Bilan de santé

Cliquer pour agrandir

Il arrive à tout le monde de repousser un rendez-vous chez le médecin ou le dentiste, mais combien d'entre nous renoncent à un bilan de santé, à un traitement ou à suivre une ordonnance parce que cela coûte trop cher ? Beaucoup trop, semble-t-il, et il ne s'agit pas seulement de personnes à faibles revenus.

Plusieurs raisons expliquent cette situation, comme le manque de professionnels de santé, l'éloignement des centres médicaux ou les délais d'attente excessifs. Mais le coût élevé des soins reste le principal obstacle pour les adultes défavorisés sur le plan socio-économique, parce que leur revenu est insuffisant, qu'ils n'ont pas de couverture sociale ou du fait de facteurs raciaux ou ethniques.

Aux États-Unis, les personnes ayant un revenu inférieur à la moyenne sont près de 10 fois plus nombreuses qu'aux Pays-Bas à faire état de besoins médicaux non satisfaits, et toujours pour des raisons financières (voir graphique). Aux États- Unis, avoir une assurance maladie constitue souvent le facteur déterminant : les adultes ayant un revenu inférieur à la moyenne et pourvus d'une assurance maladie déclarent rencontrer beaucoup moins de difficultés financières pour accéder aux soins que leurs homologues non assurés. Selon des études récentes, près de 100 millions d'Américains possèdent une couverture médicale insuffisante ou n'en ont pas, alors qu'aux Pays-Bas, la couverture sociale et médicale est de fait universelle.

Voir les travaux de l'OCDE sur la santé sur www.oecd.org/sante

Voir aussi le site du Département de l'Emploi, du Travail et des Affaires sociales consacré aux politiques sociales sur www.oecd.org/els/social-fr

©L'Observateur de l'OCDE n° 273, juin 2009




Données économiques

PIB +0.6% T3 2017
Échanges exp +4.3% ; imp +4.3% T3 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017