Quelques thèmes abordés lors des Ministérielles 1999

OCDE Observateur
 Perspectives et impératifs économiques : Les ministres ont demandé à l’Organisation d’étudier les causes des disparités des situations conjonctu-relles des grandes économies de l’OCDE et de mettre en évidence les facteurs et les politiques qui pourraient renforcer la croissance à long terme. S’inquiétant du niveau élevé de chômage dans certains pays de l’OCDE, ils se sont accordés à continuer de mettre en œuvre les réformes conformes à la Stratégie de l’OCDE pour l’emploi, qui vise notamment à favoriser la flexibilité des marchés du travail tout en maintenant des filets de protection sociale. Le développement durable : Les enjeux planétaires que représentent le changement climatique, la gestion durable des ressources naturelles et la préservation de la diversité biologique, constituent un objectif fondamental des pays de l’OCDE. Ces derniers continueront de coopérer avec les pays non membres pour améliorer les cadres d’action et les structures institutionnelles. Un rapport accompagné de recommandations doit être présenté en 2001. Système multilatéral et nouveau cycle de l’OMC : Les ministres ont réaffirmé que le système commercial multilatéral est un des piliers de l’économie mondiale et ont souscrit à la nécessité d’un nouveau cycle de négociations tout en soutenant l’adhésion rapide à l’OMC des pays ayant demandé à devenir membre et l’intégration et la participation croissantes des pays en développement et des pays en transition au système commercial multilatéral. La concurrence fiscale et le blanchiment des capitaux : Les ministres se sont félicités de la création du Forum sur les pratiques fiscales dommageables et attendent pour leur prochaine réunion un rapport sur l’identification des paradis fiscaux. Ils se sont également félicités du dialogue engagé entre l’OCDE et le Groupe d’action financière en vue d’étudier comment les systèmes antiblanchiment pourraient contribuer efficacement à la lutte contre les délits liés à la fiscalité, sans perdre de leur efficacité. Le commerce électronique : Le Plan d’action de l’OCDE sur le commerce électronique approuvé à Ottawa en octobre 1998 a servi de base à l’élaboration de nouvelles discussions et analyses techniques concernant notamment la fiscalité, les infrastructures de communication, la protection de la vie privée et la sécurité. Le ministres attendent avec intérêt la conférence de suivi qui se tiendra en octobre 1999. L’agriculture : La réforme des politiques agricoles a marqué des progrès, mais les niveaux globaux d’aide et de protection restent élevés, et des tensions et différends commerciaux persistent. Il faut veiller à ce que l’objectif à long terme de réductions progressives substantielles des mécanismes de soutien à ce secteur se poursuivent. Les ministres ont souscrit aux travaux de l’OCDE sur la gestion durable des ressources des pêcheries. La biotechnologie : Il importe de préserver la santé publique et l’environnement tout en permettant à chacun de bénéficier des progrès de la biotechnologie. L’OCDE devrait continuer à examiner les diverses dimensions de cette question.  La bonne gouvernance : Les ministres demandent à l’OCDE d’élaborer une proposition « d’initiative sur la bonne gouvernance » afin de mieux partager les résultats des activités actuelles de l’Organisation avec les pays non membres intéressés. Ces derniers ont approuvé les Principes de gouvernement d’entreprise de l’OCDE et se félicitent de l’achèvement des Examens par l’OCDE de la réforme de la réglementation. Lutte contre la corruption : Les ministres veilleront activement, par l’intermédiaire de l’OCDE, à une mise en œuvre efficace de la Convention sur la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers, entrée en vigueur le 15 février 1999. Ils demandent instamment à tous les gouvernements signataires qui ne l’ont pas encore fait de la ratifier et, dès que possible, de la mettre pleinement en œuvre. Relations avec les non-membres : Les ministres soulignent la nécessité d’un renforcement du dialogue sur les politiques à suivre et se sont félicités du dialogue engagé avec les pays non membres. L’OCDE reste ouverte à de nouveaux membres partageant les mêmes valeurs, tout en restant sélective et en maintenant de stricts critères d’adhésion. Les ministres comptent sur la conclusion prochaine de la procédure d’adhésion de la République slovaque à l’Organisation. Europe du Sud-Est :Les ministres s’engagent à ce que l’OCDE participe activement à l’effort de la communauté internationale, en fournissant aux pays touchés de la région, des conseils sur l’élaboration des politiques macro- économiques, structurelles et sociales, en aidant à mettre en place les cadres juridiques et institutionnels néces-saires, et en favorisant l’intégration dans l’économie régionale et mondiale. Le programmes de coopération de l’OCDE avec les pays de la région devront être renforcés et l’Organisation devrait lancer, lorsque les conditions s’y prêtent, des programmes avec les autres pays concernés. Développement : Les ministres se félicitent du renforcement du dialogue avec les institutions multilatérales en vue d’améliorer la coordination de l’aide. Ils ont noté la tendance à la baisse des niveaux de l’aide publique au développement ces dernières années et regrettent que les conditions n’aient pas encore été remplies pour conclure un accord sur le déliement de l’aide.


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016