deux séries de grands enjeux pour l’action des pouvoirs publics.
La situation économique à court terme ; comment garantir la stabilité économique et améliorer la performance de l’économie ; comment mettre en oeuvre des réformes économiques propres à favoriser la croissance et l’emploi ; le suivi de la réunion ministérielle de l’OMC à Hong Kong - Chine en décembre dernier ; et les futures orientations stratégiques de l’OCDE seront les principaux sujets de discussion à la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres (RCM) à Paris les 23 et 24 mai 2006.
«La mondialisation, propulsée par la libéralisation du commerce et de l’investissement ainsi que par les rapides progrès technologiques, a permis d’assurer la prospérité et de réduire la pauvreté de millions de personnes au cours des dernières décennies.
Cette année, la recherche de l’équilibre est au coeur du programme du Forum des 22-23 mai. Parmi les thèmes abordés : les déséquilibres économiques ; la contribution des marchés financiers ; la technologie et de l’innovation ; la gestion des défis mondiaux tels que les pandémies et les catastrophes naturelles ; l’intégration de la Chine et de l’Inde dans l’économie mondiale ; la création des emplois du XXIe siècle ; l’efficacité et le caractère éthique du commerce et de l’investissement.

Thierry Breton, ministre français de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, écoute les Secrétaire général de l'OCDE, Donald J. Johnston OCDE/Bertrand Huet

«Comment satisfaire les besoins énergétiques mondiaux tout en combattant le changement climatique ? Comment les échanges et l’investissement peuvent-ils combattre la pauvreté ? » s’est interrogé Göran Persson, le Premier ministre suédois, qui a animé le Forum 2005 de l’OCDE*, deux jours d’intenses discussions et de réflexion entre ministres et chefs d’entreprise, syndicats et représentants de la société civile.

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016