Quand le capital prend des risques

Direction de la science, de la technologie et de l'industrie

Le capital-risque constitue la source majeure de financement pour les entreprises nouvelles fondées sur la technologie. Ces dernières années, le marché du capital-risque a augmenté dans la plupart des pays de l’OCDE, les États-Unis occupant de loin la première position avec 8,7 milliards de dollars en parité de pouvoir d’achat investis sur ce marché en 1997. La majorité du financement correspond aux investissements opérés durant la phase d’expansion, bien que plus du tiers ait lieu durant la phase de démarrage.

Avec 1,5 milliard de dollars, le Royaume-Uni dispose également d’un marché important, mais les dépenses lors de la phase de démarrage sont peu élevées. Exprimé par rapport au PIB, c’est le Canada qui constitue le marché le plus important avec 1,4 milliard de dollars, suivi par les Pays-Bas, la répartition des dépenses durant les phases de démarrage et d’expansion étant identique à celle des États-Unis. Avec un total de 4,4 milliards de dollars, le marché du capital-risque de l’Union européenne représente la moitié de celui des États-Unis. Celui du Japon est encore très peu développé avec seulement 113 millions de dollars investis en 1997.La ventilation du capital-risque par secteur diffère d’un pays à l’autre. En 1997, les technologies de l’information et des communications ont absorbé plus de la moitié du capital-risque aux États-Unis, une part significative étant également destinée aux secteurs de la biotechnologie et de la santé. Ces industries de la « nouvelle économie » ne semblent pas avoir eu autant de succès auprès des investisseurs européens, les technologies de l’information et des communications ne représentant que 16 % des dépenses en capital-risque. Pour le Japon, elles ne sont que de 10 %.


Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017