Les meilleures intentions du monde ne suffiront pas à raviver l’espoir d’atteindre pleinement les Objectifs du millénaire pour le développement d’ici 2015. Car la crise est passée par là. Il ne reste que cinq ans avant la date-butoir, et Coopération pour le développement: rapport 2010 signale les probables diminutions d’aide prévues en 2010, en comparaison avec les engagements pris en 2005 aux sommets du G8 de Gleneagles et du Millénaire +5 de l’ONU.

Selon les chiffres de l’Union européenne, environ 20 % des emplois en Europe font partie du secteur des nouvelles techonolgies de l’information et de la communication ou requièrent des compétences en la matière. Les élèves et les étudiants d’aujourd’hui sont-ils bien péparés à vivre et à travailler dans un monde de plus en plus numérique ? Le projet de l’OCDE sur les apprenants du nouveau millénaire analyse les facteurs qui conduisent les élèves à utiliser l’informatique, et la manière dont l’infomatique affecte leurs performances scolaires. L’étude Are the New Millennium Learners Making the Grade?: Technology Use and Educational Performance in PISA 2006 montre qu’il n’y a pas de corrélation simple entre la maîtrise de l’informatique et les performances scolaires. Il existe néanmoins bel et bien une seconde « fracture numérique », plus seulement entre ceux qui ont un ordinateur et ceux qui n’en ont pas, mais entre ceux qui ont les compétences nécessaire pour tirer parti des outils informatiques et les autres.

La production de biocarburants a quadruplé entre 2000 et 2008, mais les critiques à leur encontre semblent avoir suivi le même rythme. Selon de nombreux experts, la production de ces carburants, à base de cultures comme les céréales, la canne à sucre et les huiles végétales, concurrence les cultures alimentaires et en augmente le prix. De plus, le défrichement et les moyens employés pour cultiver les biocarburants pourraient aboutir à accroître plutôt qu’à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Plus que jamais, les énergies renouvelables restent à l’ordre du jour malgré les résultats mitigés du sommet de Copenhague. Comment optimiser leur installation, favoriser leur extension et améliorer leur rendement énergétique ? Piste récemment privilégiée des chercheurs : les villes.

Malthus est mort, mais la prospérité générale ne garantit ni le bonheur ni la paix. Tel est le message principal de La prospérité du vice : Une introduction (inquiète) à l’économie, le nouveau livre de Daniel Cohen. Professeur à l’École normale supérieure et directeur adjoint de l’École d’économie de Paris, l’auteur passe en revue les quatre derniers siècles et, dans le sillage de grands économistes, historiens et sociologues, aboutit à ce constat : la prospérité ne suffit pas à garantir la paix et le bonheur. Si le ton de l’ouvrage est assez pessimiste, le talent pédagogique de Cohen le rend néanmoins stimulant et instructif.

Dans tous les pays de l’OCDE, l’administration collecte des recettes et redistribue cet argent public, souvent sous la forme de dépenses obligatoires allouées à des programmes sociaux d’éducation ou de santé. Le système d’imposition inclut généralement des « dépenses fiscales » – c’est-à-dire des dispositions qui permettent à certaines catégories de contribuables, comme les dirigeants de petites entreprises, les retraités, les mères qui ont un emploi ou encore les personnes ayant réalisé certaines actions, telles que des dons à des oeuvres caritatives, de payer moins d’impôts.

« Alors, tu vas devenir mon concurrent, » s'étrangle Daniel Plainview en apprenant la volonté de son fils de quitter les puits californiens pour creuser les siens au Mexique, dans le film There will be blood, sorti en 2007. Le Mexique est effectivement devenu un compétiteur incontournable sur le marché du pétrole, depuis ses premières activités extractives au début du XXème siècle jusqu'à sa position de deuxième plus grand producteur de pétrole d'Amérique après les États-Unis dans les années 1990.

