©Beawiharta Beawiharta/Reuters

Quelles sont les leçons à tirer de l’enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage de l’OCDE (TALIS), pour les enseignants comme pour le reste de la société ? 

Cliquez pour agrandir

Les enseignants sont la clé de voûte d’un enseignement de qualité. Il n’est donc pas surprenant que leurs salaires constituent le premier poste de dépenses du système éducatif, à forte intensité de main-d’oeuvre. 

Quel est le niveau scolaire des élèves à l’échelle internationale ? Sont-ils prêts à affronter le monde de demain ? Les données fournies par le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’OCDE, qui évalue les compétences des élèves de 15 ans dans le monde entier, sont encourageantes. Bien plus qu’un simple classement, le PISA aide les professionnels de l’éducation, les décideurs et les parents à identifi er clairement les facteurs sociaux, économiques et culturels qui infl uent sur les résultats scolaires. 

La classe peut-elle être un lieu d’apprentissage, non seulement des savoirs fondamentaux, mais aussi de la créativité ?

Par rapport aux autres pays émergents, l’Afrique du Sud a fait de rapides progrès en termes de réussite scolaire, avec un taux de scolarisation de près de 100 % dans le primaire et le secondaire. La scolarisation pré-primaire, et dans une moindre mesure l’éducation tertiaire, ont également progressé. 

Environ 21 % des travailleurs sont surqualifiés pour leur emploi. C’est l’une des principales conclusions de la première édition des Perspectives de l’OCDE sur les compétences, qui présente les résultats d’une enquête sur les compétences menée auprès de 157 000 adultes dans 24 pays et régions.

Voici une statistique peu réjouissante : dans une vingtaine de pays parmi les plus riches du monde, au moins un adulte sur 10 est uniquement capable de comprendre des textes basiques. Posez-leur une question sur un énoncé, et ils seront en mesure d’y répondre seulement si le texte est bref, qu’il utilise un vocabulaire simple et qu’il contient des indices en reprenant les mots employés dans la question. 

AFP/Pascal Pavani

Les résultats de l’enquête 2012 du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l’OCDE, qui couvre 65 pays, sont publiés ce mardi 3 décembre. 

© Aly Song/Reuters

Dans une économie mondialisée, la réussite scolaire ne se mesure plus seulement à l’aune des progrès accomplis par rapport à des normes nationales mais par rapport aux systèmes scolaires les plus performants à l’échelon international. Publiés le 3 décembre, les résultats de la dernière enquête PISA, référence mondiale pour l’évaluation des acquis scolaires, mettent en évidence des mutations spectaculaires dans le vivier mondial de compétences. 

Quels sont les principaux problèmes à prendre en compte pour concevoir les politiques éducatives, ou simplement essayer d’améliorer les programmes d’apprentissage ? Voici quelques réflexions personnelles sur le sujet.

©Reuters/Eddie Keogh

L’éducation pour tous

Les jeunes des milieux modestes sont cruellement sous-représentés dans l’enseignement supérieur. Cela les expose non seulement leur vie durant à des salaires inférieurs, mais cela fragilise en outre les fondements de la croissance économique. Que faire ?

Lire la suite

D’autres voies sont possibles ©Christopher Furlong/Getty Images/AFP

De plus en plus de décideurs s’intéressent à l’apprentissage comme moyen de renforcer le marché du travail et d’améliorer les perspectives d’emploi des jeunes. Mais toutes les formes d’apprentissage ne se valent pas.

©Mike Segar/Reuters

Dans les menaces relayées par les tabloïds, les immigrés occupent une place de choix. Parcourez les pages ou les commentaires en ligne des journaux les plus virulents, et vous verrez les immigrés accusés de voler des emplois, ou encore de fuir le travail et de « vivre aux crochets de l’État ».

Promouvoir une croissance inclusive, restaurer la confiance, favoriser la durabilité: tels étaient les trois thèmes centraux des débats du Forum annuel de l’OCDE en mai 2013. Depuis 2000, le Forum s’est imposé comme un sommet international d’importance majeure. Il se tient en parallèle à la Réunion ministérielle du Conseil et ouvre la Semaine de l’OCDE. Cet événement public permet aux citoyens de tous les pays et milieux – entreprises, syndicats, société civile, étudiants et universitaires, ainsi que ministres – de débattre des défis mondiaux, et d’alimenter les débats ministériels. Cette année, 1 520 participants originaires de 63 pays ont débattu avec 176 intervenants d’un ensemble de questions mondiales de première importance, et des millions d’internautes ont pu participer en ligne.

