Vive les nanotechs !

OCDE Observateur

Cliquer pour agrandir

L’importance accordée dans les programmes scientifiques nationaux des pays de l’OCDE aux activités de recherche et développement (R&D) sur les nanotechnologies ne cesse de croître en terme de financements publics comme privés qui leur sont alloués. À ce titre, les États-Unis, l’Europe et le Japon dépensent chacun entre US$500 millions et US$1 milliard par an.

En 2003, les États-Unis ont promulgué une loi sur la R&D dans le domaine des nanotechnologies au XXIe siècle, qui autorise US$3,7 milliards de subventions fédérales sur trois ans à partir de 2005 pour financer des projets menés sous l’égide de la National Nanotechnology Initiative (NNI), un programme fédéral de R&D créé en 2001. À elle seule, le financement public destiné à la NNI devrait être porté à US$886 millions pour l’année 2005, soit environ 3 % des dépenses gouvernementales totales de R&D aux États-Unis.Au Japon et en Europe occidentale, les programmes associent financements publics et activités de R&D menées par les universités et le secteur privé. En 2003, le Japon a dépensé quelque US$800 millions, alors que les dépenses gouvernementales dans les pays d’Europe occidentale (Union européenne et Suisse) consacrées à la R&D sur les nanotechnologies ont représenté au total US$650 millions. En outre, la Commission européenne a récemment lancé un projet de €24 millions baptisé NanoCMOS, afin de poursuivre les études sur les semi-conducteurs.La Corée a, elle aussi, avancé en ce sens, avec un programme de développement des nanotechnologies de US$2 milliards lancé en 2003, de même que le Canada, qui a créé l’Institut national de la nanotechnologie. Le Mexique, la Russie, l’Ukraine, la Chine, le Taipei chinois et Singapour ont également des programmes importants en la matière. La National Science Foundation des États-Unis prévoit que la production industrielle annuelle mondiale dépassera US$1 000 milliards dans le secteur des nanotechnologies à l’horizon 2015.© L’Observateur de l’OCDE, N°243, Mai 2004


Données économiques

Courriel gratuit

Recevez les dernières nouvelles de l’OCDE :

Flux Twitter

Abonnez-vous dès maintenant

Pour recevoir notre édition papier en anglais par courrier


Edition en ligne
Editions précédentes

Ne manquez pas

  • Bien que la pauvreté relative n'ait cessé de reculer depuis trente ans, il y a beaucoup plus d'inégalités entre les riches et les moins riches. Ana Llena Nozal, OCDE, participe à la discussion sur la question (RFI).
  • Le logement abordable, un defi pour l'Europe : un article du Monde sur la hausse des inégalités liée au renchérissement de l'immobilier.
  • Les besoins en matière de logement sont souvent insatisfaits : un nombre important de personnes dans l'ensemble de l'OCDE sont sans abri et un grand nombre de ménages font face à des coûts de logement qu'ils ne peuvent pas assumer. Une nouvelle base de données a été conçue par l’OCDE pour aider les pays à évaluer l'accès à des logements abordables.

  • Jean-Christophe Dumont - Forum "Migrants, la... par liberation
  • En France, les inégalités salariales se réduisent chaque année. Les salaires des femmes cadres de moins de 30 ans sont « seulement » inférieurs de 5 % à celui des hommes, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) dans une étude publiée en mars 2015.Les réseaux féminins ont-ils encore un rôle à jouer dans le monde du travail ? (Le Monde)

  • Expliquez-nous... l'OCDE par FranceInfo

Articles les plus lus

Blog OECD Insights

NOTE: Les articles signés expriment l’opinion de leurs auteurs
et pas nécessairement celle de l’OCDE ou de ses pays membres.

©Tous droits réservés. OCDE 2017