L’impact des filiales étrangères sur l'économie nationale

Direction de la science, de la technologie et de l'industrie

Les études sur les investissements directs étrangers ne devraient pas se limiter au volume et à la valeur des stocks et des flux ; ils doivent aussi prendre en compte leur performance et leur contribution à l’activité économique des pays d’accueil.

Les chiffres les plus récents sur ce type d’informations datent de 1996. Les firmes étrangères implantées dans les pays de l’OCDE étaient responsables de 15 % de la production et de 10% de l’emploi, des chiffres en hausse depuis 1985 pour la plupart des pays. C’est en Irlande que les parts des filiales étrangères dans la production et l’emploi sont les plus élevées, avec respectivement 66 % et 48 %. Une situation contrastée par rapport au Japon où les entreprises sous contrôle étranger sont responsables de moins de 3% de la production et de seulement 1% de l’emploi. Leur rôle est également limité en Allemagne, aux États-Unis, en Finlande et en Turquie.


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017