Argentine : l'école en crise

Courrier des lecteurs
Votre rapport Regards sur l’éducation 2004 met en évidence le sérieux retard des étudiants argentins, non seulement par rapport à ceux des pays de l’OCDE, mais aussi par rapport à ceux de certains pays « émergents ». Trouver un emploi relève du parcours du combattant pour un nombre croissant de jeunes argentins dont le faible niveau d’instruction sape les perspectives d’évolution économique du pays. Dernièrement, les chefs d’entreprise locaux déploraient la pénurie de candidats compétents, même pour les emplois exigeant un faible niveau de qualification.
Une enquête réalisée récemment par le ministère de l’Éducation a souligné l’asymétrie actuelle entre l’offre et la demande sur le marché argentin du travail. Plus de 80 % des offres d’emploi publiées dans les quotidiens de Buenos Aires demandent des diplômés du 2ème cycle du secondaire, niveau que la majorité des chômeurs indemnisés n’ont pas atteint.Parmi les personnes en âge d’avoir un diplôme de fin d’études secondaires, à peine 41 % en sont titulaires, contre une moyenne de 81 % pour les pays de l’OCDE. Mais outre l’inquiétude suscitée par le taux de déscolarisation, tant chez les éducateurs que chez les employeurs ou dans les pouvoirs publics, la faible maîtrise des savoirs fondamentaux des élèves qui restent scolarisés est une source de grande préoccupation.En Argentine, les jeunes de 15 ans veulent réussir comme tout un chacun. La plupart de ceux à qui on pose la question espèrent devenir des travailleurs hautement qualifiés vers l’âge de 30 ans. Ne réduisons pas leurs espoirs à néant. Les entrepreneurs locaux devraient investir davantage dans ce capital « dormant ». Après tout, c’est l’avenir de l’Argentine qui est en jeu.Jorge San Pedro, Buenos Aires © L’Observateur de l’OCDE, N°244, Novembre 2004


Données économiques

PIB +0,43% T1 2017
Échanges exp +3,0% ; imp +4,0% T1 2017
Inflation annuelle 2,4% avril 2017
Chômage 6,008% mars 2017
Mise à jour: 22 juin 2017

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017