Soutien agricole

Dans la perspective de leur adhésion à l'UE, les économies en transition s'efforcent de réformer leur système agricole. Mais pour ce qui est du soutien à l'agriculture, la plupart d'entre elles ont d'ores et déjà opéré des réductions de sorte que leur niveau de soutien soit en dessous du niveau de leurs voisins de l’UE, comme le montre une nouvelle étude réalisée par l'OCDE. Et, malgré une augmentation en 2001 de l’estimation du soutien aux producteurs (ESP) dans les sept économies en transition non membres de l’OCDE, seule la Slovénie conserve un niveau de soutien supérieur à ceux des pays de l'OCDE et de l'UE.

Soutien agricoleDans la perspective de leur adhésion à l'UE, les économies en transition s'efforcent de réformer leur système agricole. Mais pour ce qui est du soutien à l'agriculture, la plupart d'entre elles ont d'ores et déjà opéré des réductions de sorte que leur niveau de soutien soit en dessous du niveau de leurs voisins de l’UE, comme le montre une nouvelle étude réalisée par l'OCDE. Et, malgré une augmentation en 2001 de l’estimation du soutien aux producteurs (ESP) dans les sept économies en transition non membres de l’OCDE, seule la Slovénie conserve un niveau de soutien supérieur à ceux des pays de l'OCDE et de l'UE.Dans la plupart des cas, la progression de l'ESP, qui mesure le soutien en pourcentage des recettes agricoles totales, a été très modérée en 2001, et reste très inférieur aux niveaux observés avant la réforme, où il était significativement plus élevé que la moyenne de la zone de l'OCDE. La transition s'est accompagnée d'une notable réduction globale des distorsions rencontrées dans le secteur agricole, indique le rapport Politiques agricoles dans les pays en transition - Évolution des mesures gouvernementales et du soutien. La Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovénie et la Russie doivent désormais mettre l'accent sur la réforme foncière, les infrastructures de marché et l'amélioration de la production commerciale, afin d'être en mesure de saisir les opportunités et de relever les défis, pour lesquels il sera nécessaire pour tous d’attirer des capitaux. La majorité des économies en transition conservent par ailleurs une population agricole plus importante que la moyenne observée dans la zone OCDE. En Roumanie par exemple, plus de 40 % de la population active est employée dans l'agriculture, contre quelque 8 % en moyenne dans les pays de l'OCDE. OCDE (2002), Politiques agricoles dans les pays en transition – Évolution des mesures gouvernementales et du soutien, Paris.


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017