Passer à l’heure Twitter

« Les tweets de l'OCDE ? Ça décoiffe ! » s'exclamait un commentaire posté récemment sur le compte Twitter de l'OCDE, sans doute surpris que l'OCDE, connue pour ses longs rapports approfondis, se soit également emparée de cet outil participatif.

Selon Alison Benney, de la division des relations avec les médias, la limite de 140 caractères imposée à tous les messages Twitter est un format adapté aux besoins de l'OCDE : « Non seulement nos statistiques et nos communiqués de presse sont faciles à disséminer, par des abréviations et des liens, explique-t-elle, il est aussi très simple de dialoguer à leur sujet, ou de contacter nos experts pour un suivi plus approfondi. » L'OCDE a ouvert son compte Twitter en mars 2009, et plus de 800 uilisateurs suivent ses messages. C'est l'une des récentes éclosions de l'OCDE sur les plates-formes participatives, parallèlement à Facebook, YouTube et Flickr. L'Observateur de l'OCDE a également facilité l'utilisation et la diffusion de ses articles par les principaux sites communautaires et participatifs depuis 2007. L'OCDE est très suivie pour ses « tweets » économiques. Ainsi, lorsque les données sur les tarifs de téléphonie mobile ont été publiées, elles ont suscité une controverse sur les méthodes de calcul utilisées, à laquelle les auteurs du rapport ont pu répondre en ligne très rapidement.

Les « tweets » (ou « gazouillis ») récents de l'OCDE, pour l'instant uniquement en anglais, comprennent notamment des liens sur les statistiques de la santé (« Hôpitaux chers et marques pharmaceutiques expliquent en partie pourquoi le système de santé US est si coûteux ; voir pdf OCDE http://bit.ly/3gmvI5 ») et des citations de M. Gurría (« Rien de moins qu'une révolution, dit M. Gurría, OCDE, à propos des progrès sur le secret bancaire et la fraude fiscale, rapport 2009 paru aujourd'hui http://bit.ly/QqDy5 »).

La communauté grandissante d'utilisateurs des « tweets » de l'OCDE (journalistes, ONG, responsables politiques, entreprises, etc.) n'est sans doute pas aussi importante que celles qui suivent les grandes vedettes (Martha Stewart, par exemple, « gouroue » américaine de la cuisine et de l'art de vivre, est suivie sur Twitter par 1,5 millions de personnes), mais elle est très dynamique, reprenant fréquemment les « tweets », notamment sur des sujets frappants, comme le fait que « la fabrication d'un t-shirt nécessite 2 700 l d'eau, » tiré d'un récent Essentiel de l'OCDE sur le développement durable.

Au final, le dialogue est le moteur de Twitter, que ce soit pour discuter du coût réel des t-shirts ou de la manière de les décorer.

Suivez-nous sur www.twitter.com/OECD

©L'Observateur de l'OCDE n° 274, octobre 2009




Données économiques

PIB +0.5% T2 2019
Échanges exp -1.9% ; imp -0.9% T2 2019
Inflation annuelle 1.6% septembre 2019
Chômage 5.1% août 2019
Mise à jour: 6 novembre 2019

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019