Évolution de l’aide en Amérique latine et aux Caraïbes

Direction de la coopération pour le développement

En 1997, l’aide des pays du Comité d’aide au développement (CAD) en Amérique latine et aux Caraïbes s’est élevée à environ 4 milliards de dollars, ce qui représente plus de 10 % du total des versements bilatéraux. Avec 35 % des engagements, le Japon est devenu le premier bailleur de fonds, devant les États-Unis (20 %), l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne (6 % chacun). Les principaux bénéficiaires sont la Bolivie, le Pérou, le Nicaragua, le Salvador et le Guatemala.

Si le volume de l’aide est resté relativement stable depuis les années 60, la répartition sectorielle a beaucoup changé depuis dix ans. Tendance commune aux pays de la région : les services sociaux se taillent la part du lion avec 45 % de l’aide. Pour les deux principaux receveurs - Bolivie et Pérou, plus de 10 % chacun -, le réaménagement de la dette constitue une part importante de l’aide, mais dans d’autres pays comme le Guatemala, Haïti, le Nicaragua, (5 % chacun), l’aide va en priorité à l’éducation, la santé et les organisations de la société civile. L’agriculture absorbe plus de 60 % de l’aide en Équateur. Contrairement à ce qui prévalait il y a dix ans, l’aide affectée au réaménagement de la dette n’est plus une priorité au Brésil, où la quasi-totalité des fonds alloués va aux ressources en eau et à l’assainissement, ainsi qu’à l’agriculture et à l’énergie.Note : Pour les lecteurs qui souhaitent obtenir davantage d’information sur l’aide, sa ventilation en Amérique latine ou savoir dans quel autre pays elle est destinée, si elle est affectée à l’éducation ou à la santé et de quelle façon cela a évolué au cours du temps, il suffit de consulter le Système de notification des pays créanciers (SNPC) du Comité d’aide au développement (CAD). Le SNPC est la toute première banque de données statistiques qui contient des données financières sur les activités d’aide du CAD depuis 1973. On y trouve également des informations descriptives sur les projets. La fréquence des informations varie selon les agences d’aide. Certaines des données les plus récentes ont trait à des projets qui ont été approuvés un ou deux mois auparavant, tandis que d’autres seront fournis par des agences qui finalisent des projets approuvés en 1998. Les données du SNCP les plus récentes sont publiées par région. Les séries complètes sont disponibles en ligne. Pour plus d'informations, envoyez un e-mail à : dac.contact@oecd.org


Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017