En bref - novembre 2009

OCDE Observateur

Progrès en cours; Economie; Dures réalités

Progrès en cours
Économie
Dures réalités


 

 

 

Progrès en cours

Forum mondial de l’OCDE

En octobre, le troisième Forum mondial de l’OCDE : « Statistiques, Connaissances, Politiques » a réuni économistes de premier plan et décideurs politiques à Busan, en Corée, pour aller de l’avant dans la mise en place de nouveaux indicateurs du progrès.

« Ce que nous mesurons affecte ce que nous faisons, et nous n’avons pas su mesurer ce qu’il fallait, » a expliqué Joseph Stiglitz au Forum. Le Prix Nobel de l’économie a souligné le besoin de remplacer le PIB et le PNB, qui mesurent l’activité des marchés plutôt que le bien-être des individus, par de nouveaux indicateurs du progrès.

Le Secrétaire general de l’OCDE, Angel Gurría, a exprimé la même conviction, déclarant que « les ressources économiques ne sont pas les seules ressources importantes ». « Pour appréhender le bien-être, a-t-il insisté, nous devons mesurer les attentes des individus et leur niveau de satisfaction, la façon dont ils emploient leur temps, leur travail, rémunéré ou non, leurs capacités, leurs relations sociales, leur implication politique et leur participation à la vie publique. »

Au-delà de la discussion sur l’introduction de mesures subjectives du progrès, les participants ont aussi discuté de la mesure du développement durable et de la « croissance verte ». M. Stiglitz a proposé de calculer un « PNB vert », en mesurant la destruction des ressources naturelles induite par la croissance économique.

Lord Richard Layard, du Centre for Economic Performance de la London School of Economics, a suggéré que seuls des changements radicaux pourraient permettre des avancées réelles. « On ne peut se défaire de l’emprise du PIB qu’en faisant quelque chose de différent, » a-t-il dit. « Nous devrions estimer les biens d’après la valeur que leur attribuent les gens, au lieu de nous fonder sur notre point de vue extérieur. »

Pour plus d’informations, voir www.oecdworldforum2009.org 

 

Économie

Les indicateurs composites avancés (ICA)
de la zone OCDE ont continué à augmenter en septembre pour atteindre 3,4 points de plus que l’année dernière, indiquant une possibilité de reprise et d’expansion pour certains pays. L’ICA de l’Italie a augmenté de 1,3 points en septembre, 10,8 points de plus que l’année dernière. La France, le Royaume-Uni et la Chine ont également montré des signes encourageants, avec un ICA supérieur d’au moins 7 points à celui de septembre 2008. L’ICA des États-Unis a augmenté de 1,4 points, 1,4 points de plus qu’en août et que l’année dernière, alors que l’ICA du Japon a augmenté de 1,3 points, mais baissé de 0,7 points par rapport à l’année dernière.



Le chômage dans la zone OCDE s’est maintenu à 8,6 % entre août et septembre, alors qu’il était à 6,3 % en septembre 2008. Mais de nouvelles données provenant des États-Unis montrent qu’il faudra sans doute attendre un peu pour voir une reprise de l’emploi. Le chômage aux États-Unis a augmenté de 0,4 points par rapport à octobre, atteignant les 10,2 % et dépassant les 10 % pour la première fois depuis 1983. Dans la zone euro, le chômage était de 9,7 %, supérieur de 0,1 point de pourcentage par rapport au mois d’août, et de 2 points de pourcentage par rapport à septembre 2008. Au Japon, le chômage est passé de 5,5 % en août à 5,3 %, mais était encore supérieur de 1,3 point de pourcentage à son niveau de septembre 2008.

En septembre 2009, la zone OCDE a connu -0,3 % d’inflation par rapport à l’année dernière, allant de pair avec une chute de -13,9 % des prix à la consommation de l’énergie et une chute de -0,4 % des prix de la nourriture par rapport à septembre 2008. L’indice des prix à la consommation (IPC) américain a chuté de -1,3 % par rapport à l’année dernière, alors que la différence en août était de -1,5 %. Au Japon, l’IPC a diminué pour le troisième mois consécutif, accusant une chute de -2,2 % par rapport à 2008, alors que, dans la zone euro, l’inflation a diminué de -0,3 % par rapport à l’année dernière.

Après que les volumes d’échange de marchandises des pays du G7 aient chuté au cours du dernier trimestre 2008 et du premier trimestre 2009, la tendance s’est inversée, la croissance du volume d’échanges se stabilisant au cours du deuxième trimestre 2009. Par rapport au deuxième trimestre 2008, la croissance des exportations des pays du G7 s’est stabilisée à 0,8 % au deuxième trimestre 2009, alors que les importations ont diminué de -2,5 %. Par rapport à l’année dernière, la croissance du volume d’échanges s’est stabilisée à -23,3 % pour les exportations et à -19,0 % pour les importations.

 

Dures réalités



Le ministre irlandais des Finances, Brian Lenihan, s’entretient avec le Secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, lors du lancement de L’Étude économique de l’Irlande 2009 de l’OCDE (www.oecd.org/irlande) à Dublin début novembre. Le Secrétaire général a adressé un message sans équivoque au pays, l’un des membres de l’OCDE les plus durement frappés par la crise économique mondiale. Alors que le taux de chômage devrait atteindre les 14 %, le gouvernement irlandais devrait limiter les indemnités chômage à mesure que les salaires diminuent, et accélerer ses programmes actifs du marché de l’emploi. Le gouvernement devrait aussi réduire ses dépenses de services publics, étendre la fiscalité et renforcer la régulation du secteur financier.

 

©L'Observateur de l'OCDE n° 274, octobre 2009

 




Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016