Bonne gouvernance dans les pays arabes

Le Secrétaire général de l’OCDE, Donald J. Johnston a rencontré, conjointement avec des ministres et de hauts responsables des pays de l’OCDE, des chefs de gouvernement et des ministres de pays arabes lors d’une conférence organisée en Jordanie les 6 et 7 février 2005, sur les bords de la Mer Morte, pour officialiser le lancement d’un ambitieux programme en faveur de la bonne gouvernance à l’appui du développement de la région.
Cette manifestation a inauguré le programme intitulé « La bonne gouvernance à l’appui du développement des pays arabes », mis sur pied par les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) avec le soutien de l’OCDE et du Programme des Nations unies pour le développement. Au travers de ce programme, les pays arabes visent à appuyer, au niveau régional, le processus de réforme de la gouvernance et instaurer les conditions nécessaires au développement économique et social de l’ensemble de la région. Il a été approuvé par 16 pays arabes lors d’une conférence ministérielle organisée par le Royaume de Jordanie à Amman, le 26 septembre 2004.De nombreuses organisations régionales et multilatérales – dont la Ligue arabe, la Banque mondiale et l’Union européenne – ainsi que le secteur privé et la société civile coopéreront à la mise en oeuvre de ce programme axé sur la mise au point et l’exécution d’un ensemble de réformes. Six groupes de travail, présidés par un pays du MENA et co-présidés par un pays de l’OCDE, soutiendront les efforts de réforme engagés au niveau national en s’appuyant sur la coopération régionale et en offrant aux responsables des pays arabes la possibilité d’établir des contacts avec un vaste réseau d’homologues de divers pays. Leurs activités s’organiseront autour de six thèmes : fonction publique et intégrité ; administration électronique, simplification administrative et réforme de la réglementation ; gouvernance des ressources publiques ; mise à disposition des services publics ; rôle de la justice et respect du droit ; société civile et médias.Pour participer à ces travaux, les pays candidats devront montrer leur détermination à entreprendre des réformes ambitieuses et à se soumettre à un processus de suivi et d’examen conduit par des pays arabes avec le concours de pays de l’OCDE.Le programme s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus vaste, lancée à l’instigation des pays arabes sous le nom d’Initiative MENA-OCDE sur la gouvernance et l’investissement à l’appui du développement. En effet, l’autre volet, constitué par le Programme sur l’investissement, vise à renforcer l’attrait de la région aux yeux des investisseurs étrangers.M. Johnston a salué cette initiative, considérée comme un exemple de ce que peut faire l’OCDE pour aider les pays à réaliser leurs objectifs de développement économique en mettant à profit les dispositifs de suivi et d’examen par les pairs sur lesquels se fondent les travaux entrepris par l’Organisation dans le cadre de son réseau de comités spécialisés. « L’OCDE a une grande expérience de ces mécanismes qu’elle utilise depuis de nombreuses années », a indiqué le secrétaire général de l’OCDE. « Nous sommes très honorés que nos partenaires arabes nous demandent de mettre cette expérience à leur disposition ». Pour de plus amples renseignements sur l’Initiative MENA-OCDE et pour recevoir un exemplaire du discours prononcé par M. Johnston, consulter : www.oecd.org/gov-fr ou adresser un courrier électronique à observer@oecd.orgL'Observateur de l'OCDE n°248, mars 2005


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • G20: « Le temps est venu d’accroître les dépenses publiques » (Le Monde)
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)
  • Pourquoi les fils d’immigrés ne réussissent-ils pas à l’école aussi bien que leurs sœurs? Un article du journal Le Monde.
  • L'intégration rapide des réfugiés est la clé de la croissance économique en Europe, selon le FMI et l'OCDE, présents à Davos, le forum économique mondial qui se déroule du 20 au 23 janvier. Lire l'article du Monde ici.

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo
  • "Nous avançons à une vitesse d'escargot" sur le climat, estime Ban Ki-moon. Le secrétaire général des Nations Unies confie au journal Le Monde son optimisme sur la conclusion d’un accord international permettant de contenir le réchauffement en cours, en dépit des obstacles.
  • La France est "l'un des pays où l'anxiété en classe est la plus fortement ressentie" explique Eric Charbonnier, analyste à l'OCDE.
  • Après le vote des mesures sociales demandées par l'Union européenne et le FMI, prévu pour le 22 juillet au soir, le gouvernement grec "va reprendre immédiatement les négociations avec les institutions, UE, BCE et FMI, qui doivent durer jusqu'au 20 août au plus tard".
  • Peut-on réduire l'immigration légale? Le député français de l’Yonne Guillaume Larrivé, membre de l'opposition, a proposé que les parlementaires fixent des plafonds d’immigration annuels. Thomas Liebig, spécialiste des migrations internationales à l’OCDE, analyse cette proposition pour le journal La Croix.
  • "Les 40% les plus pauvres, les classes moyennes, manquent de moyens pour investir dans le capital humain", explique à L'Express l'économiste Michael Förster, spécialiste des inégalités à l'OCDE.
  • La lutte contre le travail au noir franchit un nouveau seuil. Selon le bilan 2014 publié par Les Echos, le montant total des redressements imposés par les Urssaf pour « travail dissimulé » s’est élevé à 401 millions d’euros, contre 320 millions l’année précédente.
  • Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon rallie le soutien de l’OCDE: « 2015 est une année des plus cruciales pour l’humanité ».

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2016