Communiqué ministériel

Principaux points du communiqué intitulé Un développement durable pour l’avenir, publié par les ministres des pays de l’OCDE, à l’issue de leur réunion annuelle de deux jours tenue à Paris le 17 mai :

L’OCDE et le monde : Les ministres ont approuvé la coopération de l’Organisation avec les pays non membres et se sont félicités de l’intérêt grandissant que suscite la participation à ses travaux. Les discussions menées avec les pays non membres ont contribué à raffermir la confiance dans le système commercial multilatéral et permis de franchir une étape vers le lancement de nouvelles négociations à l’OMC. Le Forum 2001 de l’OCDE a été l’occasion d’un dialogue multilatéral efficace qui a apporté une précieuse contribution aux travaux de l’Organisation.

Développement durable : Le développement durable est un objectif fondamental de l’OCDE et des pays membres qui ont une responsabilité particulière à assumer, en montrant la voie du développement durable à l’échelle planétaire. Ils veilleront à ce que des stratégies de développement durable soient en cours, dans tous les pays de l’OCDE lors du Sommet mondial sur le développement durable qui aura lieu en septembre 2002 à Johannesburg . L’OCDE élaborera des indicateurs convenus pour mesurer les progrès accomplis en matière de développement durable et rendra compte de l’avancement des travaux aux ministres, en 2002. Ceux-ci ont déjà identifié le changement climatique comme le défi mondial le plus urgent dans le domaine de l’environnement et ont demandé à l’OCDE de poursuivre sa contribution à l’analyse et au dialogue international sur ces questions.

L’amélioration de la cohésion sociale est un objectif fondamental du développement durable et les conséquences du vieillissement de la population demeurent une préoccupation majeure pour les économies de l’OCDE. Les pays membres doivent examiner d’urgence les obstacles auxquels se heurtent le recrutement, la reconversion et le maintien en activité des salariés âgés. Les ministres attendent avec intérêt les travaux de l’OCDE sur ce sujet. La question des migrations revêt une urgence de plus en plus aiguë. Les ministres attendent de l’OCDE qu’elle approfondisse et amplifie son analyse sur les effets économiques et sociaux des migrations, notamment en matière de mobilité internationale des salariés à tous les niveaux de qualification.

Croissance, technologie et capital humain : Les ministres ont adhéré aux principales conclusions du rapport intitulé La nouvelle économie : mythe ou réalité ? Les travaux consacrés au Projet sur la Croissance sont essentiels vu l’intérêt porté à l’amélioration de ses résultats. L’OCDE poursuivra son analyse, renforcera ses évaluations comparatives et ses révisions mutuelles des réformes structurelles. Elle approfondira ses travaux sur le rapport entre la croissance et le développement durable pour en rendre compte aux ministres en 2003.

Gouvernance : Renforcer l’efficacité et la cohérence de la gouvernance publique demeure une priorité. L’OCDE devrait continuer d’apporter une contribution essentielle par son dialogue avec les pays non-membres sur la gouvernance publique. Les ministres ont invité l’OCDE à approfondir l’examen des problèmes posés et des possibilités offertes par l’administration informatique. Ils soutiennent les travaux de l’OCDE visant à établir des principes et des pratiques recommandables pour la réglementation des fonds de retraite privés. La lutte contre la corruption demeure hautement prioritaire. Le suivi de l’application de la Convention Contre la Corruption et des Recommandations attenantes doit être renforcé et mené rigoureusement . Les ministres ont encouragé les efforts réalisés pour associer un large éventail de pays non membres à la lutte contre la corruption. Ils ont pris note des travaux entrepris sur les pratiques fiscales dommageables et attendent avec intérêt les conclusions du projet de l’OCDE.

Entreprises : gouvernance et responsabilité : Les ministres attendent avec intérêt les travaux analytiques et l’échange d’informations entre pays membres dans le cadre de la préparation de la première évaluation des Principes de gouvernance d’entreprise de l’OCDE qui aura lieu en 2005. Les ministres ont réaffirmé leur attachement aux Principes Directeurs conçus pour les entreprises multinationales et se sont déclarés favorables à de nouveaux travaux analytiques sur la responsabilité des entreprises.

Investissement international : Le Forum mondial de l’OCDE sur l’investissement denovembre 2001 et la Réunion de Haut Niveau des Nations Unies sur le financement du développement qui aura lieu au Mexique en 2002, bénéficieront des travaux d’analyse de l’OCDE sur l’investissement direct étranger.

Système commercial multilatéral : Les ministres sont attachés au lancement, lors de la Conférence ministérielle de l’OMC qui se tiendra en novembre, d’un nouveau cycle mondial de négociations commerciales multilatérales. Et ils s’engageront de façon constructive dans ce sens avec tous les pays au sein de l’OMC. Les ministres ont appelé tous les membres de l’OMC à rechercher des moyens de répondre aux demandes et aux préoccupations des pays en développement et d’instaurer la confiance à mesure que progressent les préparatifs de la Conférence de Doha. Les ministres ont salué les efforts menés par l’OCDE pour promouvoir une plus grande cohérence entre les politiques des échanges et de la coopération pour le développement et ont déclaré attendre avec intérêt un rapport d’étape en 2002.

Construction navale : Les ministres ont invité l’OCDE à redoubler d’efforts pour étudier des solutions permettant d’instaurer des conditions normales de concurrence dans la construction navale et ont encouragé les pays concernés à l’extérieur de l’OCDE à participer à ces travaux.

Sécurité des aliments : En coopération avec d’autres organisations internationales, l’OCDE contribuera à l’analyse des problèmes généraux de la sécurité des aliments et au dialogue sur les politiques à suivre en la matière.

Sciences du vivant et biotechnologie : Les ministres ont souligné l’importance de la diversité biologique et de la mise à disposition de tous des statistiques sur la biodiversité. Ils attendent avec intérêt les progrès des travaux de l’OCDE sur les questions résultant du séquençage du génome humain.

Coopération pour le développement : Les ministres ont accueilli avec satisfaction la Recommandation sur le déliement de l’aide aux pays les moins avancés et ont encouragé l’Organisation à approfondir ses travaux sur la cohérence des politiques et le développement.

Secrétaire général : Les ministres ont félicité Donald Johnston pour le renouvellement de son mandat au poste de Secrétaire général pour cinq ans et l’ont invité à aller de l’avant dans le programme de réforme afin de préparer l’OCDE à faire face aux grands enjeux des dix prochaines années et au-delà.

© L’Observateur de l’OCDE, Nº228, Septembre 2001




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016