©Randstad

« Nous sommes les enfants d’une ère technologique. Nous avons rationalisé l’exécution de la plupart de nos tâches quotidiennes. Le tirage papier n’est plus l’unique mode de reproduction des livres. Leur lecture, néanmoins, n’a pas changé. » Lawrence Clark Powell

’innovation technologique constante fait évoluer les marchés du travail dans le monde entier. Appréhender l’avenir de l’emploi à l’ère numérique implique de se détacher de la traditionnelle distinction entre secteurs manufacturier et non manufacturier. La différenciation s’opère aujourd’hui en fonction du caractère routinier ou non des tâches : les travailleurs moyennement qualifiés qui effectuent des tâches répétitives sont davantage susceptibles d’être remplacés par un ordinateur, plus efficace, tandis que la part des emplois impliquant des tâches non routinières augmente. Une étude intitulée Future of Work in the Digital Age, réalisée par la KU Leuven et l’université d’Utrecht pour la publication flexibility@work 2016 de Randstad, analyse la transition amorcée sur le marché du travail. Les chercheurs ont examiné deux phénomènes connexes : la désindustrialisation et la polarisation des emplois dans les pays de l’OCDE. Ces phénomènes façonnent le nouveau visage d’un marché du travail en pleine transition, marqué à la fois par le déclin du secteur manufacturier dans les pays développés et la croissance des services, avec d’un côté des emplois à faible technicité et bas salaire et, de l’autre, des emplois à haute technicité, fortement rémunérés.

©Shaun Murphy

En 2015, l’Irlande affichait le taux de croissance le plus élevé de l’UE. D’après Shaun Murphy, directeur général associé de KPMG Irlande, la reprise remarquable de l’économie irlandaise est largement due au dynamisme des exportations, à l’amélioration de l’emploi et aux conditions favorables aux investissements directs étrangers (IDE).

L’Irlande a été sévèrement touchée par les chocs économiques après la crise de 2007. Resserrement du crédit, hausse de la fiscalité personnelle, réduction des dépenses publiques : autant de difficultés auxquelles ont été exposées l’économie et les entreprises. Confrontés au redressement de l’économie et à la restauration de la réputation internationale du pays, le gouvernement irlandais et tous les acteurs concernés sont parvenus à rétablir notre crédibilité. En 2016, le PIB de l’Irlande devrait afficher la plus forte croissance de l’UE. Le flux ininterrompu d’investissements directs étrangers (IDE) a permis à l’Irlande de renouer avec la croissance à long terme et la stabilité.

©Droits réservés

Je suis montée pour la première fois sur la scène de la manifestation nationale Ideas@50+ réservée aux membres de l’AARP en septembre 2014, à San Diego, pour prononcer un discours d’ouverture enjoignant les 8 000 personnes présentes à penser l’âge autrement. Depuis lors, les réactions affluent. Il s’avère que c’est le message qu’attendaient les personnes de 50 ans et plus. Des personnes de tout le pays, ayant tout style de vie, me font part de leurs expériences et me disent que, s’ils sont sûrs de ne pas vouloir vieillir comme leurs parents, ils ne savent pas bien ce qu’ils doivent faire à ce sujet. Ils veulent changer les discours qui se tiennent dans notre société, et dans certains cas, engager eux-mêmes le débat. Ils veulent, lorsqu’ils vieillissent, pouvoir choisir entre davantage de modes de vie. Ils veulent des solutions nouvelles et meilleures, qui les aident à vieillir en toute indépendance, avec dignité et avec un but. Ils sont prêts à tracer une nouvelle voie. Moi aussi.

Selon les articles 4 et 12 de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, les pays faisant partie de cette Convention doivent soumettre des inventaires nationaux de gaz à effet de serre au Secrétariat du changement climatique. Les mesures sont agrégées en équivalent de CO2

Olivier Martin-Gambier

En permettant à des générations de femmes et d’hommes d’accéder à la mobilité, l’automobile a ouvert la voie de la modernité, de la liberté et de l’indépendance. Mais ces avancées ont eu leur revers. Le transport individuel représente 15 % des émissions de gaz à effet de serre. En développant une gamme de véhicules électriques « zéro carbone » à l’usage, Renault et Nissan disposent aujourd’hui de la solution la plus efficace pour diminuer les émissions de CO2. Une solution à l’origine de nouvelles sensations de conduite. Explications... 

Droits réservés

Entretien avec SEM Jeannot Ahoussou-Kouadio, Président de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) 

Cliquer pour agrandir

Depuis la création de l’État d’Israël, il est vital pour sa croissance démographique et économique de surmonter les difficultés posées par le climat aride et la rareté des réserves naturelles d’eau. C’est le moteur des améliorations constantes obtenues en appliquant des techniques, pratiques et plans à long terme innovants dans le secteur de l’eau.

©Globo Agency

« Qu’est-ce que la cité, sinon le peuple ? » s’exclame Shakespeare dans Coriolan. En effet, la population et la qualité de vie sont toujours au cœur de la planification urbaine. Au Brésil, les grandes agglomérations ont pris forme dans les années 1950, lorsque le pays comptait environ 52 millions d’habitants, dont 36,2 % seulement dans les villes. Dans la période d’après-guerre, le modèle de développement inspiré des canons modernistes qui avaient présidé à la conception de Brasilia s’est répandu dans de nombreuses villes où la voiture jouait un rôle central, favorisé par l’investissement dans la construction, dans tout le pays, de routes et d’autres infrastructures − portuaires, ferroviaires, centrales électriques, notamment.

Neil Barrett, Vice-Président en charge du développement durable, Sodexo

Chaque année, presque un tiers de la production alimentaire mondiale est  jeté, alors même que des centaines de millions de personnes souffrent de la faim.  

Reinhard Cordes, Directeur associé ONLYGLASS GmbH

Promouvoir l’entrepreneuriat chez les personnes les plus vulnérables – femmes, seniors, jeunes, immigrés, chômeurs ou handicapés – est une bonne piste pour améliorer l’emploi et renforcer la cohésion sociale. Ces personnes ont un potentiel énorme, et plusieurs méthodes permettraient de l’exploiter. 

Discussion sur les résultats des tests agronomiques des produits Engrais complexes en Éthiopie

OCP, un des leaders mondiaux des phosphates et produits dérivés, s’est résolument engagé à contribuer au développement durable de l’agriculture en Afrique et à contribuer à une réelle révolution verte du continent. 

Le Président Ali Bongo Ondimba s’est fixé comme objectif de faire du Gabon un pays émergent. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste ce projet et quels sont les moyens mis en oeuvre pour atteindre cet objectif ?

L’Université Internationale de Rabat (UIR) est devenue dès ses premières années d’existence un modèle d’établissement innovant bénéficiant d’une attractivité grandissante et d’une image de professionnalisme et de rigueur reconnue au niveau national et international.

La Banque centrale du Nigeria (CBN, Central Bank of Nigeria) a commencé en 2004 un exercice de consolidation des politiques visant à renforcer les banques et à en faire des pivots du développement économique. Grâce à des fusions-acquisitions et à l’augmentation de l’apport en capital, qui est passé de 2 à 25 milliards de nairas (minimum), le nombre de banques a été réduit de 89 à 25 en 2005, un nombre qui devrait bientôt atteindre 24. En outre, l’apport en capital total du secteur est passé de 3 à 5,6 milliards de dollars américains. 

Sponsorisé par la Société Africaine de Biocarburants et des Énergies Renouvelables

Sponsorisé par la BVRM

Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016