Cliquer pour agrandir

Pour la première fois depuis plusieurs décennies, les dépenses de santé n’ont pas augmenté en termes réels dans les pays de l’OCDE, selon Éco-santé 2012 de l’OCDE. En 2010, la croissance de ces dépenses a enregistré un ralentissement, voire est devenue négative dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE. 

Cliquer pour agrandir

Les économies émergentes ont fait récemment des progrès appréciables dans le domaine de la couverture maladie. Cependant, la part des versements directs des ménages dans le total des dépenses de santé y demeure beaucoup plus importante que dans la plupart des pays avancés.

Cliquer pour agrandir

Le taux de pauvreté constitue généralement un indicateur du revenu des personnes. Mais comment les services publics peuvent-ils influer sur la pauvreté relative, si l’on tient compte de la valeur monétaire de ces services pour calculer ce qu’on appelle le « revenu élargi » ?

Cliquer pour agrandir

Les gouvernements du monde entier s’efforcent de maîtriser leur déficit et de ramener leur endettement à un niveau viable, mais dans quels domaines intervenir pour faire des économies ? Ils doivent se livrer à un délicat numéro d’équilibrisme en tentant d’instaurer une véritable discipline budgétaire sans porter un coup fatal aux services publics, qui se trouvent souvent dans une situation politique précaire. 

Depuis mars 2011, la tragédie de Fukushima a changé les perspectives de l’énergie nucléaire. Néé en 1954 avec la construction de la centrale d’Obninsk, près de Moscou, l’énergie nucléaire a connu une forte croissance dans les années 1960 et 1970. Elle a ensuite connu un net déclin dans les années 1980, en raison des coûts et des délais qu’elle requiert, ainsi que des inquiétudes quant à la sécurité soulevées par les accidents de Three Mile Island aux États-Unis, en 1979, et de Tchernobyl en Ukraine, en 1986.

Cliquer pour agrandir

Des Indignés au Printemps arabe, Internet est devenu l’un des moteurs des revendications populaires et du dialogue social. Les hommes politiques utilisent également Twitter ou Facebook pour entretenir les liens avec leurs électeurs. Mais les autorités publiques se servent-elles suffisamment d’Internet pour améliorer leurs interactions avec le public ?

En un clin d'oeil : PIB, production, inflation, comptes courants, taux de chômage et taux d'intérêt pour 40 pays plus la Zone euro, présentés par L'Observateur de l'OCDE.

Cliquer ici pour agrandir

Pour la plupart des gens, emploi féminin et congé maternité sont liés. Mais saviez-vous que le taux d’emploi des femmes n’est pas forcément le plus élevé dans les pays où le congé maternité rémunéré est le plus long ?

L’indice « Vivre mieux » (Better Life Index), lancé le 24 mai 2011 au Forum du 50e anniversaire de l’OCDE, permet aux utilisateurs de pondérer les facteurs qu’ils considèrent comme les plus importants pour leur bien-être (onze facteurs actuellement).

Cliquer pour agrandir

Le nombre de migrants dans les pays de l’OCDE a diminué d’environ 7 % en 2009, à 4,3 millions d’individus, contre environ 4,5 millions en 2008. Des données nationales récentes suggèrent que cette tendance s’est accentuée en 2010, selon les Perspectives des migrations internationales 2011.

Les prix alimentaires ont augmenté dans de nombreux pays entre janvier 2010 et janvier 2011. En outre, ces augmentations, qui se sont accélérées depuis mi-2010, ont inversé la tendance à la baisse de 2009 et du premier semestre 2010, selon les Perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO 2011-2020. Les trois quarts des pays de l’OCDE ont enregistré une hausse des prix alimentaires de 5 % ou moins, et la hausse a été supérieure à cela dans une demi-douzaine de pays environ.

Des tâches ménagères et de la gestion du ménage au jardinage ou aux activités d’intérêt collectif, les femmes comme les hommes effectuent plusieurs heures de « travail non-rémunéré » en plus de leur activité professionnelle.

Il y a quelques décennies, les retraités étaient la catégorie sociale la plus susceptible d’être défavorisée. Aujourd’hui, ce sont les enfants, la pauvreté des ménages avec enfants ayant augmenté dans la quasi-totalité des pays de l’OCDE.

Cliquer pour agrandir.

Le constat est sans appel : plus on a un niveau d’éducation élevé, plus on a de chances de trouver un emploi. Dans tous les pays de l’OCDE sans exception, les 25 à 64 ans diplômés du troisième cycle sont plus nombreux à avoir un emploi que ceux qui n’ont qu’un diplôme de deuxième cycle du secondaire. De même, ces derniers ont généralement beaucoup plus de chances d’avoir un emploi que ceux qui ont un niveau de formation inférieur.

