Les risques dans l’assurance

Direction des statistiques

L’assurance est une activité très importante – les primes brutes émises dans les pays de l’OCDE se sont élevées à US$2.510 milliards en 2000, en progression de 6,4 % par rapport à l’année précédente. L’activité d’assurance se concentre pour près de moitié aux États-Unis, qui représentent 45,6 % du marché.

L’assurance est une activité très importante – les primes brutes émises dans les pays de l’OCDE se sont élevées à US$2.510 milliards en 2000, en progression de 6,4 % par rapport à l’année précédente. L’activité d’assurance se concentre pour près de moitié aux États-Unis, qui représentent 45,6 % du marché. La part des États-Unis est plus importante encore si l’on exclut l’assurance vie, où sa part de marché passe alors à 56,2 % sur un total de US$1.087,2 milliards. Les particuliers et les entreprises qui acceptent d’acquitter ces primes le font pour se prémunir contre toutes sortes de risques. Mais comment les assureurs s’organisent-ils pour être sûrs de pouvoir faire face à un nombre exceptionnellement élevé de sinistres, lorsque, par exemple, surviennent des événements comme le 11 septembre ou la pire inondation du siècle ? Pendant longtemps, la solution passait par la réassurance, où les assureurs empruntaient hors bilan pour desserrer la pression exercée sur leurs fonds propres exposés aux risques qu’ils portent. Mais, après une série de catastrophes majeures, un manque de financements peut renchérir le coût du capital sur le marché de la réassurance. C’est ce qui s’est produit aux États-Unis, après l’ouragan Andrew et le tremblement de terre de Northridge, vers le milieu des années 1990. Les assureurs se sont alors tournés vers des formules de titrisation des risques. La demande de ces titres représentatifs de risques a stagné vers la fin des années 1990. Mais les acteurs du marché s’attendent à ce que les événements du 11 septembre suscitent un regain d’intérêt pour ce type de produit, en particulier pour les « obligations catastrophes » destinées à couvrir des risques de catastrophes naturelles prédéfinies, par exemple un tremblement de terre ou un ouragan. OCDE, 2002, Annuaire des statistiques d’assurance 1993-2000, Paris 2002


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017