L'Annuel de l'OCDE 2012

Lisez les articles ci-dessous ou cliquez ici pour la version électronique, qui comprend de nombreux articles et les tendances clés de l'OCDE et des pays partenaires.

©Larry Downing/Reuters

Alors que les États-Unis sortent de la récession la plus profonde qu’ils aient connue depuis la Grande dépression, il est indispensable de prendre les mesures qui conduiront non seulement à la reprise, mais aussi à une croissance économique plus solide, accompagnée d’une progression de l’emploi et de gains de revenu largement partagés.

© Christian Charisius/Reuters

Renforcer la participation des citoyens aux décisions politiques, tel est l’un des objectifs des nouveaux indicateurs de bienêtre, élaborés pour pallier aux insuffisances du PIB.

©Yannis Behrakis/Reuters

Que faire dans les années qui viennent pour assurer la sécurité alimentaire ? Voici certaines pistes qui, selon Action contre la Faim, pourraient favoriser un accès sécurisé à l’alimentation pour tous.

L’économie mondiale est entreé dans le rouge à la suite de l’effondrement de Lehman Brothers en septembre 2008, et il apparaît de plus en plus clairement aujourd’hui que la crise est entrée dans une deuxième phase. Nous sommes maintenant confrontés à une faible croissance conjuguée à des difficultés dans le secteur financier, alors que les pouvoirs publics arrivent à court de solutions économiques. 

Relever le défi de la mise en place de systèmes fiscaux efficaces dans les pays en développement nécessite une coopération internationale entre les pays avancés et en développement, les organisations internationales, les entreprises et la société civile.

© Reuters Staff/Reuters

À l’échelle de la planète, environ un milliard d’individus souffrent de la faim et, avec la persistance de la crise économique, la course à la croissance risque d’aggraver les choses.

Tandis que le monde est accaparé par la crise économique, le changement climatique prend une tournure de plus en plus grave. Un certain nombre de leçons doivent encore être tirées. 

Danilo Türk ©OCDE

Le cycle actuel de 30 ans de déréglementation et de croyance absolue en la « main invisible » du marché touche à sa fin. Cette évolution intervient au milieu d’une grave crise économique et financière qui est souvent comparée à la Grande dépression des années 1930. Les tensions sociales s’étendent.

Les efforts de la Turquie dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités de revenu donnent d’excellents résultats. Aujourd’hui, le pays fait figure d’exemple dans la région et au-delà. Le Premier ministre turc, M. Recep Tayyip Erdogan, revient sur ces réussites et sur le rôle du pays dans la coopération internationale.

Mario Pezzini ©OCDE

L’augmentation du revenu moyen et la diminution du niveau de pauvreté absolue, en particulier ces dix dernières années, suggèrent qu’une proportion croissante de la population mondiale n’est ni riche ni pauvre par rapport aux normes nationales mais se situe dans le milieu de l’échelle des revenus.

La moitié de la main-d’oeuvre mondiale, soit 1,5 milliard de travailleurs et de travailleuses, occupe des postes vulnérables. Avec la crise, plus de 100 millions de personnes, principalement des femmes, sont venues gonfler les rangs des « travailleurs pauvres », ceux dont le salaire ne suffit pas à satisfaire les besoins essentiels.

Cherie Blair ©OCDE

Les discriminations à l’encontre des femmes nous pénalisent tous. Comme l’explique Cherie Blair, fondatrice de la Cherie Blair Foundation for Women, les femmes chefs d’entreprise sont une ressource économique que les pays, riches ou pauvres, ne devraient pas négliger.

Mark Pieth ©OCDE

La crise ne doit pas nous détourner de la lutte contre la corruption. Mark Pieth, qui préside le Groupe de travail de l’OCDE sur la corruption, explique à Lyndon Thompson pourquoi il faut poursuivre les actions menées à ce sujet.

Mécontents, les citoyens interpellent ceux qui les gouvernent : « Quand verrons-nous enfin des politiques efficaces au service de la croissance et de l’emploi ? ». Le débat fait rage, dans chaque pays et au niveau international, mais les politiques adoptées face à la crise continuent d’apparaître fragmentaires, timides et parfois incohérentes.

