L’innovation en Chine

OCDE Observateur

Une récente étude* sur l’emploi en Chine intitulée « Take our Workers, Please », décrit en détail les efforts que déploient les dirigeants chinois pour stimuler l’emploi dans une province rurale défavorisée.

Science, technologie et industrie : Perspectives de l’OCDEUne récente étude* sur l’emploi en Chine intitulée « Take our Workers, Please », décrit en détail les efforts que déploient les dirigeants chinois pour stimuler l’emploi dans une province rurale défavorisée. Mais les pouvoirs publics se servent également du ralentissement de la nouvelle économie à l’échelle mondiale pour tenter de faire revenir entre les quelque 400 000 à 500 000 Chinois partis étudier, travailler ou vivre à l’étranger au cours des 25 dernières années.Pour encourager le retour des talents expatriés, la Chine, à laquelle vient d’être octroyé le statut d’observateur au Comité de la politique scientifique et technologique de l’OCDE, vient de lancer un projet visant à transformer 100 universités en institutions de classe mondiale qui non seulement dispensent une formation supérieure, mais offrent également des emplois de professeurs et de chercheurs. Les entreprises et les parcs technologiques proposent aussi des salaires et des avantages concurrentiels.Cela étant, un véritable mouvement de retour de travailleurs hautement qualifiés prendra probablement plusieurs années. Un député de l’Assemblée populaire nationale (APN) [ChinaDaily.com d’octobre] expliquait que « de nombreuses entreprises multinationales ont fait leur entrée en Chine, bien d’autres suivront, et elles entreront inévitablement en compétition avec les chefs d’entreprise chinois dans leur recherche de personnel qualifié ». Selon la dernière édition des Perspectives de la science, de la technologie et de l’industrie de l’OCDE, les entreprises chinoises semblent miser désormais davantage sur la qualité et l’innovation que sur l’atout quantitatif. En 1999, quelque 46 000 publications chinoises ont été incluses dans le Science Citation Index (SCI), l’Engineering Index (EI) et l’Index to Scientific and Technical Proceedings (ISTP), soit un bond de 94 % par rapport à 1992. Le nombre de dépôts de brevets a aussi rapidement augmenté. Entre 1994 et 1999, le nombre de brevets accordés en Chine a progressé de 26 % par an, avec un pic de 47 % en 1999.Le nombre de brevets octroyés aux entreprises chinoises est toutefois disproportionné par rapport à celui des entreprises étrangères et seul un petit nombre des brevets accordés à des déposants chinois correspondent à des inventions, les modèles de fabrication et les dessins se taillant la part du lion. La Chine recueille de toute évidence les fruits de la présence d’experts et de travailleurs étrangers.* Far Eastern Economic Review, article de Ben Dolven, 27 février 2003.


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016