Cliquer pour commander

Ordinateurs, restauration, routes... Les gouvernements et les entreprises publiques achètent un large éventail de biens et de services. Saviez-vous que les marchés publics représentent entre 10 et 15 % du PIB mondial, soit près de 4 billions de dollars par an ? Mais ces marchés sont aussi un terrain propice à la fraude et à la corruption, qui font gonfler leur montant total de 10 à 20 %. Autrement dit, à travers le monde, les contribuables financent involontairement des pratiques de corruption à hauteur d'environ 400 milliards de dollars par an.

Malgré les progrès réels des politiques et des législations vertes, les pays de l'OCDE auront du mal à tenir leurs grands engagements et objectifs environnementaux. Plusieurs raisons expliquent cet écart entre les intentions et les faits. Le respect des exigences environnementales est rarement - sinon jamais - absolu. Fixer le degré d'exigence souhaitable peut être difficile, et en déceler les manquements, puis les sanctionner, s'avérer complexe et coûteux. De plus, les institutions qui veillent au respect des réglementations environnementales doivent être indépendantes et capables de résister aux pressions politiques et à la corruption.

David Rooney

Le saviez-vous ? Le nombre de personnes qui vivent dans des économies à forte croissance ou dans des pays dont le revenu par habitant atteint les niveaux de l'OCDE a été multiplié par quatre au cours des 30 dernières années, atteignant ainsi quatre milliards. La mondialisation et les économies émergentes étudie l'un des facteurs majeurs de cette transformation : le commerce international.

©Reuters/Peter Andrews

Vous êtes dans un restaurant européen et souhaitez manger du saumon. Vous commanderez sans hésiter du salmone en Italie, du salmao au Portugal, ou encore du solomós en Grèce. Et un Allemand (lachs) commandera sans peine du laks en Norvège, du lax en Suède ou du lox dans un restaurant yiddish. Mais confronté aux termes yeono (coréen), som bali?i (turc), sake mau-rui (japonais) ou losos (croate), un dictionnaire des poissons lui serait bien utile.

©RFA

Responsabiliser les établissements améliore-t-il toujours leurs performances ? Pas forcément de la manière que l’on croit, comme l’explique cet extrait de Améliorer la direction des établissements scolaires :

Cliquer pour commander

Comme tout dévoreur de chiffres le sait, il y a pléthore de statistiques disponibles, sur papier ou sur Internet. Trouver des chiffres est en général chose aisée, mais savoir lesquels choisir et comment les utiliser est souvent beaucoup plus difficile. De plus, comment être sûr de la qualité des statistiques que l’on trouve ?

Parmi les plus singuliers monuments du monde, les gigantesques moai de l’Ile de Pâques sont les vestiges, comme les pyramides d’Égypte, de ce qui fut un jour une société innovante et complexe – mais aussi une société peu soucieuse de la durabilité de ses ressources, et qui finit par détruire son écosystème.

Améliorer la diversité des habitats biologiques et des écosystèmes est un objectif vital, pourtant les mesures encourageant la biodiversité ont leurs défenseurs et leurs opposants. Les limitations sur l’usage des sols pour protéger la biodiversité peuvent parfois réduire les revenus, mais présentent de larges bénéfices pour le grand public.
Imaginez un revêtement de route qui devient rose quand il fait froid. C’est ce que promet Eurovia, une entreprise française, avec son nouveau vernis. Les chaussées traitées par ce vernis changeraient de couleur pour avertir les conducteurs lorsqu’elles sont gelées.

©M. Bury/CEDUS

La réduction des subventions pour le sucre peut-elle assainir la concurrence et réduire les prix ? La réforme du marché du sucre de 2005 de l’Union européenne vise à réduire les subventions de l’UE et à supprimer les usines de sucre obsolètes. Réforme des politiques sucrières dans l’Union européenne et sur les marchés mondiaux en explique le fonctionnement.

La pêche a beau être une activité économique ancienne, elle n’en est pas moins au premier plan de la mondialisation. Il y a d’abord l’aspect commercial : un merlu attrapé sur les côtes néo-zélandaises par un bateau japonais peut être transformé en Chine avant d’être transporté sur un marché à Londres ou Paris.