Maria van der Hoeven ©OCDE

En 2012, les marchés de l’énergie, comme l’économie en général, sont caractérisés par une grande incertitude. Les problèmes macroéconomiques mondiaux de 2011 ont détourné l’attention de la politique énergétique, et il pourrait en aller de même cette année.

Charles Fadel ©OCDE

Les besoins de main-d’oeuvre évoluant avec le progrès technologique, les compétences doivent s’adapter au même rythme pour que les économies restent compétitives.

OCDE

La conviction que le PIB par habitant constitue le seul repère pertinent des performances économiques est peut-être l’une des grandes faiblesses de la pensée économique traditionnelle. Tout indique en effet que l’augmentation du PIB n’a guère d’impact sur le bonheur ou les perspectives de progrès individuel. 

Comment sortir de la crise de l’euro ? Pour David McWilliams, économiste irlandais et auteur à succès, la réponse réside probablement dans une Europe monétaire à deux vitesses. 

R.Trumka OECD

La dernière phase de la crise économique crée un dilemme : de nombreux gouvernements jugent nécessaire d’entrer dans une phase d’austérité budgétaire, tandis que le chômage demeure intolérablement élevé, une combinaison risquée. Richard Trumka, Président de l’AFL-CIO, plaide pour une voie alternative. 

Les milieux d’affaires sont loin de tirer pleinement parti de la diversité hommes-femmes au travail. Mais certaines entreprises trouvent des moyens innovants pour changer la situation. 

Yukon Huang

Les déséquilibres du modèle de croissance chinois inquiètent, mais sont rarement bien compris. Comment les autorités chinoises peuvent-elles rééquilibrer investissement et consommation ? 

Charles Platiau/Reuters

La microfinance est assez vite devenue un outil majeur de développement mondial. Mais trop d’entrepreneurs potentiels n’ont encore pas ou pas assez accès aux financements. L’innovation et les politiques gouvernementales ont un rôle crucial à jouer pour corriger ces déséquilibres. 

Bo Smith

Parmi les problèmes d’emploi exacerbés par la crise économique, le chômage de longue durée et le chômage des jeunes sont particulièrement perturbants, car leurs effets peuvent perdurer longtemps après le rétablissement du marché du travail. Les pouvoirs publics devraient se concentrer sur ces problèmes dès maintenant. 

La longue route vers l’égalité des sexes a permis une élévation du niveau d’éducation et du taux d’activité des femmes ainsi que des avancées dans le monde politique et le monde des affaires. Mais il reste encore du chemin à parcourir. 

Pier Carlo Padoan OCDE

L’histoire de la politique économique est marquée par une succession de « paradigmes » définissant les objectifs de cette politique et les instruments à utiliser pour les réaliser. Pier Carlo Padoan, Chef Économiste de l’OCDE, ébauche les évolutions à l’oeuvre. 

Bo Smith

Parmi les problèmes d’emploi exacerbés par la crise économique, le chômage de longue durée et le chômage des jeunes sont particulièrement perturbants, car leurs effets peuvent perdurer longtemps après le rétablissement du marché du travail. Les pouvoirs publics devraient se concentrer sur ces problèmes dès maintenant. 

Mark Armstrong

En octobre 2011, une commission d’experts présidée par Michelle Bachelet, ancienne Présidente du Chili, a remis un rapport audacieux à Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l’ONU.

Peggy Hollinger

Dans de nombreux pays, la classe moyenne se sent prise en étau, et la crise n’a fait qu’aggraver cette situation. Qu’y a-t-il derrière ce sentiment, et comment y remédier ?

Grâce à la croissance économique des dernières décennies, nous avons gagné en qualité de vie, sommes plus prospères et vivons plus longtemps et en meilleure santé quasiment partout. Cependant, les contraintes liées aux ressources sont telles que pour continuer de profiter de ces avantages, il faut maintenant mettre le cap sur une croissance plus durable, plus verte. 

Martine Durand OCDE

Au siècle dernier, la croissance économique, ou produit intérieur brut, a souvent été la seule boussole utilisée pour suivre l’évolution des sociétés. Cependant, États et citoyens reconnaissent depuis plusieurs années que le PIB ne donne qu’une idée partielle des situations sociales et économiques et de leurs chances de pérennité. Il faudrait donc disposer d’indicateurs qui rendent compte de la durabilité, de l’équité et de la qualité de vie. 

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016