Cliquez pour agrandir

En général, les diplômés du supérieur peuvent espérer gagner plus que les autres, mais les pouvoirs publics et la société bénéficient aussi des investissements consentis. En moyenne, dans la zone OCDE, l’investissement public dans les études supérieures est de 39 000 dollars plus élevé que celui consenti dans les études du deuxième cycle du secondaire ou dans le post-secondaire. Pourtant, dans la plupart des pays, les retombées publiques de l’enseignement supérieur sont nettement supérieures à celles du deuxième cycle du secondaire ou des études postsecondaires non universitaires, grâce aux impôts et contributions sociales qui accompagnent les revenus plus élevés de ces diplômés. En moyenne, les retombées publiques nettes des études supérieures dépassent 100 000 dollars pour un homme et 57 000 dollars pour une femme. En tenant compte des coûts directs, du manque à gagner et des dotations publiques, les avantages publics sont quatre fois supérieurs aux coûts publics pour un homme et plus de deux fois supérieurs pour les femmes.

Cliquer pour agrandir

Il y a vingt ans, les économistes applaudissaient l’Espagne, nouvelle étoile montante. Cependant, en termes de productivité, ce pays n’a jamais vraiment réalisé son potentiel. Pourquoi ?

©Christian Charisius

L’éducation est l’un des domaines où l’OCDE a adopté la révolution de l’information.

Cliquer pour agrandir

De plus en plus d’étudiants cherchent  à donner à leur formation un avantage  concurrentiel en traversant les frontières.  Malgré la contraction du soutien aux  bourses et des budgets voyage, 4,1 millions  d’étudiants ont poursuivi leurs études  supérieures à l’étranger en 2010. 

Bretagne, 1689. Voltaire raconte l’histoire d’un Huron, trilingue, fraîchement débarqué en Bretagne, qui est convié à un dîner chez des notables de la ville. Quand on lui demande laquelle de ses trois langues il préfère, il répond que c’est le huron. « Est-ce possible ? » s’écrie mademoiselle de Kerkabon ; « J’avais toujours cru que le français était la plus belle de toutes les langues après le bas-breton. » « On disputa un peu sur la multiplicité des langues, et on convint que, sans l’aventure de la tour de Babel, toute la terre aurait parlé français. »

Une Tour de Babel d’images à Trafalgar Square, Londres ©Reuters/Luke MacGregor

« Les limites de ma langue sont les limites de mon monde », disait Wittgenstein. Cela vaut pour l’anglais, la lingua franca internationale. En 2006, le British Council prédisait un avenir difficile aux diplômés anglophones monolingues ; ceux-ci doivent faire face à des jeunes qualifiés multilingues provenant de tous pays, détenteur d’un avantage compétitif (…) dans les entreprises multinationales.

L’OIT estime qu’au moins 2,45 millions de personnes dans le monde sont actuellement victimes d’exploitation au travail, et qu’en outre 1,2 million font l’objet d’un trafic d’êtres humains chaque année, tant au niveau international que dans leur propre pays. Parmi elles, 80 % sont des femmes et des filles, selon l’ONU.

©Reuters/Luke MacGregor

La concurrence mondiale et la crise financière internationale accentuent les pressions pesant sur les programmes éducatifs de nombreux pays. Des approches radicalement nouvelles de l’apprentissage sont désormais nécessaires.

Comment les enseignants peuvent-ils savoir quoi, et a fortiori comment enseigner dans un monde en perpétuel changement ? Tel était l’objet du deuxième Sommet international sur la profession enseignante de New York, qui a réuni en février 2012 des ministres, dirigeants syndicaux et enseignants de 23 des 25 pays dont les systèmes éducatifs sont considérés par le classement du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) comme les plus performants.

Cliquer pour agrandir

Les responsables politiques ont besoin de solutions pour faire progresser leur pays. La Stratégie de l’OCDE sur les compétences, présentée en mai lors de la Réunion du Conseil au niveau des ministres de 2012, peut s’avérer fondamentale à cet égard. Voici pourquoi.

Charles Fadel ©OCDE

Les besoins de main-d’oeuvre évoluant avec le progrès technologique, les compétences doivent s’adapter au même rythme pour que les économies restent compétitives.

Reuters/Luke MacGregor

Pour le gouvernement de coalition du Royaume-Uni, la réforme du financement de l’enseignement supérieur a deux objectifs principaux. 

Dans la compétition entre économies avancées, il est crucial d’avoir une main-d’oeuvre qualifiée. Mais comment les travailleurs peuvent-ils s’adapter à l’évolution très rapide des marchés du travail ? La Stratégie de l’OCDE sur les compétences, qui sera lancée en mai prochain parallèlement à une vaste étude sur les compétences des adultes, propose des solutions. 

L’enseignement supérieur se développe rapidement, au point de devenir un secteur mondial à part entière. Cela pose de multiples défis aux éducateurs, aux étudiants et aux décideurs. 

©Patrick Love

Le sept milliardième enfant de la planète est né aujourd’hui, ou il y a deux ans, ou naîtra peut-être dans deux ans. Les démographes ne peuvent dire précisément quand ce nombre fatidique sera atteint, alors Halloween 2011 fait aussi bien l’affaire. Or, de parole d’experts, il n’y aurait jamais eu pire époque pour être un enfant. Tous autant que nous sommes, nous enjolivons notre enfance. Le constat vaut pour toutes les périodes et, quelle que soit la vôtre, l’âge d’or se situe toujours une génération avant.

Selon les chiffres de l’Union européenne, environ 20 % des emplois en Europe font partie du secteur des nouvelles techonolgies de l’information et de la communication ou requièrent des compétences en la matière. Les élèves et les étudiants d’aujourd’hui sont-ils bien péparés à vivre et à travailler dans un monde de plus en plus numérique ? Le projet de l’OCDE sur les apprenants du nouveau millénaire analyse les facteurs qui conduisent les élèves à utiliser l’informatique, et la manière dont l’infomatique affecte leurs performances scolaires. L’étude Are the New Millennium Learners Making the Grade?: Technology Use and Educational Performance in PISA 2006 montre qu’il n’y a pas de corrélation simple entre la maîtrise de l’informatique et les performances scolaires. Il existe néanmoins bel et bien une seconde « fracture numérique », plus seulement entre ceux qui ont un ordinateur et ceux qui n’en ont pas, mais entre ceux qui ont les compétences nécessaire pour tirer parti des outils informatiques et les autres.

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Le choix de la rédaction

  • Notables avancées contre la fraude et l'optimisation fiscales au G20: un article à lire sur le site des Echos.
  • Vers la fin du secret bancaire? Invité sur le plateau de France Culture,Pascal Saint-Amans, directeur fiscal de l'OCDE, s'est exprimé sur la lutte contre l'évasion fiscale. Un podcast à (ré)écouter en cliquant ici.
  • Enquête sur le "vivre mieux": les Français privilégient l'immatériel au matériel - toutes les explications avec Anthony Gooch sur la chaine Youtube du journal Les Echos.
  • L'indicateur du vivre mieux: selon vous, quelle est la recette d'une vie meilleure ? Créez votre propre indicateur en utilisant notre outil interactif et découvrez ce qui importe le plus aux gens suivant leur pays.
  • Et vous, quelle définition donneriez vous du "vivre mieux"? Dans cette vidéo produite par des étudiants de la Sorbonne, vous découvrirez l'avis de jeunes personnes venant des quatre coins du monde.
  • En Afrique, l'investissement dans le secteur énergétique peut être le moteur d'un développement économique et social rapide dans toute la région. Découvrez l'édition spéciale de l' Africa Energy Outlook publié par l'Agence internationale de l'énergie en cliquant sur la couverture.
  • Lutter contre la crise actuelle du chômage des jeunes: voilà en substance le message d'Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, lors de son allocution au Women's Forum. Retrouvez son discours sur le site du huffingtonpost en cliquant sur l'image !

Articles les plus lus

Abonnez-vous dès maintenant

n° 299 T2 2014

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Abonnez-vous dès maintenant
Edition en ligne
Edition précédente

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2014