Les familles ne sont pas les seules concernées par le problème de l’équilibre entre vie professionnelle et familiale. Lorsque cet équilibre est rompu, le taux de natalité, l’offre de travail ainsi que l’égalité entre les sexes peuvent s’en trouver diminués, et le développement de l’enfant en souffre. L’avenir de la société est alors en jeu.
«Les comportements sont les réels handicaps », selon Henry Holden, un comédien défendant la cause des handicapés. L’éducation est fondamentale à cet égard, mais paradoxalement, les écoles ont beaucoup à faire dans leur manière de traiter les élèves présentant des déficiences. Pour des adolescents cloués sur une chaise roulante ou atteints d’épilepsie, de dyslexie ou de dépression, il peut être très difficile de suivre un enseignement.
La Conférence de l’ONU sur le changement climatique à Bali début décembre 2007 a pu susciter de nouveaux espoirs de progrès mais il faudra plus que de la bonne volonté politique pour résoudre le problème.
Un air raréfié émane souvent des universités réputées. Des flèches d’Oxford aux ruelles de Bologne, l’isolement de ces établissements face aux collectivités locales et leur dédain pour le monde du commerce correspondent toujours à une description répandue, si ce n’est à une tradition.

Cliquez ici

L’Amérique latine regarde vers la Chine et l’Asie – et celles-ci lui rendent ses regards. Pour la première fois de son histoire, l’Amérique latine peut profiter non pas d’un seul, mais de trois moteurs de la croissance mondiale.
Tous les consommateurs de fruits l’admettront : l’évaluation de la qualité des produits agricoles est une affaire sérieuse. Les clients veulent des pommes qui aient l’aspect et le goût de la pomme. Mais se demandent-ils comment le respect des normes en vigueur est assuré, depuis l’exploitation agricole jusqu’au lieu de vente ?
L’énergie nucléaire gagne en popularité. Son exploitation ne produit pas d’émission de carbone ou presque et peut satisfaire un pourcentage important de la demande d’électricité dans de nombreux pays. Mais si elle paraît aujourd’hui acceptable à beaucoup, elle n’est pas pour autant aimée, et cela principalement à cause des déchets. Les traiter, les enfouir, ou en général, les rendre plus sûrs, restent des défis. Peut-on commencer par en limiter les quantités ?
Utilisez-vous plutôt votre hémisphère droit, ou gauche ? Apprenez-vous en dormant ? Les hommes et les femmes ont-ils des cerveaux différents ? Les pubs, les magazines et les conversations sont truffés de ce genre d’idées reçues. Quelle est la part du vrai et du faux, et comment ces idées sont-elles nées ?
Les responsables urbains sont d’importants acteurs économiques, gérant des budgets de milliards de dollars et des milliers d’employés.
La bulle Internet était-elle le fruit de circonstances, ou de celui de cerveaux brillants ? La révolution des TI est-elle due au hardware, ou aux logiciels ? Et dans quelle mesure les efforts des pouvoirs publics pour libéraliser les marchés et établir un climat favorable à l’innovation et aux entreprises jouent-ils un rôle ?
Pourquoi les investisseurs décident-ils de s’implanter en Somalie plutôt qu’en Espagne, ou en Colombie plutôt qu’au Canada ? Le groupe allemand de haute technologie Siemens et le groupe industriel suisse ABB ont récemment cessé toute activité au Soudan pour des raisons d’ordre moral et politique, alors que de nombreuses entreprises multinationales demeurent actives dans certaines zones à haut risque en Afghanistan, au Congo et en Irak.
Dans l’économie du savoir, la formation ne bénéficie pas uniquement à l’individu mais profite à la société dans son ensemble. Que vous soyez une grand-mère âgée au Kenya, un cadre de 55 ans à Kyoto ou un diplômé de 25 ans au Kansas, la valeur économique de votre formation s’accroît.

Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017