Australie

Créer un cercle vertueux

©Australian Government

Le gouvernement australien s’efforce de mettre en place une « coalition » sociale rassemblant les familles, les communautés, les organisations non gouvernementales, les entreprises et les administrations pour bâtir et soutenir des structures familiales fortes et réactives. Le rôle des pouvoirs publics est double : favoriser l’économie et prendre des mesures sociales pour aider les individus, les familles et les communautés à satisfaire leurs aspirations et à surmonter leurs difficultés.
Grâce à nos bonnes performances économiques récentes et aux excédents budgétaires que nous avons pu dégager, nous sommes en mesure de distribuer aux familles un dividende social en hausse sous la forme d’un meilleur financement et d’une meilleure qualité des soins de santé, de l’éducation et de l’aide aux familles. Grâce à une solide économie, un gouvernement responsable peut assurer ces prestations sans mettre à la charge de la prochaine génération le financement des services d’aujourd’hui.L’Australie a les moyens de relever les défis du vieillissement de sa population. Son système de retraite s’appuie sur l’épargne obligatoire au moyen de cotisations patronales au régime de retraite professionnel, de cotisations volontaires de retraite (aidées par de généreux avantages fiscaux et par un abondement en faveur des bas revenus) et d’autres formules d’épargne privée. Le pilier de base est la pension de vieillesse à financement public, destinée aux plus démunis. Nous nous sommes engagés à agir pour aider les parents à concilier leur vie professionnelle et leurs responsabilités familiales. Nous avons mis en place un système qui oblige chaque ministre à prendre en compte l’impact de ses nouvelles propositions sur les familles. S’agissant des ruptures relationnelles, nous aidons les familles par des programmes qui enseignent aux couples comment surmonter les périodes difficiles.Notre Programme national pour la petite enfance met en place un cadre qui améliorera l’intégration des services de soutien dans des domaines tels que la santé ou la scolarité et l’accueil des enfants en bas âge, et qui engendrera des communautés accueillantes pour les enfants. Nous offrons des solutions qui s’adaptent aux évolutions de la vie familiale, par exemple en accordant des allocations familiales aussi bien aux parents qui travaillent qu’à ceux qui restent au foyer et en proposant des services d’accueil de l’enfance abordables et de qualité ; nous aidons aussi financièrement les personnes qui s’occupent de personnes âgées et de handicapés.Notre oeuvrons à ce que l’économie soit performante, et profite ainsi aux individus, aux familles et à l’ensemble de la société. En retour, un bon encadrement social favorise l’activité et la prospérité économiques. Ainsi, un cercle vertueux se construit.© L'Observateur de l'OCDE No. 248, mars 2005 Voir les réponses de cinq autres ministres de l'OCDE : Aart Jan de Geus, ministre des Affaires sociales et de l’Emploi des Pays-Bas et président de la réunion des ministres des affaires sociales des pays de l’OCDE de 2005 ; Ulla Schmidt, ministre fédéral allemand de la Santé et de la Sécurité sociale ; Geun Tae Kim, ministre de la Santé et des Affaires sociales de la Corée et co-président de la Réunion de 2005 ; Berit Andnor, ministre des Affaires sociales de la Suède ; Wade F. Horn, secrétaire responsable de l’enfance et de la famille au Département de la santé et des affaires sociales (HHS) des États-Unis.


Données économiques

PIB +0,7% T2 2017
Échanges exp +1.4% ; imp +1.7% T1 2017
Inflation annuelle 2,3% septembre 2017
Chômage 5.7% septembre 2017
Mise à jour: 14 nov 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Suite aux révélations des Paradise Papers, Pascal Saint-Amans, Directeur du Centre de politique et d'administration fiscales de l'OCDE, s’exprime sur France Inter. Un éclairage essentiel sur ce « scandale de la légalité », l’ampleur de l’optimisation fiscale, et le travail très concret de l’OCDE. A ne pas manquer.
  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017