La carte de la sécurité

OCDE Observateur

Depuis les événements du 11 septembre 2001, les dépenses publiques consacrées à la sécurité et aux opérations militaires ont été sensiblement accrues aux États-Unis et, dans une moindre mesure, dans d’autres pays de l’OCDE, afin de combattre le terrorisme.

Le total des dépenses publiques américaines affectées à la défense et à la police devrait progresser pour atteindre 3,4 % du PIB en 2002, contre 3,1 % en 2000 comme en 2001. Cette augmentation privilégie la défense, les dépenses militaires passant de 3,0 % du PIB à 3,3 %, le budget de la police restant stable à 0,1 % du PIB. Cela étant, un certain nombre d’autres pays ont renforcé le budget de leur police, ces dépenses devant être portées à 1,6 % du PIB italien en 2002 contre 1,5 % en 2001, alors que les dépenses consacrées à la police britannique sont passées à 0,9 % du PIB pour 2001 et 2002, contre 0,8 % en 2000. Certains pays n’ont pas renforcé leurs dépenses publiques de sécurité, mais ont redéployé des ressources de budgets existants pour mieux se préparer à des initiatives de lutte contre le terrorisme et les financer. L’Allemagne, par exemple, a adopté un ensemble de mesures anti-terroristes équivalent à 0,1 % du PIB. Le total des dépenses publiques affectées par la France à sa défense et sa police devait reculer légèrement de 2,9 % du PIB en 2001 à 2,8 % en 2002, les sommes consacrées à la police restant inchangées à 0,3 % et le budget de la défense revenant de 2,6 % à 2,5 %. Dans ce domaine, les dépenses du secteur privé devraient, elles aussi, augmenter afin d’améliorer la sécurité des installations, des salariés et de l’information. Une estimation récente chiffre ces dépenses à US$40 milliards. Pratiquement la moitié de cette somme sert à financer la présence de vigiles et d’autres employés des services de protection.


Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017