Quiconque douterait que la politique puisse favoriser l’innovation devrait considérer le Protocole de Kyoto. Après son adoption en 1997, le nombre de brevets pour les technologies de stabilisation climatique a augmenté partout dans le monde. Six ans après, le nombre de brevets pour les technologies éoliennes avait plus que quintuplé, et celui pour les technologies solaires, photovoltaïques et hydriques/marines avait plus que doublé. Le nombre de nouveaux brevets pour d’autres technologies d’atténuation des changements climatiques, comme le captage du carbone, les biocarburants et l’énergie géothermique, a également augmenté, même si cette augmentation n’était pas beaucoup plus rapide que celle des brevets en général sur cette période.

Le chômage a fortement augmenté pendant la crise, et les jeunes ont été particulièrement touchés. Même en période de prospérité, le chômage des 15-24 ans est deux à trois fois plus élevé que parmi les 25 ans et plus, et ce taux a augmenté beaucoup plus rapidement pendant la crise.

Cliquez pour agrandir

Les prix de l’immobilier dans de nombreux pays de l’OCDE ont augmenté pendant plus de dix ans à partir du milieu des années 1990. Cette hausse a été particulièrement longue et prononcée. Auparavant, les booms immobiliers duraient environ six ans, pour une hausse avoisinant en général les 45 %. Le récent boom a duré deux fois plus longtemps, et les prix ont augmenté de 120 % en moyenne.

Cliquez pour agrandir

Avec la poursuite de la crise, les gouvernements peuvent-ils atteindre les objectifs d’aide au développement qu’ils ont fixés de concert ? Le total net de l’aide publique au développement (APD) des pays donneurs du Comité d’aide au développement de l’OCDE a atteint 119,6 milliards de dollars en 2009, soit une augmentation réelle de 0,7 % par rapport à 2008. De fait, l’aide au développement a augmenté d’environ 30 % en termes réels entre 2004 et 2009 et a continué à augmenter pendant la crise, contrairement aux autres flux financiers vers les pays en développement, qui ont connu une chute brutale. Des efforts supplémentaires n’en restent pas moins nécessaires.

Cliquer pour agrandir.

Aujourd’hui, plus de femmes travaillent qu’il y a 40 ans, mais leurs salaires n’ont pas suivi ceux des hommes. Alors qu’environ 45 % des femmes de la zone OCDE travaillaient en 1970, elles étaient 58 % en 2008, de 70 % dans les pays du Nord à moins de 50 % en Grèce, en Italie, au Mexique et en Turquie.

Cliquer pour agrandir.

Le chômage devrait atteindre 10 % en 2010 dans la zone OCDE, contre 5,6 % en 2007. Les hommes ont été plus durement touchés que les femmes : à travers la zone OCDE, l’emploi masculin a chuté de 3 % depuis le début de la récession, l’emploi féminin de 0,3 %, soit dix fois moins. D’où le terme de « mancession » (récession masculine) employé par les commentateurs et les blogueurs anglo-saxons.

L’aide au développement destinée à l’approvisionnement en eau et à son assainissement a augmenté ces dernières années, après un déclin à la fin des années 1990. Cette augmentation pourrait ne pas être suffisante, au regard de l’importance de l’enjeu. En 2007-2008, les pays membres du Comité d’assistance au développement de l’OCDE ont fourni en moyenne 5,1 milliards de dollars d’aide bilatérale annuelle à l’approvisionnement en eau et à son assainissement, 50 % de plus qu’en 2003- 2004. Aide des organismes multilatéraux comprise, le montant total était de 6,6 milliards de dollars. Entre 2003 et 2008, l’aide bilatérale pour l’eau a augmenté de 15 % par an en moyenne, alors que l’aide multilatérale a augmenté de 3 % par an. Toutefois, dans les pays du CAD, l’aide pour l’approvisionnement en eau et pour son assainissement ne représentait que 7 % de toutes les promesses d’aide en 2007- 2008, à peine plus que les 6 % de 2003-2004.

La crise a-t-elle eu un impact sur les transferts financiers des immigrés vers leurs pays d’origine ? Une étude a révélé que les immigrés latino-américains aux États-Unis continuent d’envoyer de l’argent à leurs familles, même s’ils doivent pour cela réduire leurs dépenses, cumuler plusieurs emplois, travailler plus longtemps, ou, lorsqu’ils ont perdu leur emploi, puiser dans leurs économies.

