©Gouvernement sud-africain

Si la fiscalité n'a pas provoqué la crise financière, celle-ci n'en soulève pas moins des interrogations dans certains domaines, comme la fraude, la discipline ou encore la transparence des marchés de capitaux. L'Observateur de l'OCDE a interrogé à ce propos le ministre des Finances de l'Afrique du Sud, M. Pravin Gordhan, qui est aussi président du Forum sur l'administration fiscale de l'OCDE.

David Rooney

Le saviez-vous ? Le nombre de personnes qui vivent dans des économies à forte croissance ou dans des pays dont le revenu par habitant atteint les niveaux de l'OCDE a été multiplié par quatre au cours des 30 dernières années, atteignant ainsi quatre milliards. La mondialisation et les économies émergentes étudie l'un des facteurs majeurs de cette transformation : le commerce international.

Il y a du nouveau en Afrique. Naguère, investir sur ce continent passait pour de l’idéalisme. Aujourd’hui, les investisseurs tournent leurs regards – et leurs fonds – vers ce qui apparaît comme un nouveau monde pour l’investissement. Cette euphorie durera-t-elle ?

Cliquez ici

La mondialisation s’est accélérée, mais quel est le poids du commerce extérieur dans le revenu d’un pays ?

Cliquez ici

L’Amérique latine regarde vers la Chine et l’Asie – et celles-ci lui rendent ses regards. Pour la première fois de son histoire, l’Amérique latine peut profiter non pas d’un seul, mais de trois moteurs de la croissance mondiale.

Le ministre de l'Investissement égyptien Mahmoud Mohieldin (à gauche) avec Angel Gurría Michael Sawyer/OECD

L’Égypte va être le premier pays arabe et africain à signer la Déclaration de l’OCDE sur l’investissement international et les entreprises multinationales. Ces dernières années, l’Égypte a accompli des progrès remarquables dans la réforme de sa politique d’investissement – l’investissement industriel étranger a été totalement libéralisé, par exemple, à l’exception des industries liées à la défense – mais les entreprises tant étrangères que nationales restent confrontées à de sérieux obstacles.
Le boom économique chinois a été comme un tremblement de terre, envoyant des ondes de choc à travers l’Amérique latine. La Chine est sur toutes les lèvres. Des événements internationaux majeurs ont été consacrés à la remarquable émergence du pays, comme le Forum économique mondial ou le Colloque Risque Pays annuel de la Coface, qui se sont tous les deux déroulés au printemps dernier.
« L’innovation : programme d’action de l’OCDE pour la croissance et l’équité » : voici le thème de la réunion ministérielle du Conseil de l’OCDE les 15 et 16 mai prochains. Il reflète ce que beaucoup de gouvernements considèrent comme des priorités.
Si jamais vous doutez des avantages de la libéralisation du commerce, vous pouvez, comme les étudiants en économie, vous pencher sur l’histoire de Robinson Crusoë. Des générations d’étudiants ont découvert la façon dont Crusoë, naufragé sur une île déserte et coupé de tout, a pu améliorer son bien-être en se réintégrant économiquement au vaste monde. Il est donc bienvenu que l’ouvrage de Tim Harcourt, Beyond Our Shores, s’intéresse à l’Australie, la terre la plus aride du monde, et la seule île-continent. Cet excellent recueil d’articles bien équilibré illustre concrètement les avantages et les défis de la mondialisation.
Depuis le début du siècle, la Chine est au centre de la réflexion politique et des affaires. On a beaucoup écrit sur la transformation de son économie et de son mode de gouvernance, sur son immense potentiel commercial, et plus récemment sur son influence en tant qu’acteur majeur de l’économie mondialisée. Mais comment la pratique des affaires y est-elle vécue ? Joerg Wuttke est vice-président de la Chambre de commerce européenne en Chine et travaille dans ce pays depuis 16 ans, d’abord avec ABB Chine, puis maintenant chez BASF Chine. Nous avons recueilli ses impressions.
Une nouvelle tendance dangereuse se profile dans de nombreux pays industrialisés. Des poussées de fièvre antimondialisation, qui seraient justifiées par des considérations de sécurité nationale et la prétendue nécessité de protéger des secteurs « stratégiques », ont débouché sur une résurgence du protectionnisme. Même dans des pays qui ont longtemps encouragé la mondialisation des marchés, et en ont bénéficié, des barrières cachant des motivations politiques sont érigées. Ce mauvais vent a temporairement ralenti le progrès économique.

Cliquer sur le graphique pour l'agrandir

L’interdépendance croissante des pays et régions dans tous les domaines des transactions internationales est l’une des spécificités de la mondialisation.

Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017