De l’énergie à revendre

La question de l’efficacité des réseaux électriques, au centre de toutes les attentions, a tendance aujourd’hui à éclipser un autre sujet vital sur lequel les opinions divergent : la disponibilité des ressources énergétiques. Renewables Information 2003, que publie l’Agence internationale de l’énergie, montre que, ces 10 dernières années, les sources d’énergie renouvelable – solaire, hydraulique, éolienne et biomasse – ont gagné du terrain.

Ces énergies renouvelables ont progressé chaque année de 1,7 %, un chiffre légèrement supérieur à celui du gaz, du pétrole, du charbon et du nucléaire, à 1,4 %. Dans le cas des énergies solaire, éolienne et marémotrice, l’avancée est particulièrement forte, 19,1 % par an, bien que ces énergies assurent toujours moins de 0,1 % de l’approvisionnement énergétique total de la planète. L’hydraulique compte pour 2,2 %, tandis que la biomasse solide, à 10,4 %, domine les autres sources d’énergie renouvelables, en raison de la forte consommation domestique qu’en font les pays en développement.

Par ailleurs, Renewables Information révèle que, dans les régions situées hors de la zone OCDE, l’électricité renouvelable a suivi le rythme de croissance de la production globale d’électricité, alors que dans les pays de l’OCDE, elle est bien inférieure à la hausse de la production totale d’électricité.

Renewables Information en donne l’explication suivante : la croissance démographique est nettement plus forte dans les pays en développement que dans les pays de l’OCDE. Or, à mesure que le revenu des populations augmente, ces dernières passent du bois au charbon de bois puis au kérosène et au propane pour la cuisson des aliments. L’accès à l’électricité se fait, par exemple, dans le cadre de programmes d’électrification rurale. À l’avenir, par conséquent, c’est dans les pays non membres de l’OCDE que la production électrique connaîtra la plus forte croissance, électricité renouvelable comprise.

Quelles sont les perspectives pour le nucléaire ? D’après les Données sur l’énergie nucléaire 2003, que publie l’Agence pour l’énergie nucléaire, la contribution du nucléaire à la production totale d’électricité s’est légèrement tassée entre 2001 et 2002 et devrait encore décroître en 2005 et 2010, passant de 24,2 % en 2001 à 22 % en 2010. Pourtant, la production d’électricité nucléaire devrait progresser d’environ 5 % d’ici 2005 et 8 % d’ici 2010. A la fin de 2002, 362 tranches nucléaires étaient exploitées dans les pays de l’OCDE, et sept étaient en construction.

© L’Observateur de l’OCDE, N°239, Septembre 2003




Données économiques

PIB +0.6% T3 2017
Échanges exp +4.3% ; imp +4.3% T3 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017