Pologne : 10ème anniversaire

Jaroslaw Kaczynski, Premier ministre de Pologne (à droite), accueille le Secrétaire général Angel Gurría ©Gouvernement polonais

« L’une des transitions les plus remarquables de l’histoire récente » : le Secrétaire général Angel Gurría a ainsi décrit l’évolution de la Pologne depuis la fin de la guerre froide, lors de son allocution à la conférence célébrant le 10ème anniversaire de l’adhésion de ce pays à l’OCDE, le 23 novembre 2006 à Varsovie.
Alors qu’un nouvel élargissement est envisagé, « nous gardons très présent à l’esprit l’exemple de la Pologne », a dit le Secrétaire général.M. Gurría a brièvement rappelé l’histoire récente de la Pologne et les changements structurels qui y ont suivi la fin du communisme. En rejoignant l’OCDE en 1996, la Pologne a pu mieux s’intégrer dans la sphère internationale et accéder à l'expérience des autres membres.Pour M. Gurría, « la Pologne symbolisait en outre avec force un monde en pleine évolution », en référence aux autres pays d’Europe centrale, à la Corée et au Mexique, son propre pays, qui ont rejoint l’OCDE à peu près au même moment.Le Secrétaire général a souligné les progrès de la Pologne : taux de croissance soutenu – quelque 4 % par an depuis 1995 –, main-d’oeuvre qualifiée et fort investissement étranger. Le nombre d’étudiants dans l’enseignement supérieur a quasiment quintuplé depuis 1991, et grâce à son investissement dans l’éducation, « la Pologne jette les bases de sa croissance future et du renforcement à venir de sa compétitivité ». M. Gurría a également décrit le rôle de l’OCDE dans cette réussite, qui a commencé avant l’adhésion avec le programme Partenaires pour la transition. Au cours des années, l’Organisation a contribué à l’instauration d’un système fiscal moderne en Pologne, à la réforme du droit de la concurrence et des retraites, et à la lutte contre l’inflation. La réforme du marché du travail et la gouvernance publique ont également bénéficié des conseils de l’OCDE.Le Secrétaire général a rappelé que des défis demeuraient, avec un chômage persistant, des dépenses publiques et une fiscalité élevées, et une forte émigration. La lutte contre la corruption représente un autre défi, et M. Gurría a insisté sur la nécessité de faire de la Pologne « un site plus attractif pour la création d’entreprises et d’emplois ». Les réformes ne sont pas aisées à mettre en oeuvre, et la mission de l’OCDE était de « faire en sorte que les autorités puissent mettre en oeuvre les réformes nécessaires sans perdre le soutien des électeurs », a remarqué M. Gurría. Il a conclu en réaffirmant que l’OCDE se tenait prête à soutenir la Pologne « dans tous les domaines où les progrès se font attendre ».Le discours complet, « Une ambition pour la Pologne : rejoindre les économies les plus avancées du monde » est disponible sur www.oecd.org/discours.©L’Observateur de l’OCDE, n°258/259, décembre 2006


Données économiques

PIB +0.5% T3 2019
Échanges exp -0.7% ; imp -0.9% T3 2019
Inflation annuelle 2.1% décembre2019
Chômage 5.1% décembre 2019
Mise à jour: 18 février 2020

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

<b>Abbonez-vous!</b>

Pour votre edition
de l’Observateur de l’OCDE livré en anglais chez vous



Edition Q2 2019

Editions précédentes

Ne manquez pas

  • "D’ordinaire, il faut des livres ou des discours pour changer notre regard. Cette fois, c’est un site Internet qui vient révolutionner notre vision de l’Afrique urbaine. Lancé jeudi 22 novembre dans le cadre du huitième sommet Africités, à Marrackech, Africapolis.org arrive comme un outil majeur pour comprendre la ville africaine de 2018 et anticiper celle de 2050." Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici.
  • Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York.
  • Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Retour sur ce qu’il expliquait à propos des problèmes de biais d’algorithmes de l’IA à l'OCDE en octobre 2017. Cliquez ici pour regarder le vidéo.
  • Le 24 janvier, la Barbade, la République de Côte d’Ivoire, la Jamaïque, la Malaisie, le Panama et la Tunisie ont signé la Convention multilatérale BEPS, portant à 78 le nombre de signataires. Cette Convention renforce les conventions fiscales existantes et restreint les possibilités d’évasion fiscale par des entreprises multinationales.
  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2019