Une femme sur neuf est atteinte par le cancer du sein au cours de sa vie, et une femme sur trente en meurt. Les taux de survie augmentent, grâce à une meilleure information, des diagnostics plus rapides, de nouveaux médicaments et des traitements améliorés. Mais il existe de grandes disparités entre pays de l’OCDE en matière de dépistage. Par exemple, près de 90 % des femmes entre 50 et 69 ans se font dépister chaque année aux Pays-Bas et en Finlande, mais seulement 20 % en République slovaque et au Japon. Certains pays dont les taux de dépistage étaient bas en 2000, comme la République tchèque et la République slovaque, ont bien redressé la barre en 2006. Mais des pays actifs en la matière, comme les États-Unis, la Finlande ou la Norvège, ont perdu du terrain.

Les dernières estimations montrent que les fusions-acquisitions internationales ont diminué de 56 % en 2009 par rapport à 2008. C’est la plus forte baisse de ces dernières années. Une grande partie de cette diminution a été causée par la chute de 60 % des fusions-acquisitions d’entreprises basées dans la zone OCDE, passant de plus de 1 billion de dollars à 454 milliards de dollars.

Les pays producteurs de pétrole du Moyen- Orient et d'Afrique du Nord (MENA) peuvent s'attendre à voir leurs balances courantes chuter fortement en 2009, du fait de la chute des prix du pétrole brut et d'une demande mondiale freinée par la crise économique. D'après des statistiques récentes, les balances courantes des pays non-producteurs devraient demeurer négatives, mais plus stables.

Malgré la crise mondiale, la consommation de viande devrait augmenter dans les 10 prochaines années, parallèlement à la croissance de la population et du pouvoir d'achat dans la plupart des régions du monde. En 2018, nous consommerons plus de 320 millions de tonnes de viande par an, environ 20 % de plus qu'en 2006-2008. Dans les pays en développement, la consommation de viande par habitant augmentera de 16 %. Elle devrait passer de 24 kg par habitant et par an à 27 kg en 2018, une croissance plus rapide que celle de la population. Le type de viande consommée varie selon les régions et les modes de vie. Par exemple, selon l'importance de la production nationale de boeuf, comme en Afrique de l'Est, ou selon l'existence ou non d'interdits religieux, comme celui de manger du porc au Moyen- Orient et en Afrique du Nord. De plus, une augmentation des revenus pourrait mener à un accroissement des importations de boeuf, comme en Asie du Sud-Est.

Comme disait l'actrice Bette Davis, « vieillir, c'est pas pour les mauviettes ». Alors qu'on s'apprête à récolter les fruits d'une vie de dur labeur, on risque fort de devoir, au contraire, batailler pour survivre. Au milieu des années 2000, environ 13,3% des plus de 60 ans des pays de l'OCDE vivaient dans la pauvreté, en moyenne. 45 % des Coréens de cette tranche d'âge, chiffre stupéfiant, étaient des personnes à très faible revenu, ainsi qu'une personne âgée sur cinq en Australie, en Grèce, en Irlande, au Japon, au Mexique ou aux États-Unis. Seuls huit pays recensaient 5 % ou moins de personnes âgées à très faibles revenus.

L'une des raisons de ces différences est le niveau de fixation des allocations vieillesse. En Australie, par exemple, la pension de vieillesse en 2005 était inférieure d'environ 2 000 dollars australiens au seuil de pauvreté pour une personne seule. Cette différence est encore plus grande en Irlande. En Nouvelle-Zélande, au contraire, la retraite de base en 2005 était de 16 000 dollars néo-zélandais, soit largement au-dessus du seuil de pauvreté de 13 040 dollars néo-zélandais pour une personne seule.

Cliquez pour agrandir

Alors que les principales économies mondiales misent sur la « croissance verte » pour sortir de la crise économique, les investissements dans les idées et les technologies qui pourraient stimuler cette croissance se sont effondrés. L'investissement en capital-risque a commencé à diminuer début 2008 et est aujourd'hui quasiment tari.

Cliquer pour agrandir

La productivité avait commencé à chuter dans les pays de l'OCDE quelques années avant l'éclatement de la crise financière. Selon des statistiques récentes de l'OCDE, ce recul révèle plusieurs choses.

Cliquer pour agrandir

Il ne reste plus que six ans avant que les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) fixés par la communauté internationale n'arrivent à échéance. Or, selon plusieurs rapports, aucun des pays d'Afrique subsaharienne n'atteindra ces objectifs en 2015.

Données économiques

PIB +0.6% T4 2017
Échanges exp +2.7% ; imp +3.0% T4 2017
Inflation annuelle 2,8% juin 2018
Chômage 5.2% mai 2018
Mise à jour: 02 août 2018

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Regarder la conférence de presse finale de la réunion ministérielle de l'OCDE 2018.
  